Archives par étiquette : yoga auvergne

Centre de Yoga Fleur de Lotus


Centre de Yoga Fleur de Lotus

Hatha-Yoga Ayurvédique

Le Bourg – 43160 Connangles – 06 19 97 18 97

GPS : 3.64764557 – 45.2993335   

https://www.facebook.com/…/Centre-de-YogaFleur-de-Lotus

 Twitter : @YogaFleur2Lotus

French & English speaking English here

IMG_6065 - Copie                                  

AmourYogafleurdelotus_Nadege

Prochain Evénement – Centre de Yoga Fleur de Lotus

Stage exceptionnel sur 3 jours – Octobre 2017          « Retrouver la Puissance Intérieure du Sacré à travers le Corps et la Voix »                              Dates : 27/28 & 29 Octobre 2017 

Prix : 190€ + hébergementHébergement : Le Refuge de p’tit Ane (ptitane43.wixsite.com/ptitane43) est prêt à vous accueillir ainsi que Danyck « Des Chambres d’à Côté » (leschambresdacote.fr)

La voix reflète qui nous sommes réellement, avec nos émotions, nos peurs et nos croyances limitatives. Le corps raconte également dans ses douleurs, ses raideurs et ses maladies, les traumas non élucidés. L’esprit avec l’ego est souvent un singe fou qui saute de branche en branche et mène à l’anxiété. Mais la voix, le corps et l’esprit sont également les seuls outils efficaces que nous avons pour nous transformer, nous mener à la paix et nous relier au Dharma universel qui est l’unité dans le respect et l’amour. Durant ces trois jours, nous allons explorer différentes techniques occidentales, chamaniques et yogiques pour nous approprier des outils puissants de guérison et de reliance au sacré.

 Programme

Vendredi : 13h00/17h30

– Présentation des intervenants et présentation de chacune des personnes avec leur intention

– Échauffement de la voix pour une pratique saine (Stévie Seguda)

 Son fondamental pour une introduction aux sons guérisseurs/ Harmonisation des cellules (Stévie Seguda)

– Sons thérapeutiques (Carine Dancing Wolf Woman Baktunawi)

Samedi Matin : 9h30/12h30

–  « Oreille et Justesse » pour une pratique collective (Stévie Seguda)

– Chant de Mantras ( guidé par Stévie Seguda – Carine Dancing Wolf Woman Baktunawi – Nadège Chable)

 

Samedi 14h30/17h30 

– Yoga : Purification et alignement des chakras avec les sons (Nadège Chable –  Tambour et/ou voix par Carine Dancing Wolf Woman Baktunawi et  Stévie Seguda pour chacun des mouvements proposés)

– Long chant et relaxation guidée pour ouvrir le chakra de la gorge (Nadège Chable – Chant : Carine Dancing Wolf Woman Baktunawi et Stévie Seguda) et installer la méditation du Mantra

 – Mantras et/ou chants sacrés (guidé par Stévie Seguda – Carine Dancing Wolf Woman Baktunawi et Nadège Chable)

Dimanche 9h30/13h30

– Cercle de paroles + partage sur le son fondamental

 – Ronde vocale pour une pratique thérapeutique du chant collectif (Stévie Seguda)

– Célébration sacrée (Nadège Chable – Carine Dancing Wolf Woman Baktunawi et Stévie Seguda

Les Intervenants

Carine Dancing Wolf Woman Baktunawi

Je me suis engagée sur un chemin Initiatique qui, au fil des années, m’a conduite auprès « d’Hommes et de Femmes Médecine » marchant sur la Voie du Cœur.

Les enseignements qu’ils m’ont transmis m’ont apporté divers outils « Chamaniques », tels que le Tambour, le Rêve Eveillé, la Sagesse de la Roue Médecine, les Sons, les Cercles de Parole, la Danse, les Chants Sacrés, les enseignements sur les secrets de la profonde Féminité, le Conseil des Anciennes des 13 Lunes…

Aujourd’hui, j’associe mes 20 années de chemin thérapeutique et « Chamanique » à l’outil des constellations, pour accompagner les Êtres en quête de Liberté.

Mon intention est d’être au service de ce chemin de beauté, des Lois Sacrées Universelles et d’œuvrer pour l’Unité, l’Amour, la Paix et l’équanimité entre les êtres.

Stévie Seguda.

Je suis Auteur, Compositeur et Interprète, Professeur de chant et de Techniques vocales. J’anime des masters- classes et des ateliers autour de l’improvisation vocale.

Je suis un chemin initiatique depuis 15 ans, qui m’a conduit de la tradition amérindienne à la philosophie asiatique en passant par la psychologie occidentale.

De ce cheminement est née une profonde conviction : le corps et la Voix sont les instruments premiers de l’être humain. Chanter est l’acte de bien-être par excellence !          

Nadège Chable 

Passionnée de montagne, j’ai beaucoup pratiqué le yoga pour soutenir ma pratique sportive (ski, escalade, VTT et course à pied). Puis, je me suis formée au Hatha-Yoga de la médecine ayurvédique auprès de Christophe Steiger à l’EHYCS, Yogathérapie, Montreux, Suisse (lignée de Dhiranandaji ). J’ai enseigné de nombreuses années à Chamonix et je me suis installée depuis 4 ans dans un petit village d’Auvergne où j’ai ouvert le centre de yoga Fleur de Lotus .

En 2013, je me suis lancée sur la voie spirituelle de Babaji (Kriya Yoga) avec Yogacharya Siddhananda Sita et cela m’a conduite naturellement à la pratique des mantras.

Pour  approfondir cette merveilleuse science, j’ai décidé de suivre les enseignements du Yoga du Son auprès de Patrick Torre à l’Institut des Arts de la Voix (phonathérapie, sons de guérison, protection… méditation, reliance au sacré).

Dans cette recherche holistique, la médecine ayurvédique propose également des outils très efficaces et je suis inscrite  à l’American Institute of Vedic Studies du Dr David Frawley pour suivre une formation en «Ayurvedic healing courses ». 

Pour moi, le partage de la connaissance de la science du yoga est essentiel pour aider sur le chemin de la guérison (physique, énergétique et psychologique) et retrouver l’unité avec l’âme.

————————————————————————————-

Atelier de Yoga pour les Enfants

Mercredi 25 Octobre 2017 : 10h00/11h00 

 

Le yoga pour les enfants a pour objectif de favoriser une conscience de soi positive, d’aider à développer l’attention et la concentration et à cultiver la confiance en soi.

À travers des exercices ludiques, des chants et de la relaxation, l’enfant est amené à prendre conscience de son corps et du lien avec son mental. En lui montrant comment influer sur son mental, il comprend qu’il peut changer son état émotionnel. Si on pense à une chose triste, on est triste et si on pense à une chose gaie, on est joyeux.

Le deuxième volet permet à travers des exercices de polarité d’augmenter le niveau de conscience de l’enfant pour l’aider dans son apprentissage dans la vie et à l’école.

Mais c’est avant tout un bon moment de jeu et de découverte en groupe 

Inscription au 06 19 9 7 18 97 – Tarif : 10€ et 8€ pour les frères et soeurs…

—————————————————————————————-

Rentrée 2017/2018

Cours Hebdomadaires 

Merci de vous inscrire : 06 19 97 18 97 ou yogafleurdelotus@gmail.com

 Le Hatha-Yoga Ayurvédique s’adresse à toutes et à tous (quels que soient l’âge et la condition physique) et n’exige pas d’expérience pour le découvrir. La régularité de la pratique est un facteur important pour obtenir des bienfaits tangibles. 

Merci de venir habillé en blanc.

Chaque cours dure 1h30.

Au Centre de Yoga Fleur de Lotus, les couvertures et tapis sont fournis ; la  salle est très confortable (70m2) et chauffée si besoin. 

Chaque personne s’inscrit à un ou des cours spécifiques par semaine, si pour une raison ou une autre, elle ne peut pas assister à son cours, elle peut participer sur demande à un autre cours sur un autre horaire. Les cours se déroulent tout au long de l’année même durant les vacances scolaires. Il peut y avoir annulation en cas de mauvais temps et/ou faute d’élèves. 

Les élèves d’Allègre qui ne règlent pas leur cotisation à Fleur de Lotus doivent s’acquitter du montant du cours lorsqu’il viennent à Connangles. Merci. 

Centre de Yoga Fleur de lotus – Connangles – 43160

Lundi : 18h30/20h00  – Mardi 9h30/11h00  – Jeudi :18h00/19h30  

Tarifs Centre de Yoga Fleur de Lotus : Carte de 10 séances valable 4 mois : 110 € + 20€ d’abonnement à l’année à L’Association Fleur de Lotus (Assurance) –  Carte de 10 séances avec validité de 6 mois (130 euros) avec inscription à l’Association Fleur de Lotus : 20 euros/an – A la séance 14 euros.

 Beaune sur Arzon  – 43500

Mardi : 13h50/15h20    

 

 

 

Allègre 43270 – Centre Georges Sand – Association AGUMAAA

Mercredi : 20h15/21h30 (pas de cours pendant les vacances scolaires)

Pour Allègre, voir avec l’Association Agumaaa : agumaaa@orange.fr 04 71 00 76 01 – agumaaa.jimdo.com

 

————————————————————————————-

A noter : Centre de Yoga Fleur de Lotus

 Cours de remise en forme (Échauffement/Cardio/Pilate/Étirements)

Lundi : 9h00/11h00

Tarifs : Carte de 10 séances valable 4 mois : 130 € –  A la séance 15 euros.

Salle-grand-angle-2

————————————————-

Ateliers Mensuels – Centre de Yoga Fleur de Lotus

Connangles 43160

Prochain Atelier : Dimanche 19 Novembre 2017 :  : « Ici et maintenant  »

 Merci de vous inscrire : 06 19 97 18 97 ou yogafleurdelotus@gmail.com

 Les dimanches du Yoga : Les ateliers mensuels au Centre de Yoga Fleur de Lotus (43160) sont basés sur les techniques du hatha-yoga ayurvédique et traitent une thématique spécifique du yoga et/ou de la médecine ayurvédique. Ils s’adressent à celles et ceux qui ne peuvent pas se rendre à un cours hebdomadaire, mais qui désirent néanmoins avoir une pratique régulière pour progresser dans leur démarche personnelle. Ils s’adressent également aux personnes qui ont envie de renforcer leurs connaissances en dehors d’une pratique régulière ou qui veulent approfondir un point particulier.

Chaque personne reçoit un questionnaire de doshas qui lui permet de connaître sa constitution et d’adapter son hygiène de vie en fonction de cela : nourriture, forme de yoga, exercices préconisés, plantes recommandées

Dans les ateliers mensuels, grâce à l’abonnement, les élèves reçoivent par mail les séances pour s’approprier les exercices à la maison. Certaines séances incorporent avec l’assentiment des élèves, des sons thérapeutiques et des mantras.

 Horaires : 9h30/13h30

 Dates : 2017 :   Dimanche 19 Novembre : « Ici et maintenant » – Dimanche 17 Décembre : « Équinoxe de l’hiver : quelles pratiques ? » 2018 : Dimanche 14 Janvier :  « Nettoyage yoguique » – Dimanche 11 Février : « Harmonie intérieure »  – Dimanche 18 mars : « Detox du printemps en ayurveda » – Dimanche 08 Avril : « Les 5 éléments »  – Dimanche 06 Mai : « Muditā : joie et compassion » – Dimanche 10 Juin : « Mantras et sons »

Tarifs : 45€ – Abonnement de 5 : 40€ la séance – Abonnement de 10 : 35€ la séance

 Merci de vous inscrire : 06 19 97 18 97 ou yogafleurdelotus@gmail.com – Lors de votre inscription, merci d’envoyer le prix du stage pour la réservation 

————————————————-

Ateliers bi-mestriels – Chamonix (74400)

Prochaine dates :  Vendredi 24 Novembre/Samedi 25 Novembre/Dimanche 26 Novembre : « Ici et maintenant »  

Ananda Yoga Studio –  283 Montée Charles Bozon, 74400 Chamonix-Mont-Blanc

Les ateliers bi-mensuels sont basés sur les techniques du hatha-yoga ayurvédique et traitent une thématique spécifique du yoga et/ou de la médecine ayurvédique. Ils s’adressent à celles et ceux qui ne peuvent pas se rendre à un cours hebdomadaire, mais qui désirent néanmoins avoir une pratique régulière pour progresser dans leur démarche personnelle. Ils s’adressent également aux personnes qui ont envie de renforcer leurs connaissances en dehors d’une pratique régulière ou qui veulent approfondir un point particulier.

Chaque personne reçoit un questionnaire de doshas qui lui permet de connaître sa constitution et d’adapter son hygiène de vie en fonction de cela : nourriture, forme de yoga, exercices préconisés, plantes recommandées…

Dans les ateliers bi-mensuels, grâce à l’abonnement, les élèves reçoivent par mail les séances pour s’approprier les exercices à la maison. Certaines séances incorporent avec l’assentiment des élèves, des sons thérapeutiques et des mantras.

Le hatha-yoga ayurvédique s’adresse à toutes et à tous  (quels que soient l’âge et la condition physique) et n’exige pas d’expérience pour le découvrir. La régularité de la pratique est un facteur important pour obtenir des bienfaits tangibles. Merci de venir habillé en blanc.

Chaque personne s’inscrit à un ou plusieurs ateliers sur chaque 2 mois. Si pour une raison ou une autre, elle ne peut pas assister à son atelier, elle peut participer sur demande à un autre atelier sur un autre horaire. Abonnement recommandé.     

Horaires : Vendredi soir : 19h00/21h00  – Samedi matin : 9h30/11h30  – Dimanche matin : 9h30/11h30

Dates : 2017 :  Vendredi 24 Novembre/Samedi 25 Novembre/Dimanche 26 Novembre : « Ici et maintenant »  – 2018 : Vendredi 26 Janvier/Samedi 27 Janvier/Dimanche 28 Janvier : « Nettoyage yoguique » – Vendredi 23 Mars/Samedi 24 Mars/Dimanche 25 Mars :  « Detox du printemps en ayurveda » – Vendredi 26 Mai/ Samedi 27 Mai/Dimanche 28 Mai : « Muditā : joie et compassion ».

Tarifs : 22€ la séance –  Abonnement 5 séances : 20€ la séance  – Abonnement 10 séances : 18€ la séance. L’abonnement est valable de Septembre 2017 à Mai 2018.

Dans le week-end : 1 cours : 22€ – 2 cours : 20€ chaque cours et 3 cours : 18€ chaque cours.

Cours en français et en anglais (French & English Speaking)  

Merci de vous inscrire :  06 19 97 18 97 –  yogafleurdelotus@gmail.com

————————————————-

Evénements Exceptionnels

D’autres dates de stages de 2 ou 3 jours vous seront proposées durant l’année sur des thèmes particuliers, ces dates seront bientôt disponibles sur le site également.

 « Retrouver la Puissance Intérieure du Sacré à travers le Corps et la Voix » Dates : 27/28 & 29 Octobre 2017 

————————————————-

Ateliers pour vacanciers/Holiday Workshop  

Jeudi Matin (9h30 /11h30) – Vacances de Toussaint

Pendant les congés scolaires, les personnes en vacances dans la région peuvent bénéficier d’un cours de yoga sur mesure

During School holidays, you can attend a special yoga workshop on every wednesday or thursday morning  

Ouvert à tous – 22€ / Open to all – 22€               Inscription/registration : 06 19 97 18 97 

  Fleur de Lotus_Connangles Journée anniversaire Yoga 2015_copie7

————————————————-

Le yoga est une science holistique de l’être humain qui permet de prendre sa destinée en main et de développer ses capacités physiques, physiologiques, énergétiques et spirituelles

Nadège Chable, professeur de yoga est diplômée de l’EHYCS, Yogathérapie, Montreux, Suisse. Second degré en Kriya Yoga (lignée de Babaji) avec Yogacharya Siddhananda Sita. Etudiante en « Ayurvedic Healing Courses »  à l’Institut Védique Américain du Dr David Frawley.

yogafleurdelotus_compassionLe Yoga de Dhiranandaji (EHYCS, Yogathérapie, Montreux, Suisse) est un yoga thérapeutique en lien avec la médecine ayurvédique, qui traite l’être humain comme un « tout » (corps/esprit et âme) et accorde une dimension spirituelle à l’être humain. Dans cette synergie, c’est le yoga qui s’adapte respectueusement à la personne et non le contraire à travers le souffle et la pleine conscience. Cette méthode couvre tous les aspects de notre existence physique, sensorielle, émotionnelle, mentale et spirituelle à travers les postures, les exercices de respiration (Pranayama), les exercices énergétiques (Bandha Mudras), les visualisations, les affirmations positives, les relaxations, les hasta-Mudras, les mantras et la méditation. N’hésitez pas à venir découvrir!

img_6082-copieLe Hatha-Yoga Ayurvédique est un yoga thérapeutique qui soulage les affections chroniques physiques et psychologiques (comme la constipation ou l’anxiété, la colère…) Mais il est également très efficace pour stimuler l’énergie vitale et contribue au lâcher-prise. Pratiqué régulièrement, il permet de se défaire des schémas mentaux négatifs et de développer nos capacités supérieures comme la compassion, l’amour, le partage, la bienveillance, la compréhension, le non-jugement. Il n’est pas indispensable d’être souple pour pratiquer! La souplesse s’acquière avec la pratique…Tout comme le reste…(la non-violence, l’ouverture à soi et aux autres, la ténacité, la discipline…)

ayurveda_yogafleurdelotusL’ayurveda donne des outils pour comprendre la Nature ou « Création ». L’ayurveda est une science holistique non violente qui traite chaque personne dans son unicité. Et pourtant, elle a pour postulat que « Rien n’est séparé », que tout est interdépendant. Chaque personne naît avec une nature de base avec laquelle il devra fonctionner. Cette idée libère de la culpabilité, mais donne une grande responsabilité (et donc une grande liberté) : nous avons le choix d’essayer de garder ou d’acquérir l’harmonie ou de se laisser aller aux aléas de la vie et du mental.

In India, Yoga and Ayurvedic Medicine are 2 sciences that are taught and practiced together. Yoga in the ayurvedicc medicine is used to keep heathly but also to treat disorders (physicals as well as psychologicals disorders). The Ayurvedic Medicine has been developped to keep people healthy so they can practice Yoga. Yoga is a science and a philosophy of the Self realisation. It gives the keys to understand the correlation beetween the macrocosm of the universe and the microcosm of human being and enables to live in our heart in the present moment. It is also a toolbox to cure, treat, learn, work… on ourselves.

————————————————

Accompagnement personnalisé

(Yoga thérapeutique) en accord avec votre constitution ayurvédique pour soulager les affections passagères ou chroniques (physiques & psychologiques)… En savoir Plus

Ayurveda Yoga et volonté 

———————————————————

NadegeChable_yogafleurdelotusSur ce blog, vous trouverez non seulement les horaires des cours et les dates des stages et des ateliers, mais également une rubrique avec le descriptif des postures, respirations, exercices énergétiques et méditations avec leurs bienfaits. Il y a aussi une présentation de certains textes sur le yoga, comme les « Yoga Sutras de Patanjali », « la Bhagavad-Gita », le contenu de certains stages, un explicatif sur les chakras, des relaxations, de la méditation pour les enfants…. Il s’étoffe de jour en jour au gré de l’avancée sur le chemin de la vie.

—————————————————————-

Vous pouvez laisser vos commentaires à la fin de cet article

Merci de laisser vos coordonnées pour recevoir la Newsletter et/ou vos commentaires : Sachez que vos coordonnées n’apparaissent pas sur le blog!

Plus d’info?  yogafleurdelotus@gmail.com ou 06 19 97 18 97

——————————————————

Porte ouverte

Centre de Yoga Fleur de Lotus

Cours Hebdomadaires

Cours hebdomadaires année 2016/2017

Le Yoga s’adresse à toutes et à tous (quels que soient l’âge et la condition physique) et n’exige pas d’expérience pour le découvrir. La régularité de la pratique est un facteur important pour obtenir des bienfaits tangibles.

Merci de venir habillé en blanc – Cours tout l’été

Journée anniversaire Yoga 2015_copie7
Yoga – Connangles

Lundi soir : 18h30/20h00

Mardi Matin : 9h30/11h00

Jeudi Soir : 18h00/19h30

Tarifs :  Adultes  : Carte de 10 séances avec validité de 4 mois (110 euros) avec inscription à l’Association Fleur de Lotus : 20 euros/an – Carte de 10 séances avec validité de 6 mois (130 euros) avec inscription à l’Association Fleur de Lotus : 20 euros/an – A la séance 14 euros.

Tapis_Yoga2Lundi matin  (2h00) Cours de Yoga « Remise en Forme » : (perte de poids, tonicité musculaire …) avec comme programme type : Échauffements , travail de renforcement musculaire ciblé avec exercices en intérieur et/ou en extérieur (par exemple, exercices de musculation du ventre, des fessiers, du dos, des épaules en pilates…, marche rapide ou petite course en fractionné), étirements, hygiène de vie, respiration de nettoyage et relaxation. 15€ la séance: abonnement possible: 13€ la séance pour 10 séances.

Les couvertures et tapis sont fournis et la salle est confortable (70m2) et chauffée. Chaque cours dure de 1h15 à 1h30

Chaque personne s’inscrit à un ou des cours spécifiques par semaine, si pour une raison ou une autre, elle ne peut pas assister à son cours, elle peut participer sur demande à un autre cours sur un autre horaire.  Inscription préalable au 06 19 97 18 97 

———————————————————————–
img_1087-copieCours Hebdomadaires Beaune/Arzon- 
Cours tout l’été

Mardi après-midi : 13h50 – 15h20 

Inscription préalable au 06 19 97 18 97 

————————————————————-
img_6070-copie
Cours Hebdomadaires à Allègre Salle Georges Sand  Mercredi 20h15 – 21h30

Renseignements/inscription  : association Agumaaa  agumaaa@orange.fr – 04 71 00 76 01 –agumaaa.jimdo.com.

 Dates des cours été 2017 : Mercredi : 12 Juillet /19 Juillet / 26 Juillet /02 Août / 09 Août / 16 Août / 23 Août

Ensuite pas de yoga les 30 Août / 06 Septembre

Reprise Mercredi 13 Septembre pour l’année 2017/2018

————————————————————-

Cours Hebdomadaires

Yoga et Médecine Ayurvédique

Yoga et Médecine Ayurvédique

 
Dépliant1Le Yoga et l’Ayurveda
sont deux sciences holistiques qui prennent leurs racines dans la tradition védique* de l’Inde. Le Yoga et l’Ayurveda considèrent l’être humain comme un « tout » (corps/esprit et âme), elles accordent une dimension spirituelle* à l’être humain (pas dans le sens religieux). Elles traitent de nos besoins comme la santé physique, le bien-être ou de l’épanouissement de notre conscience supérieure. En Inde, elles sont pratiquées conjointement. Elles font partie du grand système védique indien qui a pour postulat que l’Univers est UN (Unicité) et que la clé de la connaissance réside dans le cœur de chacun.

*La spiritualité n’est pas un système religieux ou une philosophie culturelle. Elle est indépendante de toute croyance, religion ou dogme. Elle consiste à reconnaître l’existence de notre ESSENCE, et à apprendre à nous laisser guider par elle. C’est donc la découverte d’une autre dimension de nous-mêmes, une partie lumineuse, puissante et grandiose, qui ne demande qu’à être développée par l’expérience. Lorsque nous sommes en connexion avec elle, elle transforme notre état intérieur qui se caractérise alors par la joie et la liberté. Elle transforme aussi nos sensations corporelles, car elle agit comme une Source d’énergie et élève notre état vibratoire. Nous sommes invités à réaliser cet état en observant les jeux de l’ego, ses résistances, et en cultivant la confiance et le lâcher-prise. Des clés pratiques telles que l’observation de nos sentiments et la méditation sont suggérées. La spiritualité apparaît dans notre vie dès que nous commençons à porter attention à nos insatisfactions et nos aspirations, à nos sentiments et sensations, et que nous nous demandons quelle est véritablement le sens de notre vie. Pourquoi dois-je affronter des contrariétés ? Pourquoi toutes ces difficultés à traverser ? À quoi a servi tout ce que j’ai réalisé, à quoi sert ce que je fais ? Quelle est ma place dans cette vie ?

 *Les Vedas sont un ensemble de textes qui auraient été révélés aux sages indiens (Rishis)par la méditation. Cette connaissance décrit une réalité telle qu’elle est, indépendamment d’une culture et ne jugeant pas ce qui est bien ou mal.  Bien que pouvant faire penser à des textes historiques, certains textes védiques comme le Mahabharata ou le Ramayana décrivent en détail le mode de fonctionnement des lois de la nature dans la physiologie humaine. Les Védas permettent à l’homme de faire l’expérience de cette connaissance dans le silence de sa propre conscience. 

 Blanc lotusLe Yoga est une science et une philosophie védique de la Réalisation du Soi. dans l’acception spirituelle du terme et désigne l’identité première et ultime de l’être aux multiples facettes. Remontant à plus de 5000 ans, il est le fruit des enseignements des sages de l’Himalaya. Il permet de percevoir et de comprendre la corrélation entre le macrocosme de l’univers et le microcosme de l’être humain. Il est adapté aux besoins spécifiques de chaque âge et de chacun. Le Yoga nous enseigne comment passer de l’identification de notre mental (ego limité) à notre soi immortel demeurant dans notre cœur (ou la connaissance de notre véritable nature située au-delà du temps, de l’espace, de la mort et de la souffrance).

Les méthodes du Yoga couvrent tous les aspects de notre existence physique, sensorielle, émotionnelle, énergétique, mentale et spirituelle jusqu’à la Réalisation du Soi.

Il inclut pour cela des postures physiques, une discipline éthique, le contrôle de la respiration, des pratiques sensorielles, des affirmations et visualisations, des mantras et des pratiques méditatives.

Le Yoga permet de prêter attention au corps et à l’esprit. La réalisation spirituelle passe par le corps, un corps en bonne santé. Le but est l’équilibre. Sans soin , le corps tombe malade et ne permet pas de s‘intéresser ou d’achever avec succès le processus yogique.

 AyurvedaL’Ayurvéda s’est développé conjointement avec le Yoga.

C’est l’un des systèmes médicaux holistiques les plus remarquables du monde. Ayur = vie Véda = connaissance. Il couvre tous les aspects de la santé et du bien-être au niveau physique, émotionnel, énergétique, mental et spirituel(Il a pour objectif la prévention et l’harmonisation du corps, de l’âme et de l’esprit ainsi que l’art de vivre avec soi, les autres et le monde qui nous entoure.) Il inclut le régime alimentaire, la connaissance des plantes, les massages, l’accupression le long des nadis (méridiens énergétiques), les exercices physiques, l’hygiène de vie, les pratiques yogiques et la méditation. L’Ayurvéda est encore très présente en Inde. Elle fait partie intégrante de la vie sociale.

Aujourd’hui, l’Ayurvéda se développe de plus en plus en Occident. L’OMS, reconnaît l’Ayurvéda comme une médecine traditionnelle. Mais c’est d’abord une science de l’autoguérison.

Elle est basée sur le principe de la constitution individuelle qui permet d’avoir un mode de vie conforme avec les lois de la nature, mais également avec notre Moi supérieur (notre essence intrinsèque). Et ceci, non seulement pour notre propre bénéfice, mais aussi pour celui de toutes les créatures vivantes.

Le Lien entre le Yoga et l’Ayurvéda est le Prana :

C’est quoi le Prana ? Prāṇa intègre simultanément les notions de souffle et de principe vital du souffle (ou Force de Vie) et de sa manifestation organique dans la respiration. En quelque sorte, le Prana est le « souffle vital respirant » ou « énergie primordiale ». Le Prana se décline sous cinq formes différentes. Le Yoga est l’intelligence du Prana (Force de vie) à la recherche des transformations évolutives supérieures tandis que l’Ayurvéda est la puissance de guérison qui aide à consolider les systèmes vitaux.

Yoga et Ayurvéda représentent une discipline intégrale et sont enseignés ensemble en Inde et dans certaines écoles occidentales. (Aujourd’hui, le yoga en Occident mais également en Inde, est uniquement identifié aux seules postures physiques. Certes elles représentent une part non négligeable du Yoga,mais elles ne le constituent pas. Ces deux systèmes permettent de véritablement transformer notre existence pour passer du niveau physique au niveau spirituel le plus élevé avec une vitalité et une créativité extraordinaires.

La connaissance de l’Ayurvéda est essentielle au Yoga et vice-versa.

So ham mantraQuel est le concept fondamental à la base de ces deux sciences ?

 

Toutes les grandes traditions spirituelles et thérapeutiques indiennes sont basées sur le concept du Dharma (ou « Loi naturelle »). Le Dharma fait référence aux principes qui gouvernent l’Univers, donc le macrocosme et le microcosme. (Il comprend également toutes les qualités morales, l’action juste, la liberté, la justice et la légalité. )

Le concept de base:   » L’homme est un Microcosme du Macrocosme. Le corps humain est considéré comme une réplique miniature parfaite de la Nature (Cosmos ou Macrocosme) dans sa structure et dans son fonctionnement.

 Ardha Candrasana1 (1)Le Yoga peut se dénommer Yoga Dharma : c’est-à-dire sur la manière de procéder pour suivre notre dharma supérieur, partir à la recherche de notre véritable condition et vivre en harmonie avec les lois de la Nature. Il aide à déchiffrer les lois naturelles et à cultiver les forces spirituelles afin « de transformer la conscience » : c’est-à-dire engendrer le mouvement vers l’intérieur de soi pour réaliser l’unité de notre être avec l’énergie primordiale.

L’Ayurvéda peut se dénommer Ayurvéda Dharma : la guérison basée sur les lois naturelles et en accord avec les principes de l’univers. Vivre de façon dharmique procure santé et bonheur et nous met en contact avec les forces cosmiques bienveillantes. Vivre en désaccord avec l’univers apporte maladies physiques, problèmes psychologiques et troubles émotionnels.

Le principe éthique principal dans le Dharma est AHIMSA, la « Non-Violence » (ne causer aucun mal aux autres êtres humains, animaux, plantes et à l’ordre naturel en général…) Ahimsa s’inscrit non seulement dans les actes, mais également dans les paroles et les pensées.

AhimsaAhimsa est l’observance la plus importante dans le Yoga et le fondement de la Paix mentale. Si nous sommes violents, manipulateurs, insincères… il est impossible de s’engager dans des pratiques spirituelles.

Ahimsa est également à l’origine de la recommandation ayurvédique d’un régime végétarien. Mais il couvre toutes les prescriptions de guérison. « La Souffrance engendre la Souffrance ». (Par exemple, la médecine ayurvédique condamne les expériences médicales sur les animaux)

Ahimsa est également le principe de la santé mentale en évitant aux émotions négatives de prospérer dans notre mental.

En plus des Dharmas universels, chaque personne possède son propre Dharma (son propre chemin à accomplir. Le Yoga nous aide à trouver le chemin approprié en rapport avec ce que nous sommes réellement et à comprendre quelle est notre place dans l’Univers. La médecine ayurvédique insiste sur la constitution unique de chaque être avec son régime alimentaire, ses propres pratiques physiques, mentales et spirituelles.

« Accéder à notre véritable Soi est simple et difficile. Cela nécessite d’avoir le cœur paisible et d’être réceptif à la lumière intérieure. Ceci est le fondement de la méditation. Un corps sain, pur, énergétique, un prana et un esprit sains sont des outils importants dans cette quête. Le yoga nous montre comment réaliser le Soi. L’Ayruvéda nous montre comment vivre afin que nos actes physiques et mentaux ne s’en dévient pas. » Yoga et Ayrurvéda – David Frawley

sanskritDans la philosophie hindoue, six systèmes de pensées cohabitent (Sat Darsana) Ces six systèmes philosophiques partent du constat de la souffrance et le but de chacun d’entre eux est la libération de cette souffrance (l’homme a la possibilité de dépasser cette souffrance). Seules les méthodes diffèrent :

Nyaya : Présentation de la logique

Vaisesika : Approche physique du monde (Description atomistique du monde)

Samkhya : Expérience du Monde

Yoga : l’ensemble des indications qui permet de faire l’expérience de ce monde exposé dans le Samkya.

Mimamsa : Exposer la vérité de la non-dualité avec l’espoir que celui qui écoute perçoive ce qu’il sait déjà de cette vérité.

Vedanta : Connaissance ultime au-delà de la connaissance compréhensible par le mental.

 Samkhya

samkhyaCe qui nous intéresse ici, c’est le Samkhya. Cette philosophie sépare le principe de Pakriti et de Purusha. Pakriti est la matière primordiale (le principe féminin) qui fécondée par Purusha devient la création. Purusha étant la conscience universelle, immobile et éternelle (spectateur impassible). Le travail spirituel consiste donc à délivrer l’esprit, le « Soi » immobile et de ne plus l’assimiler aux mouvements du psychisme.

Le Yoga pose la question sur les moyens d’arriver à la libération (unité du corps, du mental et de l’âme)  et l’Ayruvéda donne des clés pour relier le corps et l’esprit au Purusha (la conscience universelle), la véritable source du bonheur et du bien-être. L’être humain étant la réplique de l’Univers en miniature. L’être humain s’identifie aux mouvements de la création et notamment aux mouvements du psychisme.

tamas_rajas-sattvajpgLa philosophie du Samkhya explique donc que Prakriti est structurée par 3 forces (Gunas) : sattva, rajas et tamas (tendance ascendante lumineuse, tendance  au mouvement et la dernière tendance descendante et inerte).

Ces trois forces gouvernent la matière et sont présentes partout et dans tout. Elles sont également à l’origine de la constitution psychologique de chaque individu.

1 – Sattva, la force neutre, équilibrante et harmonisante. Elle est aussi la force supérieure qui nous permet d’évoluer. Elle représente la pureté et la clarté.

2 – Rajas est la force active, stimulante et positive (mais elle peut être source d’agitations mentales et émotionnelles). Elle représente le mouvement, l’activité, la passion et le désir.

3 – Tamas est la force la plus stable, passive (qui peut entraîner l’inertie, l’ignorance…). Elle représente également l’aspect descendant dans la matière. Tamas soutient et équilibre Sattva et Tamas.

Ces trois caractéristiques sont en interaction dynamique constante. Il n’existe pas ou rarement de Tamas pur, de Rajas pur ou de Sattva pur. Par exemple, la nuit est tamas, le lever du soleil et le crépuscule rajas, le jour avec la lumière solaire Sattva. Ces trois phases s’alternent continuellement, cependant la nuit dure un certain temps, tout comme le jour. Tapas et Sattva ont plus de continuité que Rajas. Rajas est en constant mouvement.

Le yoga et l’Ayurvéda insistent sur le développement de Sattva.

La pratique du Yoga demande en premier lieu de cultiver Sattva (purifier le corps et l’esprit) puis de la transcender (aller au-delà du corps et de l’esprit pour atteindre le Soi véritable. ) Ceci est essentiel : si nous n’arrivons pas à développer suffisamment la pureté du corps et de l’esprit et surtout la pureté émotionnelle, il sera difficile de trouver la voie supérieure. Il faut aussi suivre un régime alimentaire adéquat, contrôler ses sens, contrôler le mental, utiliser les mantras et pratiquer la méditation.

Sattva est également la clé de la guérison dans la médecine Ayurvédique : un esprit sattvique sera moins à même de souffrir de maladies. Les maladies chroniques sont de l’ordre de Tamas (accumulation de toxines et déchets au niveau physique, ainsi que des pensées et émotions négatives au niveau psychologique). Les maladies aiguës sont de l’ordre de Rajas (la douleur).

Cinq élémentsTout dans l’univers est formulé par ces forces appelées « Gunas », y compris les cinq éléments (Éther/espace, Air/mouvement, Feu/radiance, Eau/cohésion, Terre/masse) qui sont le produit de leur activité. L’équilibre correct entre ces 5 éléments est la clef du maintien de la santé. 

Correspondance entre les 5 Éléments (Panchmahabhutas) et le corps humain
 L’Éther ou L’Espace correspond aux espaces du corps (bouche, narines, estomac, etc.) L’Air correspond aux mouvements à l’intérieur du corps (essentiellement dus aux muscles) et aux gaz Le Feu correspond aux enzymes (métabolisme, digestion, intelligence, etc.) L’Eau correspond aux fluides corporels (plasma, salive, urine, etc.) – La Terre correspond à la structure solide du corps (os, dents, cartilages, cheveux, etc.)

La Théorie des 5 Éléments Primordiaux (Panchmahabhutas) sert de base, avec succès, à tous les diagnostics et traitements en Ayurvéda pour traiter aussi bien des désordres physiques que psychologiques. Les 5 Eléments primordiaux se manifestent également à travers le fonctionnement des 5 sens (permettant à l’être humain de percevoir le monde qui l’entoure).

Selon l’Ayurvéda, ces cinq éléments se marient pour former 3 forces dynamiques qu’on appelle les Doshas : Vata (Ether-Air), Pitta (Feu-Eau) et Kapha (Eau-Terre).

Ils constituent notamment le corps physique :

 – Vata : du bas-ventre jusqu’aux pieds ; concerne : gros intestin (côlon), bas-ventre, cuisses, os, oreilles, peau, principe du mouvement et influx nerveux.

Pitta : milieu du corps ; concerne : estomac, intestin grêle, foie, vésicule biliaire, rate, nombril, sang, matière grise, coeur, peau, glandes sébacées, graisse sous-cutanée, yeux.

Kapha : du sommet de la tête à la poitrine ; concerne : estomac, pancréas, poumons, liquide synovial, glandes salivaires, matière blanche du cerveau, fluide cérébro-spinal, plasma; tête : sinus, nez, bouche/langue, gorge.

Et  ils constituent chaque individu. En général, un Dosha ou deux prédomine chez chaque personne. Ainsi, on est Pitta, si Pitta domine fortement ; on est Pitta-Vata, si Pitta est prépondérant, mais Vata bien présent, lui aussi. Lorsqu’un Dosha est dominant dans la constitution, c’est lui qui aura tendance à se déséquilibrer en premier.

La constitution est déterminée à l’aide d’un questionnaire qui prend non seulement en compte les caractéristiques physiques de la personne, mais également ses habitudes et ses réactions émotionnelles.

La compréhension des types constitutionnels ayurvédiques aide à adapter la pratique du Yoga (personnalisation de la pratique pour soigner par exemple) et à mesurer les effets de la pratique au niveau physique, mais aussi au niveau subtil. Les doshas permettent également de comprendre le fonctionnement du mental, par rapport à sa constitution.

Les caractéristiques de chacun des doshas 

vataVata : (Ether-Air), c’est la force principale à l’origine du mouvement. Sans Vata, les deux autres doshas ne peuvent œuvrer. Il gouverne le sens de l’ouïe et du toucher. Il favorise l’adaptabilité mentale, la compréhension, la créativité, l’agilité et le dynamisme. l est responsable de toutes les activités somatiques et des sensations.
ll gouverne toutes les fonctions nerveuses. Il est l’intelligence qui perçoit à travers les organes des sens (température, douceur, etc.) et qui convertit ces perceptions en données psychologiques puis dirige la réponse appropriée via les organes de l’action. Il est responsable de tous les mouvements de l’esprit et du corps, l’organisation des cellules du corps, le mouvement de l’air dans nos poumons, le mouvement du sang dans le système sanguin, les pensées de l’esprit. Il est responsable de l’équilibre entre les pensées et les émotions et donne naissance à la créativité, à l’activité et à la compréhension claire.Du fait que VATA régule les processus nerveux impliqués dans le mouvement, les pensées, les émotions, la nutrition, la boisson, l’élimination et notre fonctionnement général, son dérèglement peut souvent avoir de très lourdes conséquences. Il est responsable de l’origine, du maintien et de la destruction de la Vie. Lorsque ce dosha est perturbé, il crée des déséquilibres au niveau du côlon (constipation), troubles mentaux, faiblesse énergétique, faiblesse physique. Bien équilibré avec les autres doshas en soutien, il permet d’être en harmonie avec l’univers et avec soi-même dans cet univers.

Au niveau physique les personnes de type Vata prédominant sont minces, la peau à tendance sèche, les cheveux secs et fins, les habitudes alimentaires et le sommeil irréguliers. Sensible au vent et au froid, instable, mais adaptable, et au tempérament nerveux (anxieux) et changeant. Grande vivacité mentale. Vata déteste la régularité et les habitudes or il est essentiel pour son équilibre émotionnel et mental, d’acquérir ce principe de régularité. C’est fondamental pour lui, s’il veut avancer.

Dans sa pratique du Yoga, comme dans le reste, il est instable et a tendance à ne pas pratiquer régulièrement. Conseils : La pratique du Yoga au moins 2 ou 3 fois par semaine est essentielle pour l’apaiser, nerveusement et émotionnellement. Cela lui permet aussi de se renforcer physiquement et de développer sa volonté et son endurance. Une pratique lente et en conscience lui apportera de la stabilité ainsi que les postures d’ancrage, les flexions, torsions et équilibres. Le bas du corps est à privilégier (zone Vata) et le Pranayama stimulera son énergie vitale (souvent faible).

PittaPitta (Feu-Eau) : Force de transformation. Sans Pitta, il n’y a pas de décision et de motivation. Il gouverne les sens de la vue et les organes moteurs (essentiellement les pieds). Il incarne l’intelligence, le courage, et la vitalité. Losque ce dosha est perturbé, il crée des déséquilibres au niveau de l’intestin grêle ou il s’accumule sous forme d’acidité, et créé par la toxicité du sang, les inflammations et les infections. Sujet à l’acné et à l’eczéma. Il préside à toutes les transformations chimiques et métaboliques du corps ainsi qu’à tous les processus responsables de production de chaleur. Il gouverne principalement les enzymes et les hormones. Il gouverne notre capacité de digestion aussi bien de la nourriture physique que de la nourriture psychologique (des pensées) ainsi que notre capacité à percevoir la véritable nature des choses. Il est  également responsable notamment de la pigmentation de la peau, de la faim, de la soif, de la vue, du courage. Il stimule l’intellect et crée l’enthousiasme et la détermination. Il est aussi responsable des émotions telles que la joie, la peur, le courage ou la colère. Il augmente le catabolisme (réactions de synthèse)  (l’inverse de l’anabolisme, l’oxydation) partout dans le corps ainsi que la température du corps. En augmentant la digestion  et l’activité cellulaire, il maintient la santé.

Au niveau physique les personnes de type Pitta prédominant sont de corpulence moyenne, la peau douce et chaude, les cheveux fins et brillants. Transpiration abondante. Déterminé, agressif, coléreux, ambitieux, mais aussi courageux et volontaire. Intelligent et perspicace. Sensible à la chaleur et à la lumière du soleil.

Dans sa pratique du Yoga, comme dans le reste, Pitta devra privilégier la modération. Pitta recherche la perfection, et aller à l’encontre de sa nature risque de lui faire abandonner la pratique. Il faut ruser avec Pitta ; dans une séance, il faudra une partie de Yoga physique pour contenter son envie de dépassement, qui lui permettra de s’apaiser. Et une partie plus lente, dans le lâcher-prise. Concentration sur le travail au niveau du ventre pour y ramener l’énergie . Les respirations « refroidissantes » sont à privilégier. Faire attention à la chaleur qui exacerbe le dosha Pitta.

KaphaKapha (Eau-Terre) : Force de cohésion. Kapha est le réceptacle qui accueille Vata et Pitta. Il est la force qui fournit la structure à chaque chose depuis l’atome jusqu’au squelette.Il gouverne les sens de l’odorat et du goût et les organes moteurs urogénital et excrétoire. Il incarne l’amour, l’affection, la dévotion et sert à maintenir l’harmonie intérieure. Losque ce dosha est perturbé, il crée des déséquilibres au niveau de la poitrine, de la gorge (tout ce qui a lien avec les mucosités), du pancréas, l’estomac, l’excès de poids et de graisse.  Son énergie est à l’origine de la capacité d’autoguérison et des processus de réparation du corps. Il est responsable de la croissance et du développement du corps. Il agit aussi comme un régulateur. Il apporte la stabilité entre le corps, l’esprit et l’âme ainsi que la résistance.

Au niveau physique les personnes de type Kapha prédominant ont souvent une forte corpulence et tendance à l’excès de poids, la peau claire, les cheveux épais. Souvent difficile à motiver et assez léthargique, mais patient, calme et serein. Adore sa famille auquel il est attaché. C’est également une personne attachante et tolérante.

Dans sa pratique du Yoga, comme dans le reste, Kapha qui est de nature sédentaire devra privilégier le mouvement. Cela lui permettra de se raffermir physiquement, mais de le stimuler pour le pousser à l’action. Les extensions sont excellentes pour Kapha qui ouvriront la poitrine pour évacuer l’excédent de mucus, ainsi que les postures inversées qui stimuleront la circulation sanguine. Les respirations « réchauffantes » sont à privilégier. Le froid est l’ennemi de Kapha.

 Dans la médecine ayurvédique, les doshas permettent de préconiser les règles d’hygiène de vie propre à chacune des constitutions. Dans le cas de maladies, ils sont utiles pour adapter les soins à chaque patient. (Sachant aussi que les plantes ont leur propre dosha, tout comme les saisons et entre en interaction avec la constitution personnelle. Ainsi que les différentes heures de la journée. Ainsi pour une même maladie, une personne se verra prescrire certaines plantes et une autre personne, un autre traitement.)

Le yoga est l’outil thérapeutique de l’ayurvéda. Pour l’hygiène de vie, il est aussi un outil essentiel pour maintenir l’équilibre de nos doshas (grâce aux postures, respirations et méditations). En outre, il traite parfaitement les problèmes structurels, les troubles psychologiques et mentaux. Lorsque chaque individu connaît sa propre constitution, il peut alors définir, par exemple, l’alimentation et le style de vie qui lui conviennent le mieux. La nourriture d’une personne peut devenir un poison pour une autre personne. Ainsi, s’il veut avoir une vie saine, heureuse et équilibrée, la connaissance de sa constitution est absolument nécessaire.

Les doshas représentent une classification horizontale sans implication spirituelle. Toutes les constitutions peuvent prétendre à l’élévation spirituelle. Les Gunas représentent une classification verticale spirituelle. En recoupant ces deux classifications, il est possible de savoir où se situe une personne à l’instant T dans sa vie. C’est pourquoi les 2 tests sur les Gunas et les Doshas permettent de déterminer dans quelle catégorie se situe l’individu et de lui donner des indications d’hygiène de vie ou de soins pour lui permettre d’avancer sur son chemin de vie.

LES DOSHAS COMBINÉS AUX QUALITÉS MENTALES

Ainsi, ces 3 qualités mentales combinées aux 3 doshas vont donner 9 constitutions psycho-physiologiques. –

 Un vata sattvique sera une personne d’une grande créativité et adaptabilité, d’une psychologie novatrice et positive, motivée par une quête spirituelle.

Un vata rajasique sera une personne dispersée, qui dépense beaucoup d’énergie pour un faible résultat. Son esprit est instable, toujours en mouvement, ce qui entraîne des tensions intérieures et une faiblesse.

Un vata tamasique sera une personne déprimée, qui manque d’énergie, voire cyclothymique ou suicidaire.

Un pitta sattvique sera une personne brillante et intelligente, au discernement aiguisé, qui inspire les autres, qui rayonne une bonne énergie. On se sent bien en sa présence. Ce peut être un chercheur qui est favorable à une évolution satisfaisante, positive.

Un pitta rajasique sera une personne motivée par l’ego, l’ambition et le pouvoir, qui veut arriver à ses fins à tout prix, qui veut dominer par l’argent ou le pouvoir. Ce peut être un politicien ou un homme d’affaires sans scrupules.

Un pitta tamasique sera une personne à la violence destructrice, un criminel ou un mafieux.

Un kapha sattvique sera une personne engagée dans une action humanitaire ou d’enseignement spirituel, qui a une prédisposition naturelle à la méditation, à l’amour inconditionnel.

Un kapha rajasique sera une personne qui fait du zèle ou qui est dans une position très inconfortable avec des sautes d’humeur, voire cyclothymique.

Un kapha tamasique sera une personne sans motivation, d’une grande paresse, qui se laisse assister et qui dort même le jour.

Dans le yoga, tout comme dans la médecine ayurvédique, le feu rituel nous emporte vers la guérison et sur le chemin de l’illumination

L’ayurvéda pense que la majorité des affections voire même toutes les affections proviennent d’une défaillance d’Agni.

agni1Le terme Agni signifie « Feu« . C’est le Feu biologique responsable de la digestion et de tout le métabolisme.
Il est présent dans toutes les transformations qui interviennent dans le corps, que ce soit la digestion, l’absorption des nutriments, les modifications cellulaires, l’assimilation des perceptions sensorielles et mentales ou les émotions. Il est notamment responsable de la digestion, de la vision, de la confusion et de la clarté d’esprit, de la peur et du courage, de la colère, etc. Agni est présent dans chaque cellule et chaque tissu et il est indispensable au processus de nutrition et au système immunitaire, car c’est lui qui détruit les bactéries et les toxines présentes dans l’estomac et les intestins. Agni et Pitta sont étroitement liés : Pitta est le contenant et Agni est le contenu.
Quelques conseils pour ré-équilibrer Agni :
– Soyez à l’écoute de votre corps en ne mangeant que lorsque vous avez faim.

– Faites des repas légers en quantité et en qualité (évitez les aliments trop lourds, excessivement épicés ou gras)
– Laissez passer 4 à 6 heures entre les repas sans grignotages !
– Ne mangez pas entre les repas
– Lorsque votre haleine est fraîche, cela signifie que le repas précédent a été digéré.
– Buvez de l’eau chaude pour stimuler Agni
– Faites un jeune de temps en temps
– Essayez aussi une mono diète par exemple ne manger que du riz pendant quelques jours
– Buvez des citrons pressés chauds et faites une cure de nettoyage saisonnière pour garder une bonne digestion.
– Utilisez les saveurs acide, piquante et salée en début de repas pour réveiller le feu digestif
– Buvez un jus de pamplemousse juste avant le repas (la saveur amère favorise la sécrétion d’acide hydrochlorique)
– Pour augmenter le feu digestif, utilisez : gingembre, poivre noir, cayenne, cannelle, poivre long, guduchi.
– Pour entretenir votre feu digestif, utilisez : cardamome, musta et pushkaramoola
– Pratiquez des exercices de Yoga tels que : agnisara kriya, nauli, kapalabathi, bhastrika, mayurasana, paschimottanasana, matsyendrasana, surya namaskara.

Le Yoga est un processus alchimique qui équilibre et transforme les énergies de la psyché.

Selon l’Ayurvéda, il existe plusieurs niveaux de fonctionnement du corps : physique, subtil et causal.
Vata, Pitta et Kapha dans leurs aspects sublimés (les aspects subtils qui stimulent les potentiels spirituels supérieurs) ont également une correspondance au niveau de notre énergie vitale. Ce sont les concepts de Prana, Tejas et Ojas. Ce sont les clefs de la vitalité, de la clarté mentale et de l’endurance, nécessaires pour nous maintenir en bonne santé physique et mentale. Au niveau subtil, ils apportent les impressions qui se traduisent à travers les 5 sens. Au niveau physique, ils se forment à partir de la digestion des nutriments, de la chaleur et de l’air.

Prana, Tajas et Ojas correspondent aux principes de la médecine chinoise du chi, Yin et Yang. Prana en tant que force vitale et souffle cosmique, semblable au chi primordial lié au vent et au mental. Tejas en tant que pouvoir de volonté et de puissance ressemble au Yin originel ou feu originel et Ojas en tant qu’endurance et résistance ressemble au Yang primordial ou essence de l’eau.

Pranajpg1 – Prana est l’énergie vitale qui fait fonctionner la respiration, l’oxygénation des cellules et la circulation du sang.
Elle est également responsable de toutes les fonctions motrices et sensorielles. L’intelligence naturelle du corps s’exprime à travers PranaPrana contrôle les fonctions les plus élevées telles que l’esprit, la mémoire, la pensée et les émotions. Le siège de Prana est la tête.  Le fonctionnement physiologique du cœur est également sous son contrôle. C’est par le cœur qu’il pénètre dans le sang pour contrôler l’oxygénation des tissus (dhatus) et des organes vitaux. Prana gouverne les fonctions biologiques des 2 autres énergies vitales : Ojas et TejasUn désordre de Prana peut donc provoquer un déséquilibre de Ojas et de Tejas, et vive-versa.

Ojas2 – Ojas est l’énergie subtile des 7 tissus corporels (dhatus) qui est en charge de l’équilibre hormonal.  Chaque dhatu possède son propre réservoir d’énergie (rasa ojas, rakta ojas, mamsa ojas, meda ojas, etc.)
Ojas contrôle avec l’aide de Prana, les fonctions vitales du corps. Toutes les activités des cellules et des tissus dépendent de lui. Il est responsable du système immunitaire et de l’intelligence. Le siège principal de Ojas est le coeur, qui est l’organe vital le plus important.  Le lait maternel augmente Ojas dans le corps de l’enfant et lui permet de devenir robuste.
C’est durant le 8e mois de la grossesse que Ojas passe du corps de la mère au foetus, ce qui explique que les enfants nés prématurément avant le 8e mois rencontrent plus de difficultés à survivre. Au niveau psychologique, Ojas est responsable de l’amour, de la compassion, de la paix et de la créativité. Les pratiques spirituelles et le célibat augmentent Ojas tandis que ceux qui pratiquent les actes sexuels ou la masturbation de manière excessive dispersent cette énergie au moment de l’orgasme. Une augmentation de Ojas rend l’individu heureux, fort et plein d’énergie.

tejas3 – Tejas est l’énergie subtile qui dirige le feu biologique Agni (contenu dans le dosha Pitta ) responsable du métabolisme, grâce au système enzymatique.  Tejas est nécessaire pour la nutrition et la transformation de chaque tissu (dhatu). Chaque dhatu possède sa propre énergie subtile appelée dhatu-agni ou dathvagni, responsable du fonctionnement physiologique des tissus subtils. Un régime inapproprié, des mauvaises habitudes de vie et l’utilisation excessive de médicaments sont source de déséquilibre de Tejas.  Quand Tejas augmente, il consume Ojas, réduisant la résistance immunitaire et surexcitant les fonctions de Prana. Quand Tejas diminue, il en résulte une surproduction de tissus malades créant ainsi des tumeurs et bloquant le flux de Prana.

La longévité de la vie dépend du bon équilibre de ces 3 essences subtiles.

Comment la maladie évolue t-elle depuis le déséquilibre des dosha-humeurs vers les symptômes ?

Vrikriti

Il existe plusieurs « classifications » de Vikriti selon sa localisation dans le corps :

• tissus, leurs sous-produits et organes associés (dhatus et upadhatus)
• canaux de circulation ou systèmes (shrotas)
• mental (menasika)
• feu digestif (Agni)

Selon sa nature :
• appauvrissement du tissu affecté qui devient faible
• augmentation du dysfonctionnement jusqu’à ce qu’il devienne excessif
• viciation le rendant de mauvaise qualité.

Les six stades du développement de la maladie

Pour passer du déséquilibre à la maladie, la perturbation des doshas passe par 6 stades. Le passage de ces différents stades peut prendre quelques heures (ex – une fièvre due à une indigestion) à des années (ex – cancer).

1. Sanchaya – accumulation des doshas dans leur site de production (système digestif)
2. Prakopa – aggravation des doshas
3. Prasara – diffusion des doshas en dehors de leur base
4. Sthana Samshraya – localisation dans les points faibles de l’organisme
5. Vyakti – apparition des symptômes
6. Bhéda – maladie chronique et complications

Par exemple avec l’été la chaleur s’installe dans l’environnement, le fait de continuer un rythme de vie stressant avec de nombreux voyages, de garder une alimentation basée sur les fritures et excès de viande lors de barbecue bien arrosés de rosé (pas de rosée !) contribue à aggraver Pitta. Qui aura toutes les chances de se retrouver en excès dans le corps à la rentrée de septembre. Avec l’excès de stress de la rentrée, le changement de rythme de vie, l’aspect Vata (air-vent) attisera l’aspect Pitta (feu) et l’aidera à se propager. Il pourra se diffuser dans la peau, les muqueuses, organes ou articulations (selon les points faibles de la personne), qui s’assécheront et développeront un état inflammatoire. Si rien n’est fait pour endiguer ces symptômes, alors l’aspect chronique de la maladie s’installera durablement chez la personne.

Le diagnostic ayurvédique

Le diagnostic de Vikriti passe par une observation attentive du patient, de son corps, la peau, les yeux, la langue, les ongles et cheveux, la prise de son pouls ayurvédique, ainsi que diverses questions sur son mode de vie et l’historique de son trouble. Il s’agit de déterminer :

• les doshas, tissus et systèmes déséquilibrés
• les lieux d’apparition des troubles, de naissance et d’habitation
• la force de la maladie et du patient
• la période de manifestation de la maladie (heure / saison / durée)
• la force de caractère du patient
• la force du feu digestif
• la prakriti
• l’âge du patient
• ses habitudes
• l’avancement de la maladie

Selon le diagnostic, me médecin ayurvédique prescrira le suivi d’un protocole thérapeutique personnalisé comprenant des massages, séances de sauna, une alimentation ayurvédique personnalisée, la pratique de postures de yoga personnalisées, la pratique de la méditation, des remèdes à base de plantes, animaux, minéraux, métaux. Également des conseils en hygiène de vie et alimentation lorsque la personne ne séjourne pas dans l’hôpital ou clinique.

yogafleurdelotus_medecineayurvédiquePour conclure : Nous venons de voir qu’à l’image du macrocosme, notre corps constitué de matière-énergie est en interaction constante avec notre état d’être émotionnel, mental, comportemental, et subit l’influence de l’énergie des astres, les saisons (qui agissent les énergies, le climat et la nourriture), notre respiration (prana), notre alimentation et digestion (Tejas et Ojas), au bon fonctionnement des 7 tissus et des 5 sens et des trois doshas.

Comme le corps est à la base de tout notre être, c’est notre temple intérieur qui abrite notre divinité notre âme, ou conscience, ainsi que notre véhicule, qui nous permet de nous déplacer et expérimenter ce monde et cette vie.

Un esprit sain dans un corps sain

De là nous comprenons la relation entre corps et esprit. Un esprit sain dans un corps sain. Et toute thérapie efficace passe par ce lien corps-énergie-esprit. C’est pourquoi des pratiques corporelles telles que le Hatha Yoga vise par le relâchement des tensions corporelles, à atteindre un état de paix mental propice à la méditation, qui tend vers l’état de samadhi ou d’union (sens du mot yoga). Union entre le corps et l’esprit, union du principe masculin et féminin, union de Soi avec un grand tout, la nature, l’éveil spirituel ou de la conscience. En nous rapprochant du corps, nous nous rapprochons du spirituel.

Fort de cette relation entre le corps et l’esprit, l’énergie et la matière, comme l’a démontré Einstein plus récemment, nous pouvons maintenant explorer le monde passionnant des massages ayurvédiques dans le prochain article. Et mieux comprendre pourquoi cet aspect énergétique est si précieux pour rendre possible la vie d’un point de vue matériel.

L’Ayurvéda et le Yoga enseignent la connaissance et la découverte de soi et sont adaptés aux besoins individuels. Elle encourage chacun à apprendre qui il est, pourquoi nous sommes en bonne santé ou devenons malades et comment nous pouvons changer notre vie pour vivre heureux et en bonne santé.Cette science révèle l’interconnexion qui existe entre la peau, tous les éléments de notre corps et les processus vitaux que sont le physique, le mental, l’émotionnel et le spirituel. Lorsque la maladie existe, cette médecine ne s’attache pas qu’aux symptômes, mais considère la personne dans sa globalité, elle cherche à rééquilibrer l’individu non seulement au niveau de son corps, mais aussi de son esprit et de son âme, en créant l’harmonie et l’équilibre.

Yoga_bonheurÀ RETENIR :  Chaque être humain a une constitution unique par les 3 doshas avec, dans la plupart du temps, un ou deux doshas prédominants. La maladie vient du déséquilibre d’un dosha de sa constitution de base. Le but n’est pas d’atteindre un équilibre parfait entre les 3 doshas, mais bien celui de votre constitution. 

Le principe de l’Ayurvéda est donc :

  • D’adopter les bons comportementset une bonne alimentation pour veiller à l’équilibre des doshas de sa propre constitution, en optant pour ce qui est à l’opposé des caractéristiques de votre ou vos doshas dominants.

  • De rééquilibrer le ou les doshas en cas de déséquilibre(pouvant aller jusqu’à la maladie) grâce à des comportements, une alimentation et des plantes adaptées.

    Yoga et médecine ayurvédique

 

Mantras

Mantras

Maha Mrityun Jaya

Ce  Mantra est considéré comme un Mantra de guérison et/ou de libération.

Le Maha Mrityun Jaya ou Tryambakam, est l’un des plus beaux, des plus puissants, Mantras sanskrits.Dédié à Shiva, on le considère à la fois comme un Mantra d’éveil, de purification karmique, d’immortalité et de guérison aux trois niveaux : mental, émotionnel et physique.

Le  mantra Tryambakam s’adresse à Shiva, le bienveillant destructeur d’illusion.
Autrement dit, à la Conscience. En compagnie du Gayatri, il est l’un des deux Mantras les plus utilisés pour la contemplation et la méditation.

La nature du Mantra
Tryambakam veut dire « trois yeux ».
De ces trois yeux c’est le troisième qui fait la différence.
Les deux premiers yeux représentent la dualité : le passé et le futur, le sujet et l’objet, etc.
Le troisième œil est celui de la Sagesse, de la Vision spirituelle et de l’Unité.
Par conséquent, réciter ce Mantra revient à demander à Shiva (tryambakam) d’ouvrir notre troisième œil. Et, plus précisément de prendre connaissance de l’illusion à l’origine de la peur , cette illusion fondamentale de l’ego : la peur de la mort. Ce Mantra est donc un « Mantra moksha », un Mantra de libération, un Mantra d’immortalité. En d’autres termes, il est censé  ider à réaliser la conscience qui n’est jamais née ni ne mourra. Par extension, il est aussi thérapeutique. Selon Sivananda, « Maha Mantra Mrityun Jaya est un mantra de protection contre les accidents, les maladies incurables et assure la longévité ».

Le sens du Mantra
Mrityun
Om Tryambakam Yajamahe
Sugandhim Pushtivardhanam
Urvarukamiva Bandhanan
Mrityor Mukshiya Maamritat

Méditons sur les trois yeux de la Réalité
Dont le parfum imprègne tous les êtres.
Par Amour pour l’Immortalité, qu’Elle nous libère de la mort
Aussi facilement qu’on coupe la tige qui ligote le concombre.

Mais, comme toujours, un Mantra ne se comprend bien qu’en méditant sur chaque mot.
Om : l’Unité, la Réalité au-delà des trois états de conscience de veille, de rêve et de sommeil sans rêve.
Tryambakam : signifie tout simplement trois (trya) yeux (ambakam). Comme on l’a vu, les deux premiers yeux sont ceux de la dualité, et le troisième celui de l’Unité. Mais on peut aussi voir ces trois yeux comme la création, la conservation et la destruction.
Yajamahe : l’adoration, la vénération, la méditation hautement réjouissante.
Sugandhim : le parfum qui, comme dans ce Mantra, imprègne tous les êtres… au point d’être tous ces êtres.
Pushti : l’épanouissement, la plénitude de vie, l’abondance.
Vardhanam : ce qui soutient et nourrit.
Urvarukamiva : Plus délicat à traduire : « Urvarukam » est le concombre. Mais « Urva », c’est aussi ce qui est grand et puissant. Et Arukamiva désignerait également les « maladies spirituelles »… comme l’ignorance et tout ce qui détruit la Sagesse et la Vérité. Enfin, Iva signifie »comme ». Il s’agirait donc ici d’une formule prenant le concombre attaché à sa tige comme métaphore de la conscience attachée à son ego.
Bandhanan : la tige (en l’occurrence du concombre). Et, plus largement, c’est ce qui lie à l’état de conscience inférieur.
Mrityor : la mort et, par extension, l’ignorance, la tromperie… qui sont des morts spirituelles.
Mukshiya :  la demande de libération de la mort et des cycles de réincarnation. «Libérez-nous ».
Maamritat : l’immortalité.

Une autre version très belle

 

et j’adore tous ces mantras chantés à l’indienne!

Magnifiques et joyeux!

Om Namah Shivaya 

Om Namah Shivaya Om Namah Shivaya Hare Hare Bhole Namah Shivaya Rameshwara Shiva Rameshwara Hare Hare Bhole Namah Shivaya Ganga Dhara Shiva Ganga Dhara Hare Hare Bhole Namah Shivaya Jatadhara Shiva Jatadhara Hare Hare Bhole Namah Shivaya Someshwara Shiva Someshwara Hare Hare Bhole Namah Shivaya

Le mantra « Om Namah Shivaya » permet  l’expansion dans de nouvelles dimensions pour communier avec le divin. Donne un état méditatif profond, créant l’harmonie. A travers notre intériorité, nous sommes capables de comprendre ce qu’est « l’Unité ».

Om Namah Shivaya : Je me connecte à la fréquence vibratoire de mon essence, afin qu’elle me guide dans la vie, dans ma vie,  et me remplisse de ses bienfaits. 

Om namah shivaya : Je me remplis de la puissance de pur Amour.

mantras

Relaxation/Méditation – So Ham

 

Dépliant1 Relaxation/Méditation – So Ham

Il faut s’asseoir en tailleur sur le sol, chaudement habillé pour être confortable. Ensuite vous prenez conscience de votre posture. Le bas du dos et le bas du ventre sont toniques, la colonne est droite, les mains sont posées sur les genoux, les épaules sont relâchées et la tête est droite. Vous vous concentrez sur votre respiration, la respiration est normale. Vous sentez  l’air qui entre dans les poumons et l’air qui en sort. Vous prenez conscience de ce moment en suspension entre l’Inspir et l’Expir et entre l’Expir et l’Inspir (le faire au moins 5 x).
Puis vous imaginez que lorsque vous inspirez que l’air remonte le long de la colonne vertébrale côté droit, du coccyx jusqu’à la fontanelle et à l’expir, l’air qui descend le long de la colonne côté gauche jusqu’au Coccyx (le faire au moins 10 x). Ensuite vous continuez et vous rajoutez: dans l’inspir, vous chantez So mentalement, et à l’expir Ham. Le faire pendant une dizaine de minutes.
Une fois que toutes ces respirations sont effectuées : vous vous concentrez sur le point entre les 2 yeux à la base du nez. Vous gardez la concentration. Si une pensée se présente à l’esprit, vous laissez faire comme un  nuage qui passe dans le ciel et vous revenez doucement, mais fermement à ce point de concentration. Restez un moment sur ce point (Ajna Chakra).
Ensuite vous quittez cette concentration sur le point entre les deux yeux et vous vous concentrez uniquement sur votre corps dans sa globalité. Et des points de contact avec le sol. Et lorsque vous êtes prêts, vous pouvez bouger les pieds, les mains, vous étirer, bâiller si vous voulez. Et c’est parti pour une magnifique journée. Et là les anciens schémas vont s’effacer comme par magie!!! J’adore cette méditation, car il me semble qu’elle libère très efficacement et en plus, cela permet d’équilibrer les énergies masculine et féminine. (A droite Pingala – le soleil – énergie féminine et à gauche Ida – la lune – énergie féminine).
J’adore le yoga pour cela, car c’est le subconscient (que la médecine ayurvédique nomme supra-conscience) qui agit pour nous. A tous les ordres, il obéit (négatifs ou positifs), c’est pourquoi il est essentiel de contrôler le mental.

dépliant_image3

Relaxation/Méditation – So Ham

Relaxation/Méditation sur les chakras

Relaxation/Méditation sur les chakras

le souffle du silence Lotus coloré Chakras_imageVous êtes allongé sur le dos les bras légèrement écartés, les paumes vers le ciel. Les jambes sont allongées et les pieds tombent de chaque côté (ou les jambes pliées, rétroversion du bassin, menton contre le sternum si vous avez le dos tendu). Fermez les yeux et concentrez-vous sur votre corps et vos sensations. Prenez conscience de votre respiration. La respiration est normale. Vous sentez l’air qui rentre dans vos narines et l’air qui en sort. Vous pouvez noter la différence de température entre l’air qui sort et l’air qui rentre. Vous pouvez également noter le petit instant d’immobilité entre l’inspir et l’expir et entre l’expir et l’inspir. Restez concentré sur cette respiration (environ 10 à 20 respirations). Revenez aux sensations dans votre corps. Vous sentez votre corps devenir de plus en plus léger. Léger. Tellement léger que vous vous retrouvez au-dessus de votre corps et vous le regardez. C’est votre corps allongé sur le tapis. Vous l’observez sans jugement. Mais vous êtes tellement léger que vous montez encore plus haut, comme un papillon qui vole dans le ciel. Vous êtes ce papillon qui vole sous les rayons du soleil dans un magnifique ciel bleu. Vous sentez la chaleur du soleil sur votre peau. Vous volez dans le ciel. Tout est parfaitement tranquille. Vous survolez un immense champ de fleurs multicolores. C’est très beau et c’est très doux. Vous regardez toutes ces fleurs qui ondulent sous une brise légère. Vous vous rapprochez de ce champ et vous choisissez une fleur rouge, un joli coquelicot sur lequel vous allez vous poser. Vous rentrez dans la fleur et vous vous allongez. C’est très doux et c’est très chaud, vous sentez la couleur rouge envahir tout votre corps jusqu’à la moindre de vos cellules. Laissez faire, laissez le rouge vous pénétrer complètement. Savourez la sensation. Vous baignez dans la couleur rouge. Tout est rouge autour de vous, tout est rouge à l’intérieur de vous. (Il faut laisser un peu de temps pour que la couleur fasse effet). Puis la couleur va petit à petit quitter votre corps et vous allez vous relever et prendre doucement votre envol. Maintenant vous choisissez une fleur orange sur laquelle vous allez vous poser. Vous rentrez dans la fleur et vous vous allongez. C’est très doux et c’est très chaud, vous sentez la couleur orange envahir tout votre corps jusqu’à la moindre de vos cellules. Laissez faire, laissez la couleur orange vous pénétrer complètement. Savourez la sensation. Vous baignez dans la couleur orange. Tout est orange autour de vous, tout est orange à l’intérieur de vous. (Il faut laisser un peu de temps pour que la couleur fasse effet). Puis la couleur va petit à petit quitter votre corps et vous allez vous relever et prendre doucement votre envol. Vous continuez votre vol au-dessus de ce magnifique champ de fleurs et vous choisissez une fleur jaune sur laquelle vous allez vous poser. Vous rentrez dans la fleur et vous vous allongez. C’est très doux et c’est très chaud, de plus en plus chaud et vous sentez la couleur jaune envahir tout votre corps jusqu’à la moindre de vos cellules. Laissez faire, laissez la couleur jaune vous pénétrer complètement. Savourez la sensation. Vous baignez dans la couleur jaune. Tout est jaune autour de vous, tout est jaune à l’intérieur de vous. (Il faut laisser un peu de temps pour que la couleur fasse effet). Puis la couleur va petit à petit quitter votre corps et vous allez vous relever et prendre doucement votre envol. Maintenant, vous choisissez une fleur verte. Vous rentrez dans la fleur et vous vous allongez. Sentez votre cœur qui se gonfle et votre cage thoracique qui s’élargit. Vous sentez la couleur verte envahir tout votre corps jusqu’à la moindre de vos cellules. Laissez faire, laissez la couleur verte vous pénétrer complètement. Savourez la sensation. Vous baignez dans la couleur verte. Tout est vert autour de vous, tout est vert à l’intérieur de vous. (Il faut laisser un peu de temps pour que la couleur fasse effet). Puis la couleur va petit à petit quitter votre corps et vous allez vous relever et prendre doucement votre envol. Maintenant, vous allez vous poser sur une fleur bleue. Vous flottez dans le bleu. Détendez-vous et respirez doucement. Vous sentez la couleur bleue envahir tout votre corps jusqu’à la moindre de vos cellules. Laissez faire, laissez la couleur bleue vous pénétrer complètement. Savourez la sensation. Vous baignez dans la couleur bleue. Tout est bleu autour de vous, tout est bleu à l’intérieur de vous. (Il faut laisser un peu de temps pour que la couleur fasse effet). Puis la couleur va petit à petit quitter votre corps et vous allez vous relever et prendre doucement votre envolVous survolez le champ à la recherche d’une fleur violette. Vous rentrez dans la fleur et vous vous allongez. La couleur violette va vous envahir complètement jusqu’à la moindre de vos cellules. Laissez faire, laissez la couleur violette vous pénétrer complètement. Savourez la sensation. Vous baignez dans la couleur violette. Tout est violet autour de vous, tout est violet à l’intérieur de vous. (Il faut laisser un peu de temps pour que la couleur fasse effet). Vous avez un sourire sur les lèvres. Vous êtes parfaitement relâché. Puis la couleur va petit à petit quitter votre corps et vous allez vous relever et prendre doucement votre envol. Vous continuez votre voyage, pour aller vous poser sur une fleur blanche. Vous rentrez dans la fleur et vous vous allongez. La couleur blanche va vous envahir complètement jusqu’à la moindre de vos cellules. Laissez faire, laissez la couleur blanche vous pénétrer complètement. Savourez la sensation. Vous baignez dans la couleur blanche. Vous ne faites plus qu’un avec cette couleur, sentez les vibrations de la couleur blanche. Tout est blanc autour de vous, tout est blanc à l’intérieur de vous. (Il faut laisser un peu de temps  pour que la couleur fasse effet). Vous êtes parfaitement relâché. Puis la couleur va petit à petit quitter votre corps et vous allez vous relever et reprendre votre envol. Vous volez au-dessus de ce champ de fleurs et vous volez dans le ciel, un ciel magnifiquement bleu sous les rayons du soleil. Il fait chaud. Vous volez doucement, tranquillement. Vous êtes extrêmement détendu, serein, relâché. Vous êtes en parfaite sécurité. Doucement vous allez revenir vers la pièce où vous vous trouvez et vous allez vous retrouver au-dessus de votre corps à vous regarder. C’est votre corps allongé sur le sol, un corps auquel vous devez prendre soin, car c’est votre véhicule pour cette vie. Vous avez de la compassion pour ce corps. Et vous êtes ce corps allongé sur le tapis. Vous êtes à l’écoute de vos sensations. Vous sentez votre corps maintenant. Vous  prenez conscience des points de contact avec le sol au niveau des pieds, des jambes, des fessiers, du dos, des bras, des mains et de l’arrière de la tête. Vous prenez conscience de votre respiration et vous sentez l’air qui rentre dans vos narines et qui en sort. Vous inspirez profondément, vous remplissez votre ventre, cage thoracique et haut du thorax, puis vous expirez, vous videz le haut, la cage thoracique et vous finissez en vidant le ventre, encore et encore. Respiration normale.

Lorsque vous êtes prêts, vous pouvez bouger les pieds, les mains, vous étirer, bâiller si vous voulez. N’oubliez pas lorsque vous allez vous relever, de plier les jambes, basculer sur le côté, prendre appui sur vos bras afin de ne pas stresser votre dos. Namasté

8Citation_OM2

Relaxation/Méditation sur les chakras

Yoga de A à Z

Ce mini-dictionnaire du Yoga de A à Z est conçu pour être picoré selon vos envies de connaître tel ou tel sujet. L’idée est de développer les idées du Yoga et de donner envie d’appréhender et d’approfondir cette philosophie de vie. Les articles vont s’ajouter les uns aux autres et je ne vais pas forcément commencer au A pour aller au Z, mais selon l’inspiration toutes les lettres vont offrir une nouvelle porte sur le yoga.

A – Aphorismes (sutras) de Patanjali

patanjali dessin Les Yoga-sutras de Patanjali constituent les règles de base du yoga. Patanjali serait pour les Indiens l’avatar d’Ananta, le serpent (l’éternité). En Inde, le serpent représente la sagesse. Par sa capacité à muer, il est le symbole de la renaissance initiatique.Selon Patanjali, le yoga est un système scientifique qui à travers la discipline et l’auto-analyse permet à l’homme de se réaliser complètement.

 Les Yoga Sutras de PATANJALI

Les YOGA SUTRAS de PATANJALI  sont dégagés de toute appartenance à une croyance particulière, et constituent un texte UNIVERSEL et INTEMPOREL qui répond à la demande d’une véritable connaissance de soi (ou spiritualité).

 Cet enseignement s’adresse à tous mais il prend réellement sens dans la démarche d’une pratique soutenue. Seule l’expérience consciente peut nous amener à la connaissance libératoire dont il est question dans ces textes et permet de se dégager de ses souffrances et de s’ouvrir  à l’infini que tout être porte en lui, même inconsciemment.

Les Yoga sūtras de Patanjali est un recueil de 196 aphorismes destinés à être facilement mémorisés. Ils sont à la base du système philosophique appelé yoga (l’un des six systèmes philosophiques hindous).

Cette œuvre, probablement rédigée ou compilée entre -200 et +500 (on retient souvent le IIe s. av. J.-C., sans certitude), est le texte qui a codifié ou systématisé le yoga. Son influence sur la philosophie et sur la pratique du yoga est aussi forte aujourd’hui que lorsqu’elle a été écrite. Nous ne savons rien sur Patanjali qui serait aussi à l’origine de traités de médecine. Mais dans la tradition indienne, il est l’avatar du dieu Serpent Ananta. Ananta représente l’infini et l’éternité et est le symbole par sa capacité à muer de la renaissance initiatique.

L’enseignement basé sur les Yoga sūtra de Patanjali se nomme le yoga-darśana. Cette expression est composée de deux termes :

  • Yoga est un terme sanskrit qui désigne un ensemble de pratiques visant la fusion du corps et de l’esprit vers l’unité et la paix intérieure.
  • Darśan : ce terme sanskrit signifie un regard particulier sur le réel, mais aussi doctrine.

Il existe six systèmes philosophiques en Inde qui proposent différents points de vue et tous ces systèmes cohabitent; la vérité étant trop vaste et trop complexe à appréhender dans sa totalité et sa globalité. C’est le même objet qui est décrit, mais avec un point de vue différent.

La philosophie du yoga est liée à celle du Samkya (un système qui sépare le principe de Pakriti et de Purusha). Pakriti est la matière primordiale (principe féminin) qui fécondée par Purusha (principe masculin) devient la création. Purusha étant la conscience universelle, immobile et éternelle (spectateur impassible). Le travail spirituel consiste donc à délivrer l’esprit, le « Soi » immobile et de ne plus l’assimiler aux mouvements du psychisme. La Pakriti est structurée par 3 forces : sattva, rajas et tamas (tendance ascendante lumineuse, tendance  au mouvement et la dernière tendance descendante et inerte.). Ces trois forces se retrouvent aussi bien dans la nature que dans le psychisme humain.

ORIGINES DES CONNAISSANCES CONDENSÉES DANS LES YOGA-SUTRAS

I – LES VEDAS

Tout commence avec les Védas – Littér. « Connaissance, doctrine sacrée ». Nom générique des plus anciens textes de la littérature indienne. Les Védas sont les plus anciens textes sacrés de l’Inde. Ils ont été rédigés entre 1500 à 500 avant notre ère, mais ils ont été élaborés sans doute longtemps auparavant par les brahmanes, dépositaires de la Tradition, qui la transmettaient oralement d’initié à initié.
Les Védas sont constitués de 5 recueils que Brahmâ aurait donnés aux rishi (sages) aux temps primordiaux ; ce don de Brahma est appelé shruti (révélation).
Les 5 parties des Védas, les Samhitâ, sont, par ordre chronologique :
– le Rig-Veda ou Veda des strophes (hymnes adressés à la divinité)
– le Yajur-Veda ou Veda des formules sacrificielles, composé du Yajur-Veda noir et du Yajur-Veda blanc
– le Sama-Veda ou Veda des mélodies
– l’Atharvaveda, comprenant la cosmogonie ainsi que les prières mystiques et magiques
Les Védas ont fait l’objet de nombreuses études spéculatives, de commentaires et d’enseignements, si bien que sont nés de nouveaux ouvrages religieux et philosophiques, mystiques et ésotériques tels que les Brâhmanas, les Aranyakas, les Upanishad, les Puranas, qui amenèrent l’apparition du brahmanisme et de l’hindouisme.
Selon la plupart des commentaires, les trois premiers Védas, Rig, Yapur et Sama, sont les plus anciens et les plus importants. On leur attribue une origine intuitive. Les chercheurs spirituels des Védas transmettaient leurs connaissances à partir de symboles, de métaphores, le vocabulaire de l’époque (pas plus que celui d’aujourd’hui) ne disposant de vocables capables d’évoquer « l’Indicible »… C’est ainsi que dès le départ, se dégagent deux niveaux de compréhension que nous croisons constamment :

– 1er niveau de compréhension: celui d’une élite douée de facultés d’abstraction, de discrimination, capable de percevoir, d’identifier les phénomènes évoqués par les symboles, les métaphores, puis de s’en servir, de « les vivre » dans l’expérimentation personnelle.

– 2e niveau de compréhension : celui du plus grand nombre, c’est-à-dire ceux qui prennent « à la lettre » les discours, les images proposées, qui éprouvent le besoin de s’en remettre à des Dieux, des clergés, des hiérarchies pour être guidés, sauvés…

II – LE VEDANTA

Puis vient le Vedânta : Mot composé de Veda et de anta : « fin ».

Fin des Védas, considérations finales d’abord contenues dans les Upanishad. (Les Upanishads englobent des enseignements religieux, philosophiques et mythologiques indiens).

Le Vedānta définit la nature de l’Existence et enseigne que le Soi  (atman) est de même nature que le Brahman, la Réalité ultime indifférenciée. La perception de cette réalité est obscurcie en l’homme par la fausse idée (Vikalpa) qu’il a de lui-même et du monde, l’empêchant de vivre la plénitude de l’unité.

  • Seul le brahman est réel (brahma satyam)
  • Le monde est illusoire (jagan mithyā)
  • L’individu n’est pas différent de brahman (jîvo brahmaiva nāparah).

Le premier des trois systèmes de pensée du Vedânta enseigne l’Unité de la Conscience-Energie, quelle que soit sa phase de manifestation. Ou Advaïta : Littér. « non-dualisme » état qui ne peut être attribué qu’à l’Absolu, à l’UN originel. Difficilement concevable pour l’intellect humain, car la pensée de l’état de veille identifiée à l’ego a des difficultés à se soustraire à la dualité de la relation : « Cela » qui voit/Ce qui est vu.

Cette philosophie également appelée Monisme : (gr. monos, seul), Philos. Système selon lequel le monde est constitué d’une seule substance, dans laquelle la pensée et l’objet auquel elle s’applique ne font qu’un. Il existe une Unité à partir des trois grands plans de manifestation à travers l’être humain :

1 – BRAHMAN : Absolu immuable, Réalité suprême, non dualiste.

2 – ATMAN : Conscience absolue, de la même nature que Brahman, le « Spectateur » dans l’être humain ( Relié à Ajna Chakra).

3 – JIVATMAN: Atman/Spectateur se manifestant sous la forme d’une conscience momentanément incarnée. Spectatrice, elle habite dans le corps qu’elle utilise comme instrument tout en sachant qu’en réalité, elle est toujours Atman, parcelle d’Infini. De « Jîv »: « vivre ». Être vivant incarné, donc mortel. le Continuum Psychique CP (ego/Je, ensemble de nos tendances psychologiques) s’identifie à un corps, il se crée l’illusion d’une dualité, d’une causalité et s’enchaîne ainsi au cycle de la naissance et de la mort.

On constate avec intérêt que le concept de l’Absolu/Brahman devance les découvertes de la physique atomique.

 BRAHMAN l’impensable vibration : Symboliquement, analogiquement on peut penser que le concept de Brahman et ses déclinaisons en Atman puis Jivatman correspondent à… L’explosion initiale – ou Big Bang – qui ne fut jamais une véritable « explosion », mais un mouvement de propagation d’énergie partout à la fois rejoignant l’idée d’Infini, d’Absolu se manifestant dans le flamboiement de la lumière du feu primordial, qui en se refroidissant crée les solides/terre, les gaz/l’air, les fluides/l’eau, éléments qui en s’organisant en une arborescence étincelante explose en étincelles/Atman, « noyaux » qui animent les formes multiples de la manifestation…

Dans le fond des océans les premières bactéries évoluent en algues bleues, puis apparaissent les poissons, qui avec des pattes embryonnaires se hissent sur les berges où leurs descendants en se développant encore deviendront (si l’on s’attache à observer « la branche » qui plus tard nous verra apparaître tels que nous sommes…) des mammifères, qui commenceront à « penser » pour devenir ce bipède/Jivatman qui lève son front vers les nues, se demandant d’où il vient ? Où il va ? Et surtout « qui suis-je? »

À cette interrogation les Védas lui répondent : « Tat tvam asi » Tu es Cela ! cette Conscience/Énergie première ! à toi de la retrouver en toi et nulle part ailleurs !

De même que la physique moderne a découvert, au cours de ses recherches sur les composants de l’atome, que la matière était constituée de champs magnétiques chargés d’énergie et soumis à un changement perpétuel, de même les Sages (Rishi) de l’Advaïta enseignaient que la Réalité n’est rien d’autre que de l’énergie présente sous forme de conscience et que l’être humain perçoit cet univers grossier par l’intermédiaire du mental (« sixième sens », qui centralise les informations perçues par les organes des cinq sens) en raison de son identification au corps. Cela peut au départ paraître complexe, mais tout devient évident, clair, au fur et à mesure que l’on avance dans l’étude et la Pratique des YS.

A quoi se réfèrent les YOGA-SUTRAS

1 – à des états de conscience fonctionnant au-delà de l’intelligence ordinaire, à celle qui se manifeste lorsque le mental est stabilisé,

2 – à l’élimination des spéculations intellectuelles qui font obstacle à la réalisation spirituelle,

3 – à l’expérimentation personnelle, le seul moyen d’évolution préconisé.

Il est fondamental de noter que, Patanjali ne fait aucune référence ou citations directes se rapportant à des systèmes ou gurus nommément connus.

Les YS enseignent l’unité intérieure, de la vie extérieure vers la vie intérieure, le passage naturel d’un plan de conscience à un autre, du plus dense au plus subtil, l’ensemble perçu comme un cheminement, un glissement continu jusqu’à la Libération ultime…

Patanjali expose en premier le terrain, le contexte, le fonctionnement du mental et termine en indiquant une procédure en huit points permettant de se dégager de la souffrance.

1 – atha yoga anusasam: Maintenant voici les instructions du yoga – ou maintenant commence la voie du Yoga –  Cela induit le fait que d’autres choses ont été expérimentées précédemment.

Pourquoi la voie du Yoga ? La souffrance et son origine l’ignorance

La souffrance est inhérente à la condition humaine. La plupart d’entre nous veulent l’éviter à tout prix, mais on ne pas se dérober, on ne peut que la transcender. Ne pas reconnaître notre souffrance permet d’éviter à penser à notre propre responsabilité dans le processus, à ne pas remettre en question notre mode de vie, nos habitudes.

Alors on se détourne, on s’étourdit dans le travail, les « joies » familiales, les mondanités, une passion quelconque, politique, sportive… ou encore dans la dépression. L’être humain cherche généralement à tout prix à ne pas être seul avec lui-même, face à ses frustrations, ses rêves incertains, ses peurs et l’obligation de changer et de grandir ! D’ailleurs les psychotropes sont les symboles de ce déni.

Quand on soulève ne serait-ce que le pied d’une table, l’ensemble du plateau se soulève un peu! Quand on commence un travail sur soi-même, on cesse d’être une charge pour les autres et mieux même, quand on peut, étant passé par ces désarrois, ces peines, comprendre et aider ceux, qui éprouvés, commencent à chercher les réponses, aux fameuses questions : pourquoi moi ? Qu’ai-je fait pour « mériter » cela? Pourquoi tant de souffrance ? Apporter quelques réponses, un peu de lumière dans l’obscurité du Samsâra. (Dans le bouddhisme, il s’agit du cycle des existences conditionnées, c’est-à-dire les états de l’existence sous l’emprise de la souffrance, de l’attachement et de l’ignorance. Ces états sont conditionnés par le  Karma.)

Dès que l’on s’attaque à la souffrance on rencontre immédiatement lIgnorance la plus grande ennemie de l’espèce humaine, qu’il va falloir combattre.

Nous seuls pouvons modifier nos conditions de vie. « Notre destin » consiste à prendre conscience de nos manques, de nos failles afin de les combler, et non de nous dérober en restant imprudemment englués dans une ignorance des mécanismes fondamentaux qui jamais ne s’avère être protectrice, car elle aggrave les situations « non traitées » qui toujours finissent « par produire leurs fruits nauséabonds » puisque nous les avons laissés pourrir…

Il ne reste qu’à reconnaître, qu’à oser se dire, « je suis malheureux ! je suis malheureuse ! » Quelles sont mes véritables aspirations? Pourquoi ai-je mal ? Où ai-je mal ? Comment ai-je mal? D’où me vient cette souffrance ? Qu’ai-je fait ou négligé de faire pour me retrouver ainsi ? Et surtout éviter de rejeter la faute sur les autres.

Ces «schémas» nous condamnent et nous entraînent à la « distanciation » de façon accélérée, pour pouvoir « tenir, coûte que coûte » parce qu’il y a la vie courante, le loyer, les échéances à payer…Loin de nos sensations, loin de nous-mêmes.

Si mentalement nous renonçons à nos crispations en découvrant :

1 – leur origine,

2 – leurs manifestations matérielles

3 – le « désamorçage possible » – en mettant en œuvre les moyens susceptibles de les corriger, la fin des situations douloureuses sur le plan matériel concret s’organisera d’elle-même. Vous pourrez progressivement mettre de l’ordre dans le chaos sans trop souffrir, puis d’autres opportunités se présenteront presque « miraculeusement » qui viendront remplacer comme par hasard et plus «intelligemment » ce qui obscurcissait votre existence…

Aussi faut-il reconnaître, puis empoigner chaque douleur pour « l’exorciser » lui retirer son côté venimeux, dû à notre ignorance, afin d’y mettre fin ! C’est un travail quotidien auquel nous ne pouvons nous dérober, puisque de toute façon, nous devrons immanquablement nous confronter à cette souffrance.

2 – yogas citta-vrtti nirodhah : Le yoga est la cessation de la fragmentation mentale (Qu’est ce que la fluctuation du mental ?) – Le mental ne s’intéresse qu’à ce qui bouge – Dans l’agitation mentale, il n’y a pas de conscience véritable. Au cinéma, pour voir l’écran (la conscience), il faut faire abstraction du film (l’agitation mentale) (Il est intéressant de constater que, selon les recherches des neurobiologistes, la pratique de la stabilisation du mental par sa focalisation puis par sa fusion avec un objet/un concept constitue une procédure d’apprentissage qui se révèle particulièrement favorable à la multiplication des liaisons, des connexions entre les neurones, créant ainsi de nouveaux réseaux et développant l’intelligence…

Seule l’expérience personnelle, résultante d’une pratique assidue et ininterrompue est préconisée, le reste ne présentant aucune importance, quand il ne constitue pas une entrave à l’évolution, au développement de l’être, à la Libération ultime…

– Alors par l’anéantissement des fluctuations, le chercheur spirituel retrouve sa nature originelle, Atman.

– Dans l’autre cas il y a identification aux fluctuations du mental (émises par le Continuum psychique).

Patanjali explique aussi :

– Douloureuses ou non douloureuses, les fluctuations du mental sont de cinq sortes :

Pramâna : savoir réel

– Viparyaya : savoir erroné

 Vikalpa : imagination

– Nidrâ : sommeil

– Smritayah (smriti) : mémoire

 – La Connaissance correcte trouve ses sources dans le témoignage, la déduction, l’intuition.

– Les conceptions fausses sont basées sur une perception inexacte de l’objet.

– Un mot évoquant une image mentale vide de toute substance appartient à l’imaginaire.

– Le sommeil profond est celui qui ne présente aucune modification (activité) du contenu mental

– La mémoire est constituée par la conservation des empreintes laissées par les expériences vécues.

La pratique du « détachement » supprime les fluctuations du mental, permettant ainsi l’accès à Atman, la Conscience pure

– La pratique assidue ayant pour objet le détachement, constitue l’effort nécessaire pour acquérir cet état. Atman (le Spectateur dans « Jivatman ») demeure non touché par la souffrance, les empreintes laissées par les actes passés (empreintes qui constituent le Continuum psychique).

L’intériorisation à partir de la vibration OM

OM est la vibration qui représente Brahman. – Sa répétition (OM – AUM) induit son assimilation. À partir de cette pratique, la conscience se tourne vers l’intérieur et les obstacles disparaissent.

 Les « obstacles » – leurs symptômes :

Vyâdhi-styâna-samsaya-pramâdâlasyâvirati-bhrântidarsanâlab dhabhumikatvânavasthitatvâni chittaviksepâsteantarâyâh

– Vyâdhi : maladie, douleur, souci,

– styâna : apathie, inertie, sans volonté, sans énergie

– samsaya : doute, incertitudes

– pramâda : procrastination, (tendance à tout remettre au lendemain, à ajourner, à temporiser)

– âlasya : la paresse, léthargie

– avirati : l’avidité, le désir de jouissance, intempérance

– bhrântidarsana : l’égarement

– alabdhabbhûmikatva : l’incapacité à progresser, à trouver une raison d’avancer

– anavasthitatvâ : incapacité de se concentrer, instabilité, déséquilibre, inconstance

– chittaviksepâh : difficultés psychologiques entravant la réflexion

– antarâyâh : les obstacles

Les symptômes inhérents aux obstacles précités sont : les souffrances physiques, la dépression, la nervosité, la respiration perturbée, l’incapacité de réfléchir.

L’élimination (d’un obstacle) s’exerce par la prise de conscience de la nature réelle de l’obstacle.

Ayant une perception lucide en ce qui concerne le bonheur, le malheur, la vertu, le vice, le mental demeure dans une attitude de distanciation bienveillante, de pitié sereine.

Par l’expiration et la suspension du souffle (à vide et sans contrainte), on peut contrôler, stabiliser le mental. L’attention posée sur les informations perçues par les sens stabilise le mental. Sans activité mentale, la mémoire purifiée apparaît complètement vide d’objets (empreintes, fluctuations). La cessation de l’activité mentale induit l’expérience spirituelle pure, l’illumination. Cette Connaissance est différente de celles acquises par le témoignage ou la déduction.

Le yoga constitue une ascèse qui implique de s’investir complètement dans l’étude de soi, des textes. Pour accéder au samâdhi (l’anéantissement des fluctuations du mental) il faut commencer par l’amoindrissement des souffrances. L’ignorance, l’identification au « Je/CP1 », le désir et l’aversion, l’attachement à la vie sont des souffrances. Les souffrances psychiques peuvent être réduites, éliminées. Les souffrances psychiques peuvent être évitées par la méditation. Les souffrances anciennes (structures psychiques mémorisées) constituent une bibliothèque invisible, qui s’actualise à travers des actes visibles au présent. La souffrance qui n’est pas encore là peut et doit être évitée. L’identification du « Spectateur/Atman/Ce qui voit », avec ce qui est Vu (le visible, la matière) doit être évité. Le Vu (la manifestation, la matière) constitué par les éléments, perçu par les organes des sens, a pour but l’expérience, l’Éveil de la Conscience.

3 –  Les huit piliers du yoga : yama niyama asana pranayama pratyahara dharana dhyana samashayo stav angani – Le yoga est constitué en huit parties – La quête spirituelle implique pour obtenir quelques résultats un travail à tous les niveaux, dans tous les secteurs et surtout de connaître le sens de la démarche.

Yama – auto-discipline discipline / niyama Le contrôle de soi / Asana la pratique des postures / pranayama. Le contrôle du souffle / pratyahara Le retrait des sens / dharana Concentration / dhyana La méditation / Samadhi L’illumination

Chacune de huit étapes favorisent la suivante. Le samadhi est un état avancé de la méditation, la méditation elle-même un état avancé de la concentration qui n’est possible quand nous ne sommes pas dérangés par les sens extérieurs. Mais cela n’est possible que si l’on maîtrise le souffle (l’énergie vitale), qui ne peut se faire que si l’on rester assis confortablement (les postures). On ne peut pratiquer les postures que si l’on a un certain contrôle de soi et de la discipline.

YAMA : au nombre de cinq – Cinq Règles organisent nos relations avec le monde. « Ahimsâ satyâ asteya brahamacharyâ parigrahâ yamâh »

1 Ahimsâ : non-nuisance respect de la vie, non-violence (Les pensées nocives de violence venant de soi ou des autres, issues de l’envie, la colère, de l’égarement accompagnent (faiblement, moyennement, intensément) la souffrance, l’ignorance et produisent des résultats sans fin, tant qu’elles demeurent.

2 satya : réalité (conforme à ce qui est/sat), authentique, véracité, exactitude, La vérité

3 asteya : (steya – résister) : abstention d’une appropriation indue, ne pas voler

4 brahma + charya (carya) : mode de vie de brahman, de conduite selon le Veda, Brahman, (dont l’abstinence, en tout cas l’équilibre et alimentaire et sexuel).

5 aparigrahâ : indépendance, refus de toute possessivité, vis-à-vis des êtres comme des biens (tous éphémères, non-accumulation des biens matériels, mesure en toute chose.

Niyama : Le contrôle de soi  Les NIYAMAS – cinq règles encadrent et  structurent la vie Personnelle. « Sauca samtosa tapah svadhyaya isvara Pranidhanani niyamah »

1 – Sauca : propreté, hygiène de vie physique, alimentaire, mais aussi purification des pensées.

2 – Samtosa : le contentement, la capacité de garder sa sérénité en toutes circonstances.

3 – Tapah : ascèse positive – La pratique soutenue élimine progressivement les problèmes de santé et améliore le fonctionnement du corps et des sens. Centrage de l’énergie.

4 – Svadhyaya : l’étude de soi, l’étude des textes, le questionnement intérieur, l’étude par la méditation.

5 – Isvara : Grande attention à ses pratiques – l’amour, la loyauté.

Asana – Pranayama – Pratyahara sont des vecteurs qui facilitent la prise de conscience du corps, à la fois au niveau physique et psychique et de la Conscience elle-même, quand dans l’instance « spectateur » l’Énergie originelle prend conscience d’elle-même ; c’est par la pratique que nous comprenons ce qui se passe dans notre corps et notre psychisme.

Asana sthira sukham asanam :  La posture doit être stable et confortable. Avec les postures, on travaille l’assise physique, mais également psychologique. Le relâchement continu de la tension musculaire facilite la perception du schéma corporel. (Sans tensions) Les flux énergétiques de polarité différente ne se heurtent plus, l’énergie circule harmonieusement. Les postures visent à la fois un développement corporel, mental et spirituel. La stimulation de l’hypophyse favorise la vie spirituelle.

Prânayama tasmin sati svasa-prasvasayor gati-vicchedah paranayamah – Contrôle de l’énergie vitale

1- Équilibre entre les 4 phases du souffle expir/pose/inspir/pose et maîtrise de l’énergie

2 – Véritable « interface » entre la matière/visible et le mental/invisible. Alors ce qui cache la Lumière (au sens spirituel du terme) disparaît. Aide à la disparition des tensions émotionnelles.

pratyahara : desa-bandhas cittasya dharana : Le retrait des sens C’est une étape essentielle dans le processus d’intériorisation. Lorsque le mental est séparé des sens, il est plus facile de se concentrer.

Les trois dernières instructions traitent de l’accession à la Liberté par la méditation

Dharana Dhyana Samadhi

 Dharana : La focalisation/dharana consiste à poser son attention sur un seul sujet. Fixer le mental sur un lieu ou un objet permet de restreindre le mental à un champ donné. La « concentration » évoquant dans notre éducation (« Mais concentre-toi un peu… ») une notion d’effort soutenu, de tension, absolument contraire à l’état de méditation, le terme de focalisation, moins connoté, sera tout au long du texte utilisé. Le principe étant de « poser délicatement », dans la détente la plus absolue, une parfaite neutralité, sans aucune implication personnelle son attention sur « un seul » objet/concept… Les distractions spontanées sont à écarter tranquillement, sans agacement, pro gres -si vement elles se feront plus rares, à mesure du développement de nos facultés de concentration. La calme neutralité demeure la base du travail. Elles ne sont que des images qui passent et s’effilochent avant de disparaître…

Dhyana : tatra paratyaya-ekatanata dhyanam. Quand le mental coule de façon ininterrompue avec un objet, quand la concentration est totale on parle de méditation.

 Samadhi : tad eva arthamatra-nirbhasam svarupa-sunyam iva samadhih. Dans la méditation, il reste la conscience de celui qui médite. Cette conscience disparaît dans le samadhi. Plus de souffrance ne peut être créée. La maîtrise de la Conscience permet d’accéder à l’invisible. L’accès, la mise en œuvre des plans subtils se font progressivement. Il n’y a plus d’attachement.

 LES DEUX NIVEAUX DE SAMADHI enseignés par Patanjali.

Le Samprajnâta Samâdhi et l’Asamprajnâta-Samâdhi correspondent approximativement au Savikalpa-Samâdhi et Nirvikalpa-Samâdhi de la philosophie du Vedânta.

1 – Dans le Samprajnâta-Samâdhi ou Sabîja-Samâdhi subsistent encore des processus psychiques (les Klesha/souffrances) qui interdisent à ce niveau l’accès au Samâdhiultime totalement débarrassé des germes (pensées, concepts).

 2 – L’Asamprajnâta-Samâdhi ou Nirbîja-Samâdhi le Samâdhi suprême, se caractérise par l’abolition des Vasanas (idées, aspirations, empreintes) et l’Abandon de tous les liens.

JalandharaB – Bandhas mudrās : 

Ce sont des exercices qui allient une respiration spécifique à des rétractions. Ils permettent de stimuler le système énergétique et ont une action particulière sur le système endocrinien. Ils stimulent les centres énergétiques qu sont les chakras en toute sécurité, car ils évitent la dispersion anarchique de l’énergie. La pratique des Bandhas mudrā joue un rôle très important dans l’éveil de la Kundalinī Śakti. (La Kundalinī Śakti est le nom donné à l’énergie vitale qui anime tous les niveaux de l’être. Elle se présente sous une forme « lovée » qui réside dans le premier chakra, muladhara chakra, à la base de la colonne vertébrale). Cet éveil se manifeste comme une énergie ascendante qui remonte le long de la colonne vertébrale pour s’épanouir au sommet du crâne. Elle nous permet de faire l’expérience de notre nature profonde. C’est seulement grâce à cette énergie que nous pouvons faire connaissance avec notre véritable identité. Les bandhas mudras libèrent du stress, de l’agitation mentale et apportent équilibre, joie et harmonie intérieure. Ils participent également à l’évacuation des toxines grâce à une action sur le flux sanguin dans certains organes, pour les stimuler et les vivifier.

V – Visualisation Positive

visualisation centre de yoga fleur de lotusLe corps ne fait pas la différence entre la visualisation et la réalité (si on visualise que l’on est attaqué, notre pouls s’accélère, nous ressentons du stress…) C’est exactement la même lorsque nous visualisons un lac calme, assis dans une herbe douce sous le soleil et en écoutant les oiseaux. Les bienfaits de la visualisation positive sont multiples : elle apporte incontestablement un mieux-être, une grande stabilité physique et mentale, elle permet de transformer les schémas inconscients, de supprimer les problèmes de rumination et accélère le processus de guérison en cas de maladie. Lorsqu’une pensée négative apparaît dans notre esprit (cela suppose une conscience affinée de notre conscience, ce qui s’apprend par un travail régulier), il faut d’abord lui dire Shuddhi (Stop – Shuddhi est en quelque sorte la purification) et ensuite, nous laissons une belle image de lac apparaître et nous restons concentrés sur cette image un moment, le temps que le mental se calme et nous pouvons reprendre notre activité.

Yoga de A à Z

Photographies

Toutes les photos de nature ont été prises en Auvergne et notamment à Connangles – La Chaise-Dieu – Chaumont Le Bourg – St Germain l’Herm – La Godivelle – Le massif du Cézallier – Le Mont-Dore – Lac Pavin. Collection personnelle et collection d’Hugues Seguda.

Connangles 1  Coucou c'est nous  La Dore novembre connangles_hugues_070

 

Géraldine Merci à Géraldine pour cette magnifique photo en Jordanie

Postures de Yoga – Pranayama – Méditation

Postures de Yoga et Pranayama

Rekha Gati Garudasana vrkrasana

Le Yoga est une discipline psycho-énergétique. L’être humain a besoin d’être considéré dans sa globalité physique et temporelle pour se relier à l’univers.

Pour mener notre vie de la meilleure manière possible, nous avons besoin d’un corps stable et solide et d’un état d’équanimité. Les asanas (Postures) donnent de la force, de l’énergie, de la vitalité et la capacité à vaincre les pensées négatives. Elles permettent de développer la volonté, la confiance, la mémoire, la personnalité, la pureté mentale et favorisent un bon sommeil.

D’un point de vie physique et fonctionnel, elles stimulent le cœur, régulent les fonctions des poumons et du cerveau. Elles stimulent également la digestion, la circulation sanguine et aident ainsi à garder la santé. Elles augmentent l’élasticité des artères, des ligaments et la mobilité de la colonne vertébrale pour garder la jeunesse du corps et faciliter la circulation énergétique.

Pratiquez lentement avec douceur et sans violence – La respiration s’effectue par le nez sauf indication contraire – Si vous ressentez la moindre douleur, il faut sortir de la posture soit elle est mal effectuée soit elle ne convient pas à ce moment là en raison de diverses tensions. Les postures sont présentées ici par ordre alphabétique – Une posture sur l’avant demande une posture vers l’arrière. Une posture sur la droite demande une posture sur la gauche – Entre les postures, s’installer en Savasana pour que le corps puisse éliminer les tensions et les toxines le plus efficacement possible – Pendant la posture se concentrer sur les points du corps indiqués dans le descriptif.

Ahamkarasana

S’asseoir en padmâsana . placer les mains avec les doigts repliés, sauf le pouce levé juste en dessous de la poitrine. Gd Expir et dans le Gd Inspir, lever les bras. Bras écartés. Respiration de Bhastrika. Respiration normale et Relâcher. Puis placer les mains sur les épaules. Gd Inspir au centre, Gd expir à droite. Gd inspir au centre, Gd expir à gauche. X5 et respiration normale. Se placer sur les genoux et placer la tête front sur le sol devant les genoux. Gd Inspir, lever les bras. Respiration normale. Garder la concentration sur la cage thoracique. Pratiquer 3 respirations complètes. Gd Inspir , dans le Gd expir, poser les bras au sol. Respiration normale et relâcher avec les bras le long du corps. Effets : Effets sur Prana vayu. Anahata est relié à l’élément air et à la respiration. Organes associés : poumons et gros intestin. Un dysfonctionnement de Anahata provoquera beaucoup de souffrance intérieure, un déficit de communication et un repli sur soi L’excès inverse provoquera un comportement hyperémotif, trop aimant et généreux au point de peser sur les proches.

Un fonctionnement harmonieux donnera une capacité à rayonner la joie, la bonté, la chaleur humaine et le pouvoir de guérir (tout le monde a ce pouvoir).

Anantasana (Posture de Vishnou)

anantasana1ère fois : Se placer allongé sur le côté gauche, parfaitement droit, bras également allongé avec la tête placée dessus. Placer la main droite devant la poitrine pour s’équilibrer. Gd Inspir et dans le Gd expir suivant, il faut lever légèrement la jambe droite. Garder la position 2 à 3 respirations. Puis Gd inspir et dans le Gd expir suivant tourner le pied afin que les orteils « regardent » vers le haut. Garder la position 2 à 3 respirations. Gd inspir et dans le Gd expir suivant, tourner le pied afin que les orteils « « regardent » vers le bas. Garder la position 2 à 3 respirations et relâcher. Refaire de l’autre côté. 2e fois :  Se placer allongé sur le côté gauche, parfaitement droit, le bras gauche peut être allongé avec la tête dessus ou plié et la tête repose dans la main dans ce cas. Placer la main droite devant la poitrine pour s’équilibrer. Gd Inspir et dans le Gd expir suivant, il faut lever complètement la jambe droite. Garder la position 2 à 3 respirations. Puis Gd inspir et dans le Gd expir suivant tourner le pied afin que les orteils « regardent » vers le haut. Garder la position 2 à 3 respirations. Gd inspir et dans le Gd expir suivant, tourner le pied afin que les orteils « « regardent » vers le bas. Relâcher. Refaire de l’autre côté. 3e fois : Se placer allongé sur le côté gauche, parfaitement droit, bras également allongé avec la tête placée dessus. Placer la main droite devant la poitrine pour s’équilibrer. Gd Inspir et dans le Gd expir suivant, il faut lever les deux jambes. Garder la position 5 à 6 respirations. Faire attention à ne pas basculer vers l’arrière, ni vers l’avant et ne pas plier les jambes. Effets : excellent exercice pour étirer la colonne, les muscles latéraux et les ischiojambiers. Tonifie le bassin et les hanches et les muscles abdominaux. Stimulation du méridien du gros intestin. Stimulation de la circulation sanguine générale donc bénéfique pour le cœur. Facilite la digestion. Diminue les risques de sciatique. Excellente pour la vessie, les ovaires (permet de mieux réguler les Règles) et la prostate. Réduit également le stress mental et la fatigue. Stimulation de Muladhara Chakra (chakra racine). Contre-Indications : Douleurs fortes aux hanches et dans le cou

ananda_balasana_yogafleurdelotusSe placer sur le dos, genoux sur la poitrine. Gd Inspir, monter les jambes droites et rester un moment dans cette posture, respiration normale. Gd Inspir, attraper le gros orteil droit avec l’index droit et gros orteil gauche avec l’index gauche. Bien ouvrir les  genoux, plus largement que le torse et les  ramener vers les aisselles. Il faut bien relâcher le dos au sol et éventuellement placer une couverture sous la nuque pour garder le dos droit. Maintenir la posture durant 5 à 6 respirations normales. Puis  se balancer légèrement de gauche à droite et de droite à gauche. Placer un sourire sur ses lèvres et agiter les jambes comme un bébé en se berçant. On amplifier le mouvement de basculement tout en relâchant au maximum. Gd Inspir et dans le Gd Expir, il faut ramener les pieds au sol et relâcher en savasana. Effets : Calme le mental et aide à relâcher la fatigue et le stress. Apporte de la joie et la paix intérieure.

Ardha Candrasana (Posture de la demi-lune)

Ardha Candrasana1 (1) Salutation au soleil 3ArhaCandrasana1 Ardha candrasana2 1ère fois Se placer debout, les jambes collées, le dos droit, les mains en Namasté. Gd Inspir, puis dans le Gd Expir, il faut basculer vers l’arrière en se grandissant. Garder la posture en respiration normale. Gd Inspir et dans Gd Ixpir, plier les genoux, basculer totalement vers l’avant en pliant légèrement les jambes, tendre les jambes et laisser pendre, la tête et les bras. Bien relâcher et imaginer que les tensions s’écoulent des mains et des pieds. Rester un petit moment. Pour revenir, Gd inspir,  plier les genoux, et remonter petit à petit en longeant les jambes avec les mains. 2ème fois Se placer debout, les jambes collées, le dos droit. Gd Inspir, on monte les bras en étirant le dos depuis le coccyx jusqu’en haut et dans le Gd Expir, il faut basculer sur le côté droit, la main droite longe la jambe droite et le bras gauche reste collé à l’oreille gauche. Rester un petit moment en regardant la main droite et en restant concentré sur le ventre côté droit et l’étirement côté gauche. Gd Inspir et remonter dans le Gd Expir. Relâcher et refaire de l’autre côté. Concentration : Étirement à droite : sur le ventre côté droit et l’étirement côté gauche. À faire 2 fois de chaque côté. Étirement à gauche : sur le ventre côté gauche et l’étirement côté droit .  A la fin relâcher complètement en savasana pour savourer la sensation. Effets : Excellent étirement pour tout le corps – Permet de décongestionner les organes digestifs et le plexus solaire – Permet le lâcher-prise  – Action sur le pancréas – Évite tous les problèmes de constipation.  Travail des muscles intercostaux – Excellent pour les reins et les capsules surrénales (Gestion du stress) – Étirement et Gainage.

 Ardha Dhanurasana – La posture de l’arc sur les genoux

Ardha DhanurasanaSe placer à genoux, le coude et l’avant-bras gauche sur le sol, la main droite posée à côté. Gd expir, on lève la jambe gauche, jambe pliée et on attrape la cheville avec la main droite. Respiration normale. Il faut aller doucement pour ne pas perdre l’équilibre. On reste un moment et Gd inspir, Gd expir, on pose doucement. Refaire de l’autre côté ( 3x en tout de chaque côté). Concentration: le bas du dos toute la région du coccyx/sacrum et la région des reins du côté où la jambe est relevée. Bien respirer. Effets : Permet de détendre toute la région du bas du dos. Évite les douleurs sciatiques. Ouvre la cage thoracique et apporte de l’équilibre. Fortifie les épaules, les coudes et les poignets. fortifie le système endocrinien  et le système immunitaire – Travaille les vertèbres en relation avec le foie/ la rate et le pancréas – Excellent contre la rumination – Développe la ténacité – Permet de digérer les pensées parasites

Ardha Kurmasana (Demi-posture de la tortue)

Ardha Kurmasana2 S’asseoir sur les genoux. Mains en Namasté – Gd Inspir, lever les bras et étirer le dos, les bras sont collés aux oreilles, le dos est droit et la tête est droite. Respiration normale – Garder les paumes des mains l’une contre l’autre ; Gd Inspir et dans le Gd Expir, basculer vers l’avant, le mouvement se passe au niveau de l’articulation de la hanche et poser les bras et les mains au sol, poser la tête et étirer. Tenir la position 4 ou 5 respirations. Puis Gd Expir dans le Gd Inspir remonter en étirant à nouveau. Faire 3 x.  A la fin relâcher complètement en savasana pour savourer la sensation. Concentration : sur le ventre et dans l’étirement du dos. Effets : Étirement du dos – Lâcher-prise – Détente mentale et physique – Développe la concentration – Permet de stimuler le foie et le système digestif – Évite les douleurs rhumatismales dans les genoux et les chevilles.

Adho Mukha Svanasana (Chien Museau Par Terre) :

Chien museau par terreSe placer en bout du tapis (tapis devant soi) – Écarter les jambes talons vers l’extérieur – Placer la main droite sur le ventre et la gauche dans le dos. Gd Expir, basculer vers l’avant et se plier en deux en regardant devant soi. Rester un moment, le temps de détendre tout le haut du dos (pour soulager des courbatures du sac à dos). Puis Gd Expir et descendre complètement les bras au sol et effectuer un V à l’envers. La tête rentre, menton contre le sternum. Concentration : sur l’étirement du dos – Sortir de la posture dans un gd Expir et en se mettant à genoux – Faire suivre de la posture de l’enfant. Effets : Apporte la puissance et la stabilité, permet de détendre et d’apaiser. Irrigue le cerveau et étire tout le dos. Permet de récupérer de la fatigue et allège le corps. Excellent exercice pour les sportifs. Augmente la capacité respiratoire et ouvre la poitrine (Anahata Chakra).

 Anjaneyasana

Se placer debout, la jambe droite pliée au niveau du genou, avec le haut du corps dans l’alignement, et la jambe gauche en partie sur le sol. Il faut bien avancer le bassin afin que la cuisse se retrouve à l’oblique. Mains en Namasté. Gd Inspir, monter les mains et coller les bras aux oreilles, bras tendus. Gd Expir, basculer vers l’arrière en étirant vers le haut. Respiration normale. (Rester 8 à 10 respirations normales). Gd Inspir en pleine conscience pour bien ouvrir la poitrine et Gd Expir, descendre les bras en Namasté. Relâcher. Effectuer de l’autre côté. 2 x. Effets :  Ouverture de la poitrine pour une meilleure capacité respiratoire. Stimulation d’Anahata Chakra (permet de recevoir les émotions et de faciliter leur expression), harmonise le rapport avec soi-même et son entourage. Excellent pour équilibre l’énergie dans tout le corps. Permet d’étirer les muscles des jambes et du torse. Ancrage. Donne de la force, de l’énergie et du courage.

Ardha Matsyendrasana (Posture assise avec demi-tour)

Ardha Matsyendrasana A – S’asseoir avec les jambes allongées – Tonique sur le bas du ventre et le bas du dos. Placer le pied gauche à droite du genou droit, l’autre jambe reste tendue. Bras en croix. Gd Inspir, puis Gd Expir, tourner le haut du corps vers la gauche, le bras droit prend appui et entoure le genou gauche tandis que la main gauche va se poser à côté de la fesse droite. La tête regarde vers l’arrière à gauche. Respiration normale (6 à 8 respirations) – Concentration : sur le travail du dos et de la colonne. Gd Inspir et relâcher dans le prochain Gd Expir. Relâcher et refaire de l’autre côté. B – S’asseoir avec les jambes allongées – Tonique sur le bas du ventre et le bas du dos. Placer le pied gauche à droite du genou droit, l’autre jambe va se plier et le talon droit va toucher la fesse gauche. Bras en croix. Gd Inspir, puis Gd Expir, tourner le haut du corps vers la gauche,  le bras droit prend appui et entoure le genou gauche tandis que la main gauche va se poser à côté de la fesse droite. La tête regarde vers l’arrière à gauche. Respiration normale (6 à 8 respirations) – Concentration : sur le travail du dos et de la colonne. Gd Inspir et relâcher dans le prochain Gd Expir. Relâcher et refaire de l’autre côté. C – S’asseoir avec les jambes allongées – Tonique sur le bas du ventre et le bas du dos. Placer le pied gauche à droite du genou droit, l’autre jambe va se plier et le talon droit va toucher la fesse gauche. Bras en croix. Gd Inspir, puis Gd Expir, tourner le haut du corps vers la gauche,  le bras droit va passer dans le creux du genou de la jambe gauche, le bras gauche dans le dos. Les deux mains se rejoignent pour se tenir (éventuellement selon la souplesse !) La tête regarde vers l’arrière à gauche. Respiration normale (6 à 8 respirations) – Concentration : sur le ventre. Gd Inspir et relâcher dans le prochain Gd Expir. Relâcher et refaire de l’autre côté. A la fin relâcher complètement en savasana pour savourer la sensation. Effets : Permet d’assouplir la colonne vertébrale et de stimuler tous les plexus nerveux de la colonne ainsi que le plexus solaire. Stimule toute la zone des lombaires – Nourrit le corps tout entier – Bénéfique pour tout le système digestif, les reins, les surrénales et les organes génitaux. Tonifie le système nerveux sympathique et revitalise l’organisme-  Évite la sacralisation de la 5e lombaire – Stimulation énergétique globale et efficace. Réduit Vata ( aide à nettoyer le foie en débarrassant l’intestin grêle de la chaleur).

 Ardha Ustrasana (Posture du demi-chameau)

Ardha Ustrasana1ère fois Se placer à genoux, les cuisses perpendiculaires au sol, jambes légèrement écartées. Mettre les mains sur les hanches. Gd Expir et dans le Gd Inspir, basculer sur l’arrière en laissant la tête « pendre » doucement (ne rien retenir) – Respiration normale (8 respirations) Gd Inspir et dans le Gd expir, revenir doucement vers l’avant. Seconde fois : Se placer à genoux, les cuisses perpendiculaires au sol, jambes légèrement écartées. Mettre les mains sur les hanches. Gd Expir et dans le Gd Inspir, basculer sur l’arrière et saisir les talons avec les mains, tendre la cage thoracique le plus possible vers le haut pour former un arc avec le dos. – Respiration normale (8 respirations) Gd Inspir et dans le Gd expir, revenir doucement vers l’avant, un bras après l’autre pour éviter les tensions dorsales.  A la fin relâcher complètement en savasana pour savourer la sensation. Concentration : la nuque, le cou. Effets : Renforce la colonne vertébrale pour faciliter la circulation énergétique – Permet de garder une colonne souple jusqu’à un âge avancé – Ouvre la cage thoracique, libère le plexus solaire et augmente les capacités respiratoires – Stimule les poumons, les reins, les surrénales, le thymus. Permet de prévenir les troubles de la constipation – Élimine les excès de graisse à la taille – Excellent pour les parathyroïdes (responsables de la gestion du calcium dans le sang)- Libération émotionnelle – Développe la volonté, la détermination et la compassion. Cette posture est très efficace pour libérer : Manipura chakra (Plexus solaire – Confiance, autorité, énergie rayonnante, enthousiasme, force, purification spirituelle, relations sociales harmonieuses et constructives, captation et compréhension des énergies ambiantes positives ou négatives, protection, sensation de paix, et acceptation du plan de vie et du rôle social.) Anahata Chakra (le chakra du cœur – Amour inconditionnel, tendresse, acceptation, guérison, compassion, énergie transformatrice, lien avec l’âme, la joie, la confiance, et la serviabilité.Vishudhi chakra (Communication, expression de l’intellect, chant, musique, art, danse, écoute de la voix intérieure, facilité d’expression, sincérité, langage clair et imaginatif, voix mélodieuse, intégrité et poésie.)

Badhrasana – Posture du papillon

Badhrasana2S’asseoir avec les les jambes écartées, les deux plantes de pied l’une contre l’autre, les mains les maintiennent ensemble et servent à rester tonique dans l’exercice. Grand inspir, on redresse la colonne vertébrale à partir du coccyx jusqu’à la nuque sans soulever les épaules, ni la nuque. Gd Expir – Grand inspir, les genoux vont descendre pour toucher le col. Respiration normale. On essaie de baisser de plus en plus et sans violence les genoux vers le sol. Faire 3 x. Concentration: Sur les hanches et l’aine. Le bas du ventre.  A la fin relâcher complètement en savasana pour savourer la sensation. Effets : Etire toute la région pelvienne. Permet de décongestionner tout le bas du ventre. Évite les douleurs des règles. Ouvre le bassin. Facilite la circulation énergétique dans tout le corps. Étire la colonne vertébrale. Étire les muscles des ischio-jambiers, de l’aine et des genoux.Prévient la sciatique. Augmente la souplesse de la hanche. Stimule la fonction des organes digestifs et du système reproducteur.

Balasana  (Posture de l’enfant) 

S’asseoir sur les talons, poser les genoux au sol, écarter les jambes et basculer sur l’avant, le ventre entre les jambes, la tête repose au sol sur un côté, les bras le long du corps  vos bras de chaque côté du corps, fermer les yeux, et rester un moment (10 à 12 respirations normales) pour bien relâcher. Rester concentré sur le corps et le relâchement. Effets : Soulage aussi les douleurs du dos et du cou – Léger étirement au niveau des hanches, cuisses et chevilles –  Soulage le stress et l’anxiété – Apaise le mental.

Bakasana

 Se placer debout les pieds écartés de la largeur du bassin, tonique sur le bas du ventre et le bas du dos, épaules relâchées et tête droite. Placer le poids sur la jambe gauche et lever la jambe droite en la maintenant avec les deux mains. Gd Inspir et dans le Gd expir suivant, étirer la colonne vers le haut et basculer sur l’arrière, menton collé au sternum. Tenir de 4 à 8 respirations normales. Gd Inspir en conscience et relâcher. Effectuer de l’autre côté. 3 x. Effets : Apporte un grand équilibre physique et mental. Stimulation de la zone entre les omoplates et ouverture sous-claviculaire pour faciliter le nettoyage émotionnel. Évite à la tristesse et au froid de s’installer.Ouverture de la cage thoracique et d’Anahata chakra (le chakra du cœur). Apporte une grande paix intérieure. Stimule les reins et les surrénales.

 Bharadvajasana

 Se placer sur les genoux et s’asseoir sur le côté droit en gardant les jambes sur le côté gauche, le pied droit se place sur la cheville gauche. Rester bien droit et poser les mains les genoux. Gd Inspir, en tournant vers la gauche, la main droite se pose sur le genou droit et la main gauche se place vers l’arrière au sol, près de la fesse droite. Rester 5 à 6 respirations normales en restant concentrée sur les sensations. Effectuer de l’autre côté. 3x .  A la fin relâcher complètement en savasana pour savourer la sensation. Effets :  Permet de soulager le dos et spécialement dans le bas du dos. Faire doucement et en pleine conscience. Stimule les plexus nerveux de la colonne pour une meilleure circulation énergétique. Stimulation de Manipura Chakra pour développer la force, l’enthousiasme et la volonté. Renforce l’estime de soi.

 Bhujamgasana (Posture du Cobra)

 Bhujamgasana_copie1re fois – Se placer sur le ventre – Garder les jambes serrées et poser le front sur le sol – Les mains se placent juste au des dessus de la poitrine dans l’axe des épaules – Gd Inspir et Gd Expir sans bouger pour sentir le ventre contre le sol – Gd Inspir : relever le buste en décollant les bras – Tenir 8 à 10 respirations normales – Gd Inspir et dans le Gd Expir, relâcher un moment sur le ventre la tête sur l’un des côtés et les bras le long du corpsConcentration : se concentrer sur le dos

Bhujamgasana2_copie2e fois – Se placer sur le ventre – Garder les jambes serrées et poser le front sur le sol – Les mains se placent juste au des dessus de la poitrine dans l’axe des épaules – Gd Inspir et Gd Expir sans bouger pour sentir le ventre contre le sol – Gd Inspir : relever le buste en poussant sur les bras, mais garder les bras légèrement pliés – – Tenir 8 à 10 respirations normales – Gd Inspir et dans le Gd Expir, relâcher un moment sur le ventre la tête sur l’un des côtés et les bras le long du corps. Concentration : se concentrer sur le ventre.

Bhujamgansana3e fois – Se placer sur le ventre – Garder les jambes serrées et poser le front sur le sol – Les mains se placent juste au des dessus de la poitrine dans l’axe des épaules – Gd Inspir et Gd Expir sans bouger pour sentir le ventre contre le sol – Gd Inspir : relever le buste en poussant sur les bras complètement, le bassin reste collé au sol. Effectuer 3 x. A la fin relâcher complètement en savasana pour savourer la sensation. Concentration : se concentrer sur la cage thoracique et le cœur. Effets : Renforce les poignets, les bras, les épaules et les muscles du dos / Stimule le système digestif / Ouvre la poitrine, renforce les poumons / Détend le système nerveux / Aide à soulager les troubles menstruels ainsi que les douleurs dorsales et abdominales liées à la ménopause / Contribue à l’alignement de la colonne vertébrale / Développe la confiance en soi – Apporte de la force et de la volonté – Lutte contre les peurs – Donne de la puissance et la capacité à affronter les événements- Posture qui permet de lutter contre l’hypertension. Stimulation d’Anahata Chakra.

Chandra Namaskar (Salutation à la lune)

salutation à la lune1_yogafleurdelotus salutation à la lune_yogafleurdelotus2 salutation à la lune_copie3 salutation à la lune_yogafleurdelotus2

salutation à la lune_copie6 salutation à la lune_yogafleurdelotus2 durgasana_copie2 salutation à la lune_copie8 trikosana_copie salutation à la lune_copie9 salutation à la lune_copie14 salutation à la lune_copie15

salutation à la lune_copie16 salutation à la lune_copie2  Stimulation de l’énergie Ida (lunaire) Effets :  étirements de tout le corps et surtout au niveau des hanches, épaules… Apaise le corps et le mental, régénération de l’énergie. Excellent pour étirer le dos . Apporte l’équilibre physique, mental, émotionnel et énergétique. Renforce la confiance en soi et la force intérieure. Énergie fraîche, relaxante, calmante et créative. Le soir, elle favorise la sommeil et élimine le stress. Élimine les toxines, stimule la circulation sanguine et donne un sentiment de bien-être.

Chaturanga-dandâsana (posture de la Planche)

salutation au soleil 5 Se placer sur le sol, les bras repliés, menton au sol, jambes légèrement écartées. Gd Inspir et dans le gd Expir, monter sur les bras, jambes tendues, dos droit, fesses droites, on regarde devant soi sauf si la nuque est tendue, dans ce cas, la tête reste dans l’axe de la colonne et le regard se place sur le sol. Rester de 8 à 10 respirations normales. Gd Inspir et reposer le corps dans le Gd expir suivant. Attention : Il faut bien placer le poids au centre et rentrer le ventre. Ne pas placer le poids sur les épaules. Concentration :  sur la posture et la respiration. Effectuer 2 x. Puis la 3ème fois : 5 respirations complètes avec rétention et Mula Bandha. (Contraction du périnée/anus pendant la rétention)  Effets : étirement et tonification de la colonne vertébrale. Raffermissement des abdominaux, des fesses et des cuisses. Renforcement des muscles des épaules et des bras, ainsi que les articulations des chevilles et des poignets. Développe la force corporelle & psychique. Stimulation générale énergétique. Favorise la concentration. Stimulation de Manipura Chakra (joie/enthousiasme).

 Dhanurasana

dhanurasana Se placer à plat ventre, plier les jambes (jambes écartées) vers le dos et saisir les chevilles par l’arrière avec les mains. Gd Inspir et dans le Gd Expir, monter le haut du corps et relever les jambes avec les bras Effectuer 3x. Concentration : 1re fois : sur le sacrum –  2ème fois  sur le ventre – 3e fois : sur la colonne vertébrale.  A la fin relâcher complètement en savasana pour savourer la sensation. Effets : Stimule le système digestif – fortifie le système endocrinien  et le système immunitaire – Travaille les vertèbres en relation avec le foie/ la rate et le pancréas – Excellent contre la rumination – Développe la ténacité – Permet de digérer les pensées parasites – Recharge le plexus solaire en énergie vitale. Stimulation de Manipura Chakra.

Dolasana (Posture de la balançoire)

Dolasana1 dolasana2 Dolasana3 dolasana4 Dolasana5 Dolasana6 Dolasana7 S’asseoir avec les jambes pliées, dos droit. On place les mains sous la flexion des genoux et on enlace les doigts. Très important : La tête doit être ramenée menton contre le sternum afin de ne pas froisser la nuque durant l’exercice. Gd Inspir puis dans le Gd Expir, on bascule vers l’arrière, Gd Inspir vers l’avant etc. (à faire en continu). Les jambes servent de balancier pour basculer vers l’arrière et basculer vers l’avant. Concentration : sur la posture qui nécessite d’être vigilant.  A la fin relâcher complètement en savasana pour savourer la sensation. Effets : Massage et alignement de la colonne – Assouplissement de cette même colonne vertébrale – Stimule le système nerveux sympathique  – Supprime les tensions du système digestif – Apporte la clarté mentale et permet de stimuler la mémoire – Échauffe le dos.

Eka Pada Rajakapotasana

   A quatre pattes, faire glisser le genou droit vers le poignet droit et placer le pied droit devant le genou gauche (en travers). Regarder devant soi. Les bras toniques, mains au sol. Gd Inspir et dans l’expir, laisser glisser la jambe gauche au sol. Laisser faire l’étirement au niveau de la hanche et des psoas, côté gauche. Rester quelques respirations normales. Puis placer les avant-bras et le front au sol, Gd Inspir et dans le Gd expir, laisser la cuisse gauche se poser doucement sur le sol. Rester ainsi quelques respirations afin de laisser la jambe, la hanche et le psoas s’étirer complètement en laissant reposer complètement la cuisse gauche au sol. Essayer de relâcher au maximum. Puis Gd Inspir et dans le Gd Expir suivant, relâcher en laissant le poids aller complètement à gauche et en remontant sur les bras. Concentration : Sur le relâchement des hanches et des psoas. Réaliser de l’autre côté et s’installer en savasana. Effets : Ouverture des hanches, facilite la circulation énergétique avec la Terre. Ouvre la cage thoracique et stimule svathistana chakra et Anahata Chakra. Équilibre le système endocrinien. Stimule toute la région du bas du ventre (excellent pour les femmes).

Garudasana (Posture de l’aigle)

    Se placer debout, jambes légèrement écartées. Plier le bras droit et placer le coude gauche dans le pli du coude droit, puis tourner le main droite de façon à avoir le dos de la main devant le visage. Cette main droite se place sur la paume de la main gauche. Bien garder les bras dans l’alignement des épaules et dégagés de la poitrine. Gd Inspir et dans le Gd expir, il faut descendre,  genoux pliés et entourer la jambe droite avec la gauche. Concentration : sur le ventre, et à  garder le torse droit. Effets : Cette posture fortifie le corps dans son entier et permet d’assouplir les épaules, les coudes et les poignets Renforce la musculature du dos. Favorise le drainage lymphatique. Elle apporte une grande  stabilité physique et mentale. Stimule Muladhara Chakra (chakra racine), Svadhistana (chakra sacré) et Manipura (Le ventre). Permet de recentrer l’énergie afin de donner le recul nécessaire pour mieux vivre nos émotions.  Apporte la clarté mentale et la concentration.

Gomukhasana (Posture de la tête de vache)

Gomuhkasana_face GomukhasanaS’asseoir jambes tendues, bien placées sur les ischions. Plier la jambe droite pour la passer à gauche du genou gauche et replier la jambe droite de manière à ce que le talon touche la fesse droite. Placer les bras en croix. Gd Inspir, puis dans le Gd Expir, il faut placer le bras droit derrière la tête et le bras gauche dans le dos. Attraper les mains ou prendre une sangle ou une couverture pour joindre les mains s’il n’est pas possible de les attraper. Rester bien droit, bras droit, tête droite. Tenir de 6 à 8 respirations normales en restant concentré. Gd Inspir et dans le Gd Expir, relâcher. Exécuter de l’autre côté – si possible 3 x de chaque côté en alternance droite/gauche. Concentration : 1ère ronde : sur les épaules – 2e ronde:  sur le bas du ventre et 3e fois également sur le bas du ventre.  A la fin relâcher complètement en savasana pour savourer la sensation. Effets : Permet d’ouvrir toute la zone de la cage thoracique – Assouplit les hanches, les épaules et les bras – Stimulation d’Anahata chakra (chakra du cœur) – Développe la concentration – Prévient les rhumatismes et les douleurs sciatiques – Évite les troubles du sommeil – Contrôle les organes génitaux – Éloigne les mauvaises pensées et libère des cauchemars. Stimule Prana Vayu (Force fondamentale) : apporte l’énergie positive, la motivation et la vitalité. Apporte l’inspiration et relie à notre moi intérieur. Si Prana Vayu est déséquilibré, le mental est agité et de mauvaises habitudes s’installent.

Grvasana

Grvasana7S’allonger sur le dos, jambes pliées légèrement écartées, pieds au sol – Rétroversion du bassin (pour bien plaquer le dos au sol) et menton collé au sternum. Phase 1 : Les bras sont placés le long du corps, paumes sur le tapis. Gd Expir et dans le Gd Inspir, lever les bras et les placer au sol de chaque côté des oreilles, paumes vers le ciel. Bien étirer le dos et relâcher tout ce qui peut être relâché. Rester 6 à 8 respirations normales. Gd Inspir en conscience et dans le Gd Expir, ramener les bras le long du corps et relâcher. Phase 2 : Placer les mains derrière la tête à la base du crâne, doigts croisés et pouces dans les creux d’Arnold (qui représentent en acupuncture chinoise « les fenêtres du Ciel » et doivent être régulièrement massés pour éviter l’entrée des énergies « perverses » : froid, humidité…) Les épaules au sol et coudes bien ouverts également au sol. Gd Inspir, et dans le Gd Expir, soulever la tête, menton collé au sternum,  en laissant les épaules et les coudes au sol ; avec les pouces, il faut exercer une légère pression sur les creux d’Arnold. Gd Inspir, revenir – A effectuer 3 fois puis relâcher – Puis trois fois en respiration inversée, c.a.d. monter en Gd Inspir.  A la fin relâcher complètement en savasana pour savourer la sensation. Effets : Soulage la nuque et libère les racines des nerfs d’Arnold – Excellent pour lutter contre l’insomnie et les migraines – Évite au froid et à l’humidité de s’infiltrer (anxiété et tristesse) – Permet de réaliser ce qui nous importe et permet de dissiper les schémas inconscients.

Gulf Kurparasana

Se placer assis sur les genoux, puis basculer les fesses sur le sol à gauche des pieds. Le pied gauche se place sur la cheville du pied droit. Placer les mains derrière la tête, doigts croisés. Coudes bien écartés. Gd Inspir et dans le Gd expir, pencher sur la droite sans basculer sur l’avant, le coude droit aussi loin que vous pouvez vers votre pied. Rester ainsi 5 à 6 respirations normales en essayant de détendre le côté gauche au maximum. Gd Inspir dans la posture, puis remonter dans le Gd Expir suivant. Effectuer de l’autre côté. 3x. Concentration : sur le côté en étirement et le ventre sur le côté sur lequel on appuie. Effets : Permet d’assouplir la colonne vertébrale et les muscles latéraux. Favorise la digestion pour éviter tous problèmes de constipation. Permet de relâcher les tensions dorsales ainsi que celles des trapèzes. Stimulation de Svadhistana Chakra et de Manipura chakra. Donne de l’énergie et apporte de l’enthousiasme.

Halasana (Posture de la Charrue)

Halasana Après la posture de Sarvangansa (La Chandelle), basculer les jambes vers l’arrière, jambes écartées et tendues. Les pieds au sol. Placer les mains vers l’avant. Rester dans la posture 2 à 4 respirations. Puis placer les mains pour soutenir le dos. Et revenir dans un Gd Expir, en roulant, menton contre le sternum. La posture nécessite obligatoirement une contre-posture vers l’avant comme la posture du Cobra. A la fin relâcher complètement en savasana pour savourer la sensation. Concentration : La gorge et le dos. Effets : Excellent pour le dos (plus de souplesse et de résistance), la nuque et les épaules – Bénéfique pour le système digestif – Étire les muscles des jambes – réénergise le corps – Stimule le plexus solaire et les plexus nerveux de la colonne. 

Hastapadasana

Salutation au soleil 3Se placer debout, jambes //. Mains en Namasté. Dans un premier temps, expir, vider les poumons puis Gd Inspir, monter les bras. Il faut placer les bras collés aux oreilles, mains jointes. On peut rester un moment en respiration normale pour savourer la sensation. Puis Gd Inspir et dans le Gd Expir, basculer sur l’avant, genoux pliés, attention, c’est au niveau de l’articulation de la hanche que se produit le mouvement. Une fois pliés en deux, il faut relâcher la tête et redresser les genoux, jambes droites. Laissez faire la gravité net imaginez que les tensions partent dans la terre, depuis la tête, les mains et les pieds! Rester 6 à 8 respirations normales et Gd Expir et dans le Gd Inspir, il faut plier les genoux et remonter tout doucement en longeant les jambes avec les mains, vertèbre après vertèbre.  A la fin relâcher complètement en savasana pour savourer la sensation. Effets : Posture de lâcher-prise par excellence. Permet de décongestionner les organes digestifs et de libérer le plexus solaire. Étirement du dos et stimulation du système endocrinien. Posture calmante et de détente – rafraîchit et apaise le mental – dissipe le rhume

Huit Infini des Tibétains

Se placer debout, jambes légèrement écartées. Genoux relâchés, dos droit, tête droite et les bras qui pendent le long du corps. Mettre la conscience au niveau des chevilles. Puis doucement former des « 8 » avec les 2 chevilles en même temps en partant vers la droite. Bien respirer et garder la concentration sur les chevilles tout en essayant de relâcher au maximum les tensions. Une fois les tensions relâchées, revenir au centre et exécuter le même exercice en partant de la gauche. Puis refaire avec les genoux, les hanches et enfin les épaules. Effets : Assouplit les articulations – Permet de relâcher les tensions articulaires et favorise la circulation synoviale pour soulager les raideurs et douleurs. Élimine parfaitement toutes les tensions corporelles et mentales – Favorise la circulation énergétique dans tout le corps.

Janu Hastasana 

Dos rond Dos rond3 Dos rond4S’asseoir sur le sol et plier le genou droit contre le ventre, pied à plat. Tendre la jambe gauche. Croiser les mains sous le genou droit. Menton contre le sternum. Gd Inspir, se grandir contre la jambe droite (étirement depuis le coccyx jusqu’en haut de la colonne). Gd Expir, Basculer lentement vers l’arrière, vertèbre après vertèbre, menton collé au sternum, dos rond et bras tendus. Respiration normale tenir la posture (5/6 respirations). Gd expir sans bouger dans le Gd Inspir remonter et se grandir à nouveau. Relâcher. Faire de l’autre côté – Puis avec les deux jambes pliées.  Puis Savasana pour savourer la sensation. Effectuer 2 x – Concentration : sur la détente du dos – Relâcher en savasana entre les deux.  A la fin relâcher complètement en savasana pour savourer la sensation. Effets : Cette posture défatigue et détend. Mobilisation en douceur de la colonne vertébrale. Stimule les plexus nerveux de la colonne. Masse le ventre et soulage le plexus solaire.Ancrage. Stimulation énergétique complète. 

 Janusirasana (Posture de la tête au genou)

janusirasanas’asseoir les jambes allongées devant soi. Bien s’installer sur les ischions, le dos droit, la tête droite. Ouvrir la jambe droite vers la droite et replier la gauche de manière à ce que la plante du pied soit en contact avec la cuisse droite. Placer les mains en Namasté – Gd Inspir lever les bras et étirer toute la colonne, bras collés aux oreilles, mains jointes – Gd Expir, tourner légèrement sur la gauche et basculer sur la jambe droite. Attraper l’arrière du gros orteil avec l’index droit et poser l’index gauche au-dessus. (Permet de stimuler le point d’acupuncture qui permet l’élimination de l’urée). Rester 8 à 10 respirations normales – Puis Gd Expir et dans le Gd Inspir, tourner le buste sur la jambe droite et remonter tout doucement en longeant cette jambe avec les mains, vertèbre après vertèbre. Recommencer côté gauche (faire 3 x de chaque côté). A la fin relâcher complètement en savasana pour savourer la sensation. Concentration : sur le ventre côté  droit et l’étirement à gauche – puis sur le ventre côté gauche et l’étirement à droite.  Effets : Pression sur les organes du ventre pour une meilleure digestion. Stimulation du pancréas pour maintenir une glycémie normale. Accroît la circulation sanguine dans les organes urinaires, la vessie, les reins. Prévient les douleurs sciatiques. Stimulation de l’hypophyse pour un meilleur équilibre du système endocrinien. Stimulation du thymus et du système immunitaire. Permet le lâcher-prise et favorise le sommeil. Harmonie et équilibre. Permet de stimuler Manipura Chakra pour plus d’allant, d’enthousiasme et de joie de vivre. Réchauffe

Karna-padasana  (Posture de la Charrue)

 posture de la charrueSe placer allongé sur le dos, les jambes pliées sur le ventre, bras le long du corps, paumes sur le sol. Gd Inspir et dans le gd expir, se maintenir fermement sur les mains et les bras et soulever verticalement les jambes et le bassin et placer les jambes écartées de chaque côté de la tête, pieds au sol. Respiration normale – Bien placer la nuque au sol. Il ne doit pas y avoir de douleurs. Garder la posture de 1 à 3 mn en restant concentré sur l’étirement du dos. La posture nécessite obligatoirement une contre-posture vers l’avant. A la fin relâcher complètement en savasana pour savourer la sensation. Concentration  : au niveau de l’étirement du dos. Effets : Stimule l’activité du côlon pour éviter la constipation – Élimine les toxines – Clarifie le mental – Étire le dos – Stimule les plexus nerveux de la colonne vertébrale – Développe la conscience de soi – Ouverture  au monde et à soi. 

Kashtha Takshanasana (Posture du Bûcheron)

Se placer de bout les jambes légèrement écartées de la largeur du bassin. Placer les mains en Namasté. Inspir, on monte les bras et on monte sur la pointe des pieds. Respiration normale, on étire le dos. Gd Inspir et Expirer très fortement en faisant du bruit avec le nez, en descendant les bras très vite et fortement et en tapant les talons au sol. On essaie de ressentir la force et la détermination dans ce mouvement. Effets :  nettoyage et libération énergétiques, sensation de force, ancrage, volonté, puissance. Renforce Manipura (La Force, la volonté, la protection).

Konasana (Posture de l’Angle)

KonasanaSe placer au sol, assise – Poser les deux pieds l’un contre l’autre. Les mains passent sous les mollets et vont attraper les pieds. Gd Inspir puis dans le Gd Expir, basculer sur l’avant. Ce sont les hanches qui font le basculement et pas la tête – la tête se pose en dernier. Rester dans la position et respiration normale (10 respirations). Gd Expir et se relever dans le Gd Inspir – Puis Savasana pour savourer la sensationEffectuer 3x  – A la fin relâcher complètement en savasana pour savourer la sensation. Concentration : 1ère fois : se concentrer sur le coccyx/sacrum – relâcher un moment sur le ventre la tête sur l’un des côtés et les bras le long du corps – 2ème fois : se concentrer sur la colonne vertébrale – relâcher un moment sur le ventre la tête sur l’un des côtés et les bras le long du corps – 3ème fois : se concentrer sur la tête. Effets : Étire le bas du dos, tonifie les organes abdominaux, ouvre les hanches/ Stimule les chakras inférieurs: Muladhara, Svadhistana, et Manipura. Le circuit d’énergie est montant: de la base vers Ajna chakra / tonifie le dos et délie la colonne vertébrale. Favorise l’élimination /Régule le sommeil, calme l’anxiété /apaise le système nerveux. Stimule le plexus solaire.

Krshna Asana (Posture de Krishna)

KrishnaSe placer de bout les jambes légèrement écartées de la largeur du bassin – Maintenir le majeur et l’annulaire pliés avec le pouce et relever l’index et l’auriculaire – Placer les bras droit en chandelier – Placer le pied gauche sur le pied droit – Gd inspir et dans le gd Expir Les bras se placent sur la droite, les hanches, le buste et la tête restent droit –  Respiration normale – Rester au moins 12 à 15 respirations – Gd Inspir et dans le Gd Expir, revenir au milieu et relâcher. Puis refaire de même de l’autre côté. Effectuer une fois à droite, une fois à gauche –  Concentration : sur l’ensemble de la posture et la stabilité. Effets : Étire les hanches. Renforce les jambes et les épaules. Accroît l’attention et équilibre le système nerveux. Apaise le mental. Apporte une grande paix intérieure.

  Khumbirasana (Posture du crocodile)

Kumbhirasana1 1 ère fois – S’allonger sur le dos – les bras en croix dans l’alignement des épaules – Mains sur le sol. On crochète le talon droit dans les orteils du pied gauche. Gd Inspir et ds le Gd Expir, basculer le corps à gauche et la tête à droite – Rester dans cette posture pendant 10 respirations – Concentration : au niveau de l’étirement du dos– Gd Inspir et dans le Gd Expir revenir au centre – Garder les bras en croix et changer de pied et refaire de l’autre côté. Relâcher en Savasana

Kumbhirasana22ème fois : S’allonger sur le dos : les deux jambes pliées, on place le pied droit sur le genou gauche – Gd Inspir et ds le Gd Expir, basculer le corps à gauche et la tête à droite – Rester dans cette posture pendant 10 respirations – Concentration : au niveau de l’étirement du dos – Gd Inspir et dans le Gd Expir revenir au centre – Garder les bras en croix et changer de pied et refaire de l’autre côté. Relâcher en Savasana.

Kumbhirasana3 3ème fois : S’Allonger sur le dos : les deux jambes pliées sur le ventre – Gd Inspir et ds le Gd Expir, basculer doucement le corps à gauche et la tête à droite – Rester dans cette posture pendant 10 respirations.  Concentration : au niveau de l’étirement du dos – Gd Inspir et dans le Gd Expir revenir au centre – Garder les bras en croix et changer de pied et refaire de l’autre côté. A la fin relâcher complètement en savasana pour savourer la sensation. Concentration : au niveau de l’étirement du dos. Effets : Excellent pour le dos et la mobilité du bas de la colonne vertébrale. Permet de dissiper les douleurs sciatiques. Renforce le coccyx et le sacrum. Équilibrage énergétique. Tonifie les muscles du dos. Stimulation des trois premiers chakras.

Kurmasana (Posture de la tortue)

Kurmasana1 

Se placer assis sur le sol, jambes écartées et légèrement pliées, talons au sol. Placer les bras sous les genoux, paumes vers le ciel. Gd Inspir, puis dans Gd Exoir, basculer vers l’avant sachant que c’est l’articulation de la hanche qui effectue la rotation vers l’avant. Les gras glissent vers l’arrière et la tête tombe vers le sol. Rester 8 à 10 respirations normales. Gd Inspir et se relever dans l’expir. (Réaliser 3x). A la fin relâcher complètement en savasana pour savourer la sensation.  Se concentrer sur la colonne vertébrale, puis sur le ventre. Effets : Asana euphorisante, qui permet de faire le plein d’énergie. Stimule le plexus solaire, soulage l’anxiété. Masse les viscères et stimule le fonctionnement des organes digestifs. Libère des soucis, des émotions fortes, des passions, de la peur et de la colère. Permet d’augmenter la patience, la tolérance et la résistance à tout type de tensions corporelles et mentales. Facilite l’ancrage.

Mandukasana –  Posture de la Grenouille

Manduka asana1S’asseoir sur les talons, en écartant au maximum les genoux. Les pieds se tournent et les orteils se rejoignent. Mains en Namasté – Gd Inspir et dans le Gd expir, laisser les mains glisser vers le bas, glisser sur les cuisses, puis vers l’avant du tapis tout en se penchant vers l’avant et en faisant pivoter le bassin. Poser les mains au sol, au-dessus de la tête et faire glisser le buste en avant, jusqu’à ce que la poitrine et le front touchent le sol. Rester dans la posture de 4 à 6 respirations normales en restant concentré sur les hanches. A la fin relâcher complètement en savasana pour savourer la sensation. Effets : Développe la souplesse des hanches et des adducteurs (intérieur des cuisses). Permet d’éviter la rétention énergétique dans le bas du ventre. La grenouille est symbole de transformation et de résurrection et liée à l’élément eau (Jala). C’est un animal lunaire, féminin, issu de la Terre. Elle est en lien avec les premiers chakras, notamment Svadhisthana, le chakra de la sexualité et créativité. Elle est le support du monde. Dans Mandukasana, le bassin est mobilisé dans le sens de l’ouverture. Le bassin est source et réceptacle de vie. En lui grandit la vie. Un bassin dans lequel l’énergie vitale (Prana) circule est source de santé pour le corps entier.

 Matsyasana (Posture du poisson)

MatsyasanajpgSe placer assis jambes tendues – Placer le bout des doigts sous les fesses. Gd Inspir et dans l’expir placer les coudes au sol, s’allonger, laisser glisser les mains sous les fesses et poser la fontanelle au sol. Le dos forme un arc –Les orteils pointent vers l’avant.  Rester 10 respirations normales ou pratiquer Kapabhalati (5x). Gd inspir puis rétention et dans le Gd Expir, glisser sur le sol et dégager les bras. Bien relâcher en savasana 10 respirations normales pour savourer la sensation. Effectuer 3 x  A la fin relâcher complètement en savasana pour savourer la sensation. Concentration : Vertèbres cervicales – le cou et les glandes parathyroïdes. Effets : Stimule les parathyroïdes qui gèrent le taux de calcium dans le sang – Ouvre la cage thoracique – Calme le mental – Aide à gérer les émotions – Apporte une grande sérénité et tranquillise – Bénéfique pour l’estomac, le foie et l’intestin grêle. Permet de s’ouvrir aux autres – Stimulation générale – Combat la dépression – Augmente la capacité respiratoire – Ouverture d’Anahata chakra.Avec la respiration de Kapalabhati, on rétablit la circulation énergétique dans le corps et un sentiment de paix et de plénitude va progressivement s’installer.

Majrasana (Posture du chat)

Majrasana21ère phase : Se placer à quatre pattes – Mains vers l’extérieur – Tonique sur les bras et les épaules. Gd Inspir sans bouger – Gd Expir, lever la jambe droite le plus haut possible, jambe pliée. Se concentrer sur le rein droit – Rester 5 ou 6 respirations. Gd Expir reposer la jambe et faire de l’autre côté et se concentrer sur le rein gauche.

Majrasana3 2ème phase : Gd Inspir, faire dos rond, bien rentrer le menton contre le sternum. Dans la rétention rester concentré sur le dos et bien pousser sur les bras. Dans le Gd Inspir revenir sans camber, bien tonique sur les bras et les épaules. Effectuer 5 fois – la dernière fois, bien lâcher l’expir en remontant d’un seul coup.  A la fin relâcher complètement en savasana pour savourer la sensation. Concentration : sur le mouvement et l’étirement du dos. Effets : Majrasana aide à détasser les disques intervertébraux et de stimuler les plexus nerveux de la colonne. Permet de garder une colonne souple et saine. Évite les douleurs sciatiques et libère le coccyx et le sacrum. On a également un effet sur les fonctions digestives et respiratoires. Apporte une grande stabilité mentale. Stimule les reins. Permet également d’ouvrir la cage thoracique pour plus de détente, une plus grande capacité respiratoire et la stimulation d’Anahata Chakra (ouverture à soi-même et aux autres dans la justesse). Permet de voir la vie avec plus d’optimisme et de sérénité.

 Natarajasana (Posture du danseur)

NatarajasanaDebout, placer le poids sur la jambe gauche. Plier la jambe droite et saisir la cheville ou encore mieux le gros orteil droit avec la main droite. Gd Inspir et dans le Gd Expir étirez la jambe droite vers l’arrière loin du sol, tout en levant la main gauche // à la tête. Respirer normalement et rester 30 secondes dans la posture avant de repose dans un gd Expir. Répéter de l’autre côté. Concentration : Sur le colonne vertébrale et les reinsEffets : Renforce les chevilles/les genoux et les hanches – Fortifie le corps tt entier – Etire le torse et les cuisses, les épaules – Développe la volonté et le sens de l’équilibre –Équilibre Manipura chakra – Éveille la réceptivité, la sensibilité et la confiance en soi. Stimulation des reins. Dynamisation énergétique globale.

Naukasana sur le dos 
Se placer assis sur le sol, plier les jambes et attraper les les orteils avec chacun des index. Gd Inspir et dans le Gd Expir, décoller les jambes du sol et lever les jambes en les écartant. Il faut essayer de trouver le point d’équilibre. Une fois cet équilibre trouvé, rester ainsi peandant quelques respirations normales (5 à 6). Puis Gd Inspir et dans le Gd Expir suivant, reposer doucement les pieds au sol. 3 x . Effets : Excellent pour le foie, la vésicule biliaire, la rate et les intestins. Fortifie la musculature du ventre. Stimule les plexus nerveux de la colonne vertébrale. Renforce également la musculature du dos, les psoas et les adducteurs de la hanche. Stimulation de Manipura chakra.

Padmasana

Meditation Posture du Lotus –  S’asseoir en lotus – Prendre la mesure de sa position: Assise sur les ischions – Tonique sur le bas du ventre et le bas du dos – Dos droit – Tête droite – Les mains sont posées sur les genoux – Épaules relâchées
Mettre la main droite sur le ventre – Faire 10 respirations complètes : Inspir on remplit le ventre, cage thoracique, haut du thorax – Expir, on vide le haut, la cage thoracique et le ventre que l’on rentre encore et encore – Puis visualiser l’image de votre choix pendant 10 minutes. Effets : permet la détente, le lâcher-prise. Oxygène parfaitement le corps. Calme le mental et amène la sérénité. Permet de prendre du recul.

Parighasana (Posture du Portail)

Parighasana1 Parighasana6 Parighasana7S’installer assise jambes tendues – Plier la jambe gauche pour la placer sous les fesses, le talon en contact avec l’anus – Légère contraction périnée/anus – Mains en Namasté – Gd Inspir et Gd Expir, basculer sur l’avant et attraper l’orteil droit avec l’index droit et placer l’index gauche dessus. Rester 5 à 6 respirations. Gd inspir remonter. Puis se placer à genoux, jambe droite vers l’extérieur. Mains en Namaté – Gd Inspir, monter les bras, mains jointes et bras collés aux oreilles – Gd expir, basculer sur le côté, le bras droit longe la jambe droite et le bras gauche reste collé à l’oreilles gauche – Légère contraction périnée/anus – Rester 4  à 6 respirations normales. Gd Inspir et dans le Gd Expir remonter et relâcher les bras gauche –  Puis rester à genoux, la jambe droite s’étend vers l’arrière. Mains en Namasté –  Gd Inspir monter les bras comme précédemment et dans le Gd Expir, basculer légèrement vers l’arrière. Rester 4 à 6 respirations normales. Gd Inspir et relâcher. Refaire ces 3 exercices de l’autre côté. A la fin relâcher complètement en savasana pour savourer la sensation. Concentration : Vers l’avant, sur le ventre – Côté droit, sur les organes du ventre côté droit et l’étirement à gauche ainsi que sur le pli de l’aine sur le parcours du méridien de la rate  (Id de l’autre côté) – Vers l’arrière : sur le dos et le rein droit. Effets : Excellent pour stimuler le système digestif – les reins et les surrénales – Apporte une grande souplesse à la colonne vertébrale – Muscles profonds étirées – Ouvre la cage thoracique – Apaise le mental et permet de dépasser les émotions incontrôlées – Ouverture d’Anahata Chakra – Favorise la circulation énergétique entre le haut et le bas du corps – Régule Manipura Chakra (le feu) – Permet de lutter contre les ruminations  (méridien de la rate).

Parsvatanasana – (Posture de la Montagne)

Se placer à genoux avec les jambes croisées (jambe droite sur jambe gauche) – Visualiser les racines – Du coccyx visualiser une belle et grosse racine qui rejoint les autres (ou plusieurs) – Laisser faire cet ancrage. Placer les mains Namasté – Gd Expir – Gd Inspir monter les bras en étirant la colonne du bas jusqu’en haut comme un petit serpent – Placer les bras collés aux oreilles, les mains sont jointes, doigts collés. Respiration normale. Garder l’attention au niveau du ventre.Gd Inspir puis descendre dans le Gd Expir en Namasté et relâcher.Id de l’autre côté / jambe gauche sur jambe droite. Effets :  Excellent pour l’ancrage et la stimulation de Muladhara Chakra. La montagne permet d’énergiser le corps et donne de la volonté. Posture qui nous relie à la terre et au ciel – Excellent pour le dos. Ouvre la cage thoracique et stimule Anahata chakra et détend la zone du plexus solaire. Stimule les trois premiers chakras. Améliore le sens de l’équilibre et la capacité de concentration. Stimule les fonctions respiratoires et calme l’ensemble du système nerveux. Renforce les muscles du fessier, du dos, des épaules et des bras et réduit d’éventuels déplacements de la hanche.

 Parśva Uttānāsana

Parsa Uttanasana Placer La jambe droite vers l’avant, jambe gauche vers l’arrière. Placer les bras tendus dans le dos. Gd Inspir, puis dans le Gd Expir, basculer vers l’avant, en contrôlant la bascule au niveau de l’articulation de la hanche, dos bien droit pour éviter les tensions. Puis basculer complètement la tête sur les genoux. Monter les bras au maximum pour bien faire travailler l’articulation de l’épaule. Bien relâcher la têteConcentration : sur le dos et les épaules. Gd expir, puis remonter dans le Gd Inspir. Relâcher et refaire de l’autre côté. Effets : Permet d’étirer efficacement les méridiens du poumon et du gros intestin. Libération des épaules et ouverture de la zone sous-claviculaire pour libérer de la tristesse et de la mélancolie.

Pavanamuktasana

Pavamuktasana.fleurdelotus2 Se coucher sur le dos et plier les deux jambes, rétroversion du bassin, menton contre le sternum. Dos bien à plat. Placer la jambe droite sur le ventre et la maintenir en plaçant les deux mains juste sous le genou. Gd Inspir, plaquer la jambe en tirant les bras vers soi. Retenir la respiration aussi longtemps que cela reste confortable, expirer et tirer la jambe un plus plus sur le ventre. Recommencer 3 x. Puis Gd Inspir et dans l’expir qui suit, relâcher la jambe au sol. Effectuer de l’autre côté. Puis avec les 2 Jambes. Pour être efficace, il est important de réaliser l’exercice 3 x de chaque côté. En cas de constipation boire un demi-verre d’eau tiède avant la posture (le matin au lever, ventre vide). A la fin relâcher complètement en savasana pour savourer la sensation Concentration : à droite, sur le foie et la vésicule biliaire et à gauche sur l’estomac et la rate. Effets : Excellent pour stimuler le système digestif – Un pratique régulière permet une élimination aisée et normale des selles. Permet de prévenir tous les désordres du foie, de la rate, de l’estomac, du pancréas, de la prostate, des ovaires et de l’utérus. Décongestionne le système lymphatique – Réduit la graisse au niveau de l’abdomen et augmente la souplesse des articulations des genoux et des hanches. Évite tous les ballonnements des intestins. Pavana : « vent » – Mukta : « libéré ». Cet asana libère l’intestin des vents. 

Paschimottanasana

Paschimottanasana 1ère fois : Se placer assis – Gd Expir et dans l’Inspir basculer sur l’avant et crocheter le gros orteil droit avec l’index droit/crocheter le gros orteil gauche avec l’index gauche – Si on ne peut pas : placer les mains sur l’arrière de la jambes et s’en servir pour basculer un peu plus vers l’avant – rester 10 à 12 respirations normales. 2ème fois/3ème fois avec « asvini bandha mudra » : Inspir basculer sur l’avant et crocheter le gros orteil droit avec l’index droit/crocheter le gros orteil gauche avec l’index gauche – Rétention : Faire une contraction de l’anus/périnée 7 x – Remonter dans l’expir. A la fin relâcher complètement en savasana pour savourer la sensation. Concentration : Sur le ventre et la colonne vertébrale. Effets : Stimule la digestion – Active le métabolisme – Défatigue – Fait circuler l’énergie – Stimule et décongestionne le plexus solaire – Dissipe l’anxiété – Active le circulation lymphatique – Détente du système nerveux – Réduit le stress – Tonifie le méridien du foie. Apporte la souplesse psychologique et physique et favorise la capacité d’intériorisation, de patience et de constance. Calme la colère. Agit profondément sur le champ des émotions.

Posture de lâcher-prise

S’installer sur une chaise, pieds bien à plat, dos droit, tête droite, mains sur les genoux, épaules relâchées. Gd Inspir et dans le Gd Expir, basculer sur l’avant (mouvement au niveau de l’articulation de la hanche) – Bien relâcher, la tête et les épaules, les bras pendent vers le bas. Rester environ 5 à 6 respirations normales. Imaginez que les tensions descendent dans la terre par les pieds, la tête et les mains. Gd Inspir en restant concentré sur le ventre, puis Gd Expir, et dans le prochain Gd Inspir, revenir à la position de départ.

Prasarita Padottanasana

Prasarita Padottanasana Se placer les jambes écartées, main droite sur le ventre et main gauche dans le dos. Gd Inspir et dans le Gd Expir, basculer vers l’avant et se plier en deux (sachant que c’est au niveau de l’articulation de la hanche que s’effectue le travail) puis regarder devant soi pour étirer tout le haut du dos (respiration normale). Rester ainsi 5 à 6 respirations. Puis Gd Inspir et Gd Expir, basculer un peu plus sur l’avant de manière à placer les mains au sol .Les jambes s’écartent encore un peu plus. Garder les mains au sol et relever le haut du corps pour regarder devant soi afin d’accentuer l’étirement du dos. Rester ainsi 5 à 6 respirations. Gd Inspir et dans le Gd expir, pieds parfaitement en appui, jambes écartées, placer les mains en Namasté dans le dos, la tête reste vers le bas. Garder la posture 8 à 10 respirations normales. Pour se relerver, faire le chemin inverse, dans un Gd Expir, replacer les mains au sol, relever la tête et tenir un moment en respiration normale. Puis Gd Expir et dans le Gd Inspir, resserrer légèrement les jambes en les pliant et se relever vertèbre après vertèbre tout doucement. A effectuer 2 ou 3 x. Effets : Cette posture peut prévenir ou soulager hernies, infertilité, diverses maladies de l’abdomen, dérangements digestifs tels que constipation, insomnies, maux de tête et maladies ORL. La posture fortifie le système nerveux et constitue un remède pour le manque d’énergie. Elle permet de relâcher complètement les tensions. Les glandes du haut du corps, dans le cou et tête sont stimulées, en particulier les glandes thyroïde et pinéale. Elle est bénéfique pour l’asthme nerveux et le rhume des foins et est bénéfique pour tout le système ORL.

Posture de la table inversée

Table à l'enversSe placer allongée sur le dos et plier les jambes (elles restent légèrement écartées), pieds au sol. Les bras sont le long du corps, paumes sur le tapis. Gd Expir, puis dans le Gd Inspir suivant, les bras montent et se placent au sol de chaque côté des oreilles, paumes vers le ciel. On profite de l’étirement de la nuque. Gd Inspir  et dans l’expir suivant, monter les deux jambes sur le ventre. L’étirement s’accentue, Gd Inspir, les bras et les jambes montent et se font face. Rester ainsi 6 à 8 respirations normales. A la fin relâcher complètement en savasana pour savourer la sensation. Effets : Cet exercice permet un échauffement pour étirer le dos et stimuler les plexus nerveux de la colonne vertébrale. Pour l’étirement de la nuque, c’est la panacée. Cette posture étire et décongestionne les jambes. Stimule les organes du ventre et du bas-ventre. Renforce la sangle abdominale.

Rekha-GatiRekha Gati

Debout, bras tendus légèrement écartés. Maintenir l’annulaire et le majeur avec le pouce. Tendre l’auriculaire et l’index. Gd Inspir 3 pas vers l’avant en regardant devant soi. Gd Expir, 3 pas vers l’arrière en regardant toujours devant soi. Effets : Améliore la concentration et l’équilibre physique et psychique. Calme le mental. Apaise très profondément.

 

Ardha Salabhasana et Purna Salabhasana (Posture de la sauterelle)

Ardha Salabhasana1_fleurdelotus Ardha Salabhasana2_fleurdelotusPurna Salabhasana_fleurdelotusSe coucher sur le ventre, menton au sol, jambes allongées et collées. Placer les poings dans le creux de l’aine. Commencer par prendre conscience de la respiration. Pratiquer 3 respirations profondes en se concentrant sur le ventre, au dernier expir, lever la jambe droite, sans basculer sur le côté gauche. Tenir 5 à 6 respirations normales. Gd Inspir et reposer sur le Gd Expir. Refaire avec la jambe gauche. Puis les 2 jambes. x 3. A la fin relâcher complètement en savasana pour savourer la sensation. Concentration : sur les hanches et le dosEffets : Permet d’éliminer les douleurs au niveau du bassin et fortifie toute la région des reins et des lombaires. Évite les problèmes sciatiques et soulage les douleurs des règles par une détente du bas du ventre. Prévient la constipation (péristaltisme accru) et stimule les organes digestifs,  le plexus solaire et Manipura Chakra (cultive la joie et l’enthousiasme). Tonifie la partie pelvienne du parasympathique ( activité organique végétative). Permet de lutter contre l’apathie et la dépression. Facilite la mémoire et la concentration.Nettoyage des psoas. Tonification du plancher pelvien.

schema_des_abdominaux Les abdominaux s’insèrent sur la cage thoracique et le bassin: ils ne peuvent faire que rapprocher ces 2 éléments. Ils ne peuvent soulever les jambes. Les abdominaux, surtout les grands droits, contribuent à replacer correctement le bassin dont ils remontent l’avant vers le haut. Le bassin doit être correctement placé pour bien transmettre la force des jambes. Les abdominaux maintiennent et compriment également les viscères situés dans le ventre. Les 4 muscles abdominaux (les grands droits, les grands obliques,  les petits obliques, les transverses ) qui entourent l’abdomen constituent avec le diaphragme et les muscles du périnée, une véritable gaine, se comportant comme une structure gonflable. Lors d’un effort, les abdominaux se contractent et la colonne lombaire peut alors s’appuyer en avant sur cette gaine. La colonne lombaire va mieux être soutenue, et soulagée des contraintes.

psoasLes psoas, s’insérant sur les vertèbres lombaires et sur le fémur, permettent à la cuisse de se relever ( « muscles de la marche »). 

iliopsoasLes psoas (un à droite et l’autre à gauche du bassin) sont rattachés sur les vertèbres lombaires sur leur partie haute et sous la tête de fémur pour leur partie basse. Quant au muscle iliaque, rattaché vers le haut au bassin et vers le bas également sous la tête du fémur, il sert à la bascule du bassin (d’où plus ou moins de cambrure).

Le muscle iliopsoas. Il correspond au méridien du rein dont une partie de la symbolique concerne les peurs et comprend avec un côté positif « Je m’abandonne positivement à l’exploration de la vie »  et un côté négatif « J’ai peur de la vie ». C’est un muscle qui garde les toxines et les émotions négatives. Les taoïstes l’appellent « muscle de l’âme », un muscle holistique et sensible, en permanence à l’écoute de tout ce que lui communique notre système nerveux central.

Salabhasana permet également de stimuler Apana Vayu qui gouverne les fonctions d’élimination, la circulation énergétique vers le bas et vers l’extérieur. Sur un plan plus subtil, Apana Vay élimine non seulement les déchets du corps, mais tout ce qui menace notre santé en général, et plus particulièrement ce qui menace notre santé psychique. Quand Apana Vayu est faible, la peur, les doutes et l’insécurité s’installent. Quand il est bien équilibré, il permet de cultiver les racines et d’avoir une vision positive de la vie.

Sarvangasana (Posture de la Chandelle)

Sarvangasana Allongé sur le dos, placer les genoux sur le ventre, monter en chandelle dans l’EXPIR et soutenir le dos avec les bras – Les jambes n’ont pas besoin d’être parfaitement droites. Bien contracter les fessiers pour maintenir la posture – ne pas creuser la nuque et placer le menton contre le sternum – Tenir la posture environ 3 minutes sans douleur –  A la fin relâcher complètement en savasana pour savourer la sensation. Concentration : sur le cou et la gorge – La posture nécessite obligatoirement une contre-posture vers l’avant. Effets : Évite les descentes d’organes. Permet d’harmoniser tout le système endocrinien et pacifie le mental – Repose le cœur  – Facilite la circulation sanguine dans tous le corps – Facilite le retour veineux et lutte donc contre les varices et les hémorroïdes – Stimulation du système digestif – évite la constipation – Facilite le retour de la lymphe au niveau des jambes  – Soulage certains maux de tête – Facilite l’expulsion des sécrétions bronchiques – Stimule la thyroïde- posture efficace pour perdre du poids  – Oxygénation du cerveau : facilite l’épanouissement des facultés mentales et la mémoire. Bienfaits énergétiques puissants, notamment par le fait de la modification de la circulation du Prana dans le corps – Les pieds reçoivent l’énergie qui émane du ciel et la tête, celle de la terre.

Setubandhasana (Posture du demi-pont)

Setubandhasana S’installer sur le dos, jambes pliées, rétroversion du bassin, menton contre le sternum, bras le long du corps, paumes sur le tapis– Gd Expir et dans le Gd Inspir, monter les bras doucement et les placer sur le sol, collés aux oreilles, paumes vers le ciel. Laisser bien glisser la nuque – Respiration normale (3 respirations) – puis Gd Inspir et dans le Gd Expir, monter les fesses et laisser bien glisser le haut du corps sur le sol. Maintenir la posture durant 6 à 8 respirations. Gd Inspir et dans le Gd Expir, ramener les bras le long du corps et poser les fesses au sol. Bien relâcher en savasana. Faire 3x en tout. A la fin relâcher complètement en savasana pour savourer la sensation. Concentration : sur le dos et l’étirement. Effets : Décomprime les disques intervertébraux de la zone lombaire – draine les muscles de l’avant du corps, stimule les jambes fatiguées, l’abdomen, les psoas (ces derniers se chargent de toxines émotionnelles et sont rarement étirés) – stimule les organes abdominaux, la thyroïde, les poumons. Effet dynamisant –Développe la confiance en soi, la volonté et la stabilité mentale – Réduit l’anxiété. Régularise les périodes menstruelles et les symptômes de ménopause.

Surya Namaskara (Salutation au soleil)

Salutation au soleil 9 Salutation au soleil 2 Salutation au soleil 3 Salutation au soleil 4 salutation au soleil 5 Salutation au soleil 6 Salutation au soleil 7 Salutation au soleil 8 Salutation au soleil 4Salutation au soleil 3 Salutation au soleil 9Placer les mains Namasté – Gd Expir, puis Gd Inspir : monter les bras en les écartant et basculer légèrement vers l’arrière. Gd Expir : descendre en basculant vers l’avant, jambes tendues et droites (Hastapadasana) – Laisser prendre la tête, les bras et les épaules. Rester pendant 6 respirations – Bien relâcher – Gd Inspir : prendre la posture du guetteur : placer les mains de chaque côté des pieds au sol et tendre la jambe gauche vers l’arrière tandis que le droit se plie, genou au niveau de l’aisselle droite. Gd Expir : Se placer en planche, jambes légèrement écartées dos droit, bras tendus. Ne pas trop descendre au niveau des lombaires pour éviter de se faire mal. Rétention : tous les points par terre : relâcher au sol en gardant le menton sur le sol, mains parfaitement positionnées juste au-dessus de la poitrine, dessus des pieds bien à plat au sol. Gd Inspir: monter en cobra (Bhujamgansana). Gd Expir : prendre Adho Mukha Svanasana (Chien Museau Par Terre) : écarter les jambes talons vers l’extérieur et effectuer un V à l’envers, mains en appui sur le sol, la tête rentre, menton contre le sternum ; il faut pousser sur les bras. Gd Inspir: prendre la posture du guetteur : placer les mains de chaque côté des pieds au sol et tendre la jambe gauche vers l’arrière tandis que le droit se plie, genou au niveau de l’aisselle droite. Gd Expir, reprendre la posture de hastapasana. Et recommencer de l’autre côté. A faire 3 à 5 x chaque côté. (Il faut toujours commencer avec le pied droit contre la poitrine – Droit/droit – Gauche/gauche – dans le sens péristaltique de l’intestin). A la fin relâcher complètement en savasana pour savourer la sensation. Effets: Surya signifie « soleil » et Namaskara « salut ». Le soleil est la source de toutes les énergies et la salutation au soleil permet de développer la force et la vitalité. Elle permet de ré-énergiser le corps en activant la circulation énergétique en particulier dans les chakras, d’équilibrer et de purifier cette énergie. Renforce et assouplit la musculature, assouplit les articulations, active la circulation sanguine, facilite la digestion, régule le système cardiaque, lymphatique et endocrinien, augmente la capacité respiratoire, apaise le système nerveux et chez les femmes, régule le règle l’activité de l’utérus et des ovaires. Elle combat également l’anxiété et la dépression. C’est une pratique spirituelle complète (sadhana) qui permet de garder un mental sain.

Savasana + Relaxation

savasana S’installer allongé sur le dos, sur un petit matelas. Bras légèrement écartés, paumes vers le ciel. Les jambes sont allongées et les pieds qui tombent de chaque côté. Si le bas du dos tire, il faut plier les jambes, rétroversion du bassin et menton contre le sternum. Fermer les yeux et se concentrer sur son corps. Prendre conscience de l’état de ce corps ainsi que de l’état du mental. Puis bien relâcher le corps sur le sol. Passer en revue tout le corps depuis la plante des pieds jusqu’en haut de la tête pour identifier les zones du corps les plus chaudes. Refaire en identifiant les zones du corps les plus humides. la troisième fois en identifiant les zones du corps les plus tendues. Puis il faudra relâcher le corps petit à petit, depuis la plante des pieds jusqu’en haut de la tête en prenant conscience de chacune des parties du corps qui deviennent très vivantes et très sensible. Effets : permet de se recharger en énergie. Élimine les tensions corporelles, mentales et psychiques. Facilite la récupération. Permet de prendre conscience de l’instant présent et de l’état d’être.

Simhasana Simhasana (le lion)

Se placer assis sur les genoux et placer les deux mains sur le sol devant soi. 1ère phase : Gd Expir par les 2 narines. Ouvrir la bouche, tirer la langue et effectuer un Gd Inspir (long et doux). Rentrer la langue et fermer la bouche et Gd Expir par les 2 narines. X5. 2ème phase: Effectuer le même exercice dans l’expir au lieu de l’inspir. X5. Bien relâcher. A la fin relâcher complètement en savasana pour savourer la sensation. Effets :Excellent pour éliminer les maux de gorge et les muscles du cou. Tonifie et détend les muscles du visage. Augment la perception intuitive. Favorise le contrôle de la porte qui ouvre sur la clarté mentale. Permet de devenir réceptif aux vibrations supérieures. Favorise une respiration équilibrée. Sérénité/état visionnaire. Excellent pour les ganglions lymphatiques et les glandes salivaires. Bon pour éclaircir la voix avant de chanter.

Tadasana

Salutation au soleil 9Se placer debout les pieds écartés de la largeur du bassin – tonique sur le bas du ventre et le bas du dos – épaules relâchées – tête droite – les bras pendent le long du corps. Prendre conscience des pieds en contact avec le sol – Se placer parfaitement en équilibre au milieu, le poids également réparti sur les 2 pieds – il faut garder les genoux et le bassin souples – Fermer les yeux, puis visualiser des racines qui partent des pieds (qui les englobent) et qui descendent dans la terre. Ce sont de belles et grosses racines, comme celles d’un arbre. Elles sont très belles et certaines s’enfoncent très profondément dans la terre. Elles sont devant, derrière, sur les côtés et partent aussi de l’intérieur des pieds. Il faut laisser faire cet ancrage et sentir la stabilité qui en émane, à l’intérieur de soi et tout autour de soiPuis remonter virtuellement sur l’arrière des jambes, colonne vertébrale jusqu’à la fontanelle. De la fontanelle imaginer un ruban de lumière qui vous tire vers le ciel. C’est la colonne qui s’étire. Les genoux restent souples et les épaules relâchées.

Gd Inspir, monter sur la pointe des pieds. Gd Expir pour vider à nouveau les poumons et dans Gd Inspir suivant, monter les bras en étirant la colonne du bas jusqu’en haut comme un petit serpent – Placer les bras collés aux oreilles, les mains se regardent, doigts collés. Respiration normale.Garder l’attention au niveau des racines et des pieds, puis placer l’attention au niveau du ventre – Rester au moins ainsi pendant 6 à 8 respirations normales. Puis Gd Inspir en pleine conscience et dans le Gd Expir suivant, descendre les bras en ramenant l’énergie dans le ventre (comme un ballon jaune, chaud et doux). Effets : Renforce les chevilles, les genoux, les hanches, les épaules et le cou / Amène le corps dans un alignement postural approprié /Affermit les muscles des jambes et les abdominaux / Augmente la confiance en soi, la stabilité et l’enracinement / Développe la concentration, la coordination, l’équilibre et le maintien / Améliore la respiration et la circulation du sang et de la lymphe / Tonifie les reins et les surrénales. /Stimule la digestion et aide à soulager la constipation. / Donne de la stabilité et de l’endurance / Dynamise tout le corps. Stimulation de Muladhara Chakra.

Trikonasana (Posture du triangle)

Trikonasana Se placer debout jambes écartées. Gd Inspir, lever les bras au-dessus de la tête, bras toniques collés aux oreilles, étirer le dos – Gd Expir, basculer et se pencher vers l’avant (Faire bien attention que le travail se fasse au niveau de la hanche, fesses bien en arrière pour ne pas stresser le dos), la main droite attrape la cheville gauche et le bras gauche est tendu vers le haut et forme une ligne avec le bras droit. Regarder cette main gauche – Respiration normale (10 secondes) – Gd Expir, laisser pendre tout le corps vers l’avant jambes pliées et Gd Inspir, se relever vertèbre après vertèbre doucement. Relâcher et recommencer de l’autre côté. Effectuer 2 x de chaque côté. Concentration : Sur le dos et le ventre. Effets : Étirement de la colonne vertébrale – Stimule les plexus nerveux de celle-ci – Renforce les mouvements péristaltiques de l’intestin pour éviter la constipation (bien faire sur la jambe gauche puis sur la jambe droite) – Renforce la concentration- Calme le stress et l’anxiété – Permet de se recentrer. Bon pour les chevilles.

Udarakarshanasana

udarakarshanasanaS’asseoir sur les orteils avec les mains sur les genoux. En expirant, il faut tourner la hanche de manière à ce que le genou droit touche le pied gauche. Retourner dans la position de départ en inspirant, puis dans l’expir suivant, tourner la hanche de manière à ce que le genou gauche touche le pied droit. A la fin relâcher complètement en savasana pour savourer la sensation. Effets : Excellent pour garder la souplesse des orteils, chevilles, genoux et pour muscler les jambes. Mis à part les points d’acupuncture activés par la position assise sur les orteils, cet exercice créé un mouvement de l’intestin qui aide le système digestif complet. Il permet de stimuler l’estomac et les intestins . Un e pratique régulière de cette posture aide à soulager durablement de la constipation. L’effet est encore plus puissant après avoir bu un verre d’eau tiède à jeun le matin. On pousse l’eau vers le bas de votre corps, ce qui stimule Apana Vayu, l’air dans les intestins, de sorte qu’une pression est créée pour favoriser l’expulsion des selles. Il y a également une stimulation de la vessie, des voies urinaires et du foie pour un meilleur fonctionnement. Si vous souffrez d’incontinence urinaire ou de rétention d’eau, cette posture peut aider à soulager les symptômes. Troubles digestifs, articulations, Manipura. Conseils et Aide :  Assurez-vous que votre poids est sur vos orteils et portez des vêtements amples de sorte à ne pas exerce de pression sur le ventre.  Effectuer le mouvement avec la respiration pour obtenir un bon effet de la posture. Si vous souhaitez un effet soulageant, prenez une boisson à l’eau chaude avant d’effectuer la posture et assurez-vous que vous êtes à proximité des WC. Cela fonctionne généralement toujours !

Upavista Utkatasana

S’installer accroupi. Les deux pieds se touchent, les jambes sont collées. Placer les mains sur les genoux. S’il y a une difficulté d’équilibre, placer une main au sol pour se tenir. Gd Inspir, puis dans le Gd Expir, il faut écarter les jambes et les deux talons se joignent. Maintenir la position durant 5 à 6 respirations normales. Gd Inspir puis dans le Gd Expir, relâcher. X3.  A la fin relâcher complètement en savasana pour savourer la sensation. Effets : Renforce les articulations des genoux et des chevilles pour éviter tout problème de rhumatisme. Facilite le drainage lymphatique des jambes – Évite et soulage les gonflements des jambes. Renforce l’équilibre. Stimule le système digestif. Stimulation des 3 premiers chakras.

 Utkatasana (La posture de la chaise)
 
Se placer debout, les jambes légèrement écartées de la largeur du bassin, pieds bien à plat. Les genoux sont souples ainsi que le bassin, le dos droit, la tête droite, bras le long du corps. Puis Gd Inspir et dans l’expir, plier les jambes et les genoux pour s’asseoir sur une chaise imaginaire. Les fesses partent bien en arrière : le travail se fait au niveau de l’articulation coxo-fémorale pour ne pas tirer sur le dos. les bras se placent à l’horizontale, dans l’alignement des épaules, paumes des mains vers le sol. Respiration normale en gardant la concentration sur le corps dans son entier. Tenir quelques respirations, puis Gd Inspir et remonter dans le Gd Expir suivant, se relever. Effectuer quelques mouvements de souplesse genoux/hanches et refaire en essayant de descendre un peu plus bas ! Refaire 1 x  Effets : Renforce le corps tout entier et notamment, les chevilles, genoux et cuisses. Stimule les organes abdominaux et renforce le diaphragme et le cœur. Donne de la volonté, de la force et de la puissance. Permet l’ancrage (au niveau énergétique, cette posture stimule le premier chakra, le chakra racine). Excellent pour la stabilité physique, mentale et émotionnelle. Recommandé pour les athlètes et les sportifs. 

 Upavista Konasana

Upavistakonasana2Se placer assis bien droite – Les jambes allongées comme des bâtons, les orteils qui reviennent ver soi. Crocheter le pouce droit avec le pouce gauche, mains posées sur les genoux. Menton légèrement contre le sternum. Gd Expir – puis dans le Gd Inspir, monter les bras bien tendus. Respiration normale (6 à 8 respirations), garder les bras collés aux oreilles, toniques. Concentration : au niveau du dos. Gd Inspir – Puis le prochain Gd Expir redescendre les bras. Faire deux fois puis Savasana. Upavista konasana avec mulabandha : Se placer assis bien droite – Les jambes allongées comme des bâtons, les orteils qui reviennent ver soi. Crocheter le pouce droit avec le pouce gauche, mains posées sur les genoux. Menton légèrement contre le sternum. Contracter la zone périnée/anus. Gd Expir – puis dans le Gd Inspir, monter les bras bien tendus. Respiration normale (6 à 8 respirations), garder les bras collés aux oreilles, toniques. Relâcher la contraction. Gd Inspir – Puis le prochain Gd Expir redescendre les bras. A faire une fois. A la fin relâcher complètement en savasana pour savourer la sensation. Effets : Stimulation de la digestion – Combat la fatigue – Tonifie la sangle abdominale – Intervention des muscles intercostaux pour maintenir le thorax en place – Libération des épaules et ouverture de la zone sous-claviculaire pour libérer de la tristesse et de la mélancolie.

 Urvasana (Le Cavalier de Fer)

Se placer de debout, les jambes écartées, pieds vers l’extérieur – Bras en chandelier, mains vers l’extérieur – Epaules hautes et omoplates rapprochées – Regarder devant soi – Gd Inspir et dans le Gd expir, se placer sur la pointe des pieds et plier les genoux, avec une rotation vers l’extérieur. Garder le bassin bien droit et rétracter l’abdomen – Rester dans cette posture en gardant bien les bras au niveau des épaules (6 à 8 respirations normales). Puis relâcher dans un Gd ExpirConcentration : sur la posture. Effets : Excellent exercice pour détendre et muscler la zone pelvienne. Développe la force et la puissance psychique et corporelle – Améliore la circulation sanguine – Renforce le corps tout entier – Développe le sens de l’équilibre – Connexion à l’énergie de la terre – Activation énergétique.

Utthita Parsvakonasana

Se placer les jambes largement écartées. La jambe droite avec le genou plié et la jambe gauche tendue, pied tourné vers l’extérieur. Mains en Namasté. Il faut regarder devant soi. Gd Inspir, lever les bras et étirer la colonne. Gd Expir, la main droite va se placer à droite du pied droit, tandis que le bras gauche reste collé à l’oreille gauche. Regarder sur le côté ou vers le haut. Rester 10 à 12 respirations normales. Pour revenir : Gd Inspir et dans le Gd expir, ramener la jambe gauche près de la jambe droite, genoux pliés. Bien relâcher, la tête et les épaules, les bras pendent vers le bas. Rester environ 5 à 6 respirations normales, ce moment permet un grand lâcher-prise et permet aux tensions de s’évacuer. Concentration sur la posture : la puissance de la posture, énergie de la Terre. Effectuer de l’autre côté. (Réaliser 2 fois de caque côté en tout). Effets : Excellent contre le stress, la détente du plexus solaire. Stimule les organes digestifs et permet de soulager les problèmes de constipation. Excellent pour lutter contre la sciatique (étirement du dos et des muscles latéraux). Tonifie le corps en entier. Ouvre la cage thoracique (effet sur le chakra du cœur). Stimulation des trois premiers chakras et notamment Muladhara (contact avec la terre) et Maniptura qui développe la joie et l’enthousiasme.

Vajrasana (Posture du Tonnerre)

 vajrasanaSe placer à genoux et s’asseoir sur les talons, dos droit et tête droite, mains en Kaleswara Mudra. Une fois installé, prendre conscience des parties du corps en contact avec le sol et visualiser les racines qui partent de cette zone en contact avec le sol, et qui s’enfoncent très profondément dans la Terre . Imaginer que vous êtes une Fleur de Lotus, bien ancrée. Affirmer votre intention (3x).Gd Inspir, étirer le dos depuis le coccyx jusqu’en de la colonne. Tête bien droite. Respiration normale : visualiser une corde qui part depuis la fontanelle et qui relie au Ciel. Rendre conscience de ces 2 énergies de la Terre et du Ciel. Bien étirer. Effectuer 3 respirations complètes et relâcher en savasana. Effets : Assouplit les genoux, les chevilles et les hanches. Étirement de la colonne et stimulation des plexus nerveux de celle-ci. Ouvre la cage thoracique et augmente la capacité respiratoire. Ouverture de Anahata Chakra (chakra du cœur). Favorise le calme intérieur et l’intériorisation.

 Virabhadrasana (Posture de Virabhadra)

Virabhadrasana_fleurdelotusSe placer debout, jambes écartées, la jambe droite vers l’avant, genou légèrement plié et pied gauche tourné vers l’extérieur. Gd Inspir, monter les bras au-dessus la tête pour s’étirer complètement. Gd Expir, basculer le poids du corps sur la jambe droite, monter la jambe gauche dans l’alignement du corps. Les bras doivent rester collés aux oreilles pour un alignement correct de la colonne vertébrale. Rester 5 à 6 respirations. Gd Inspir et dans le Gd Expir, redescendre doucement mains en Namasté et replacer le pied gauche à côté du pied droit. Effectuer de l’autre côté. Les différentes phases de la posture représentent le héros au combat : le héros qui se prépare, prêt à combattre, début du combat et combat en lui-même. Concentration : sur la réalisation de la posture et la posture en elle-même. Effets : Aide à prendre conscience de nos forces et de nos faiblesses. Renforce le corps tout entier. Permet de réduire la graisse au niveau des hanches. Fortifie les genoux et les chevilles. Apporte de la force, la puissance et la volonté.

Sur le plan physique, elle contribue au développement harmonieux de la force, de l’aplomb et de l’équilibre. Plus spécifiquement elle développe les jambes et affermit le bassin. Elle développe l’ouverture de la cage thoracique. Sur le plan émotionnel, elle procure ancrage, assurance, détermination, courage et vaillance. Sur le plan mental, elle développe force, stabilité et équanimité. Sur le plan subtil, elle renforce Apana et les chakras inférieurs ainsi que Anahata, le chakra du coeur.

Vibhakta dvipadasana

Vibhakta dvipadasana2Se placer assis sur le sol, jambes complètement écartées. Crocheter l’orteil droit avec l’index droit et orteil gauche avec index gauche. Gd Inspir, puis dans Gd Expir, basculer vers l’avant sachant que c’est l’articulation de la hanche qui effectue la rotation vers l’avant la tête tombe vers le sol. Rester 8 à 10 respirations normales. Gd Inspir et se relever dans l’expir. Concentration : colonne vertébrale, genoux, aine et jambes. Effets : Asana euphorisante, qui permet de faire le plein d’énergie. Stimule le plexus solaire, soulage l’anxiété. Masse les viscères et stimule le fonctionnement des organes digestifs. Libère des soucis, des émotions fortes, des passions, de la peur et de la colère. Permet d’augmenter la patience, la tolérance et la résistance à tout type de tensions corporelles et mentales. Facilite l’ancrage. Équilibre la circulation énergétique dans le corps.

 Virasana

S’asseoir sur les genoux, jambes collées, cou de pied sur le sol. Prendre conscience de la posture et effectuer quelques respirations normales. Entrelacer les doigts puis dans le Gd Inspir, monter les bras et retourner les poignets en gardant les paumes vers le sol. Bras tendus. Respiration normale (5 à 8 respirations). Bien détendre les épaules et la gorge. Gd Inspir et dans le Gd Expir, ramener les mains sur les genoux. Refaire de façon à ce que les paumes des mains regardent le ciel. Respiration normale (5 à 8 respirations). Bien détendre les épaules et la gorge. Gd Inspir et dans le Gd Expir, ramener les mains sur les genoux, tout en basculant vers l’avant. Poser le front au sol et placer les mains sur la plante des pieds. Relâcher durant quelques respirations. Effets : soulage le dos et les douleurs des épaules, des coudes et des doigts (arthrose). Calme le mental. Apporte une grande stabilité avec la stimulation de muladhara chakra. Ouvre la poitrine.Permets d’être dans le non-jugement. Améliore la circulation énergétique dans le bassin. À la fin, relâcher complètement en savasana pour savourer la sensation

Vrksāsana (Posture de l’arbre)

Vkrsasana1 Vkrsasana2 Vkrsasana4 Vkrsasana6 eVrkrasana1_yogafleurdelotus   Se placer debout, jambes légèrement écartées de la largeur du bassin. Prendre appui sur la jambe gauche et placer le pied droit au niveau de la cheville, du genou, de la cuisse ou en demi-lotus. Placer les mains en Namasté. Gd Expir, puis Gd Inspir, monter les bras, placer les bras collés aux oreilles, les mains se regardent, les doigts sont joints. Respiration normale, bien étirer le dos. Gd Inspir, puis dans le Gd Expir, ouvrir le bras droit, le placer dans l’alignement de l’épaule, main vers le ciel. Gd Inspir puis dans le prochain Gd Expir, ouvrir l’autre bras, le placer dans l’alignement de l’épaule, main vers le ciel. Les deux bras sont ouverts et écartés. Gd Inspir, remonter les bras, au-dessus de la tête, et Gd Expir, les redescendre en Namasté. Effets : Effacement des courbures vertébrales et étirement des disques intervertébraux – Faire disparaître certaines tensions dorsales – Stimule la digestion – Combat la fatigue – Étirement des épaules – Tonification de la zone du périnée avec la contraction – permet d’activer la circulation énergétique – Cette posture permet de fortifier le corps dans son ensemble et renforce la résistance. Elle permet d’équilibrer les énergies et renforce la concentration, la tolérance et la volonté. Stimulation d’Anahata Chrakra (chakra du cœur).

Virabhadrasana (Posture du guerrier) :

Le Guerrier1 Le Guerrier2 Se placer debout, la jambe droite tournée vers la droite, ainsi que le haut du corps dans l’alignement, et la jambe gauche tendue, pied gauche vers l’extérieur. Gd Inspir, lever les bras en étirant le dos. Bras collés aux oreilles. Puis Gd Expir, placer le bras droit vers l’avant dans l’alignement de l’épaule droite et placer le bras gauche vers l’arrière dans l’alignement de l’épaule gauche. Paumes de la main droite et de la main gauche vers le ciel. Vérifier que les deux bras sont bien alignés et regarder le bout de la main droite. Dire en se concentrant sur le ventre et d’une vois assurée : « Je suis le Guerrier, je suis fort » – redire trois fois – Concentration : sur le ventre et la stabilité de la posture. Effets : Idéal pour la musculature des jambes et la colonne vertébrale – Améliore l’équilibre – Donne la vigueur et la puissance – Développe la volonté et la ténacité – Apporte la confiance en soi – Permet de prendre conscience de ses forces. Permet de corriger le maintien corporel et développe l’ancrage et la force en relation avec la terre.

Vyaghrasana
 Se placer à quatre pattes. Mains parallèles. Gd Inspir : placer la jambe droite en extension vers l’arrière et dans le Gd expir, rentrer la tête et faire toucher le genou et le front. Exécuter 5 fois. Se relâcher et réaliser de l’autre côté.
Effets: Entretient et améliore l’élasticité de la colonne vertébrale et de l’articulation de la hanche. Renforce les muscles de l’abdomen, du dos, des fesses, des hanches et des jambes. Améliore la capacité respiratoire. Cet exercice est conseillé aux femmes peu après l’accouchement. Stimulation de Svadhistana Chakra.

—————————————-

Yoga sur une chaise

Exercice de torsion

S’installer sur une chaise, les pieds bien à plat. Les pieds sont comme du plomb sur le sol ! S’installer sur les ischions, dos droit, épaules relâchées, tête droite, les deux bras devant soi, la main droite sur le coude gauche et la main gauche sur le coude droit, et tête droite. Gd Inspir dans le gd expir, tourner vers la gauche et regarder derrière soi. Gd Inspir au centre et gd Expir tourner vers la droite. Pratiquer lentement en pleine conscience et en restant concentrée tout d’abord sur le dos et ensuite sur le ventre. En faire 3 de chaque côté. Effets : Permet d’assouplir la colonne vertébrale et de stimuler tous les plexus nerveux de la colonne ainsi que le plexus solaire. Stimule toute la zone des lombaires – Nourrit le corps tout entier – Bénéfique pour tout le système digestif, les reins, les surrénales et les organes génitaux. Tonifie le système nerveux sympathique et revitalise l’organisme-  Évite la sacralisation de la 5e lombaire – Stimulation énergétique globale et efficace. Réduit Vata ( aide à nettoyer le foie en débarrassant l’intestin grêle de la chaleur).

Bhujamgasana Assis

S’installer sur une chaise, les pieds bien à plat. Les pieds sont comme du plomb sur le sol ! S’installer sur les ischions, dos droit, épaules relâchées, tête droite. Les mains maintiennent (en tirant légèrement, les épaules restent relâchées) l’arrière de la chaise. Dans le Gd Inspir, s’étirer (étirer la colonne) vers le haut, sans monter les épaules, puis dans gd expir, continuer l’étirement tout en basculant vers l’arrière. La tête reste droite et souple. Rester 4 à 5 respirations normales, ouis gd Inspir, rétention et expir d’un seul coup en ramenant le dos droit. Effets :  Stimule les reins/ Ouvre la poitrine/, renforce les poumons pour éviter les problèmes ORL / Détend le système nerveux / Aide à soulager les troubles menstruels ainsi que les douleurs dorsales et abdominales liées à la ménopause / Contribue à l’alignement de la colonne vertébrale / Développe la confiance en soi – Apporte de la force et de la volonté – Lutte contre les peurs – Donne de la puissance et la capacité à affronter les événements- Posture qui permet de lutter contre l’hypertension. Stimulation d’Anahata Chakra et des trois premiers chakras en lien avec la matière et la terre.

Posture de lâcher-prise

S’installer sur une chaise, pieds bien à plat, dos droit, tête droite, mains sur les genoux, épaules relâchées. Gd Inspir et dans le Gd Expir, basculer sur l’avant (mouvement au niveau de l’articulation de la hanche) – Bien relâcher, la tête et les épaules, les bras pendent vers le bas. Rester environ 5 à 6 respirations normales. Imaginez que les tensions descendent dans la terre par les pieds, la tête et les mains. Gd Inspir en restant concentré sur le ventre, puis Gd Expir, et dans le prochain Gd Inspir, revenir à la position de départ.

—————————————-

yogafleurdelotusauvergne

Pranayama

Il est recommandé de pratiquer les exercices de Pranayama avec un professeur de yoga afin de s’assurer qu’ils sont correctement réalisés.

Le Pranayama est l’une des pratiques du yoga la plus importante. Le pranayama purifie le corps et l’esprit et facilite la méditation

Les exercices respiratoires, doivent être pratiqués lentement et sans tension .

Respiration Complète

S’asseoir en Padmasana ( jambes croisées ou en lotus ou demi lotus). Dos droit. Épaules relâchées. Tête droite, main droite sur le ventre. Prendre conscience de sa respiration, l’air qui rentre dans les poumons et l’air qui sort. Prendre conscience de la température de l’air qui rentre et de l’air qui sort des poumons. Puis Gd Inspir (lent et doux et contrôlé), on remplit le ventre, la cage thoracique et le haut du thorax. Gd Expir, on vide le haut du thorax, la cage thoracique et le ventre qui se rentre, rentre et rentre. Recommencer ainsi le plus doucement et lentement possible pendant au moins 10 minutes. Jusqu’à 15 mn, dès que l’on se sent confortable avec cette respiration. Effets : permet la détente, le lâcher-prise. Oxygène parfaitement le corps. Calme le mental et amène la sérénité. Permet de prendre du recul.Cette respiration est la clé pour détendre complètement et pacifier le mental et le corps.  Augmente la capacité respiratoire – Permet la détente physique et psychique – Calme le mental – Induit des ondes alpha signifiant un état de relaxation – Apporte de l’énergie. En état de veille normal, nous réagissons fort souvent de façon automatique à ce que nous expérimentons autour de nous. Notre image habituelle de l’environnement domine et nous supposons que les choses demeurent telles que nous les connaissons. Par contre, en état de relaxation ou de méditation caractérisé par les ondes alpha, cette image de la réalité est beaucoup plus faible. Maintenant nous ne réagissons plus automatiquement aux pensées et impressions. Nous pouvons les observer d’un regard neuf et voir à travers les filtres à travers lesquelles nous expérimentons la vie normalement. Vous pourriez appeler cela une expérience directe.

Anuloma 

S’installer assis, jambes croisées ou en lotus, demi-lotus (ou sur une chaise pieds bien à plat), dos droit, tête droite, mains sur les genoux, épaules relâchées. Prendre conscience de sa respiration qui est normale – Gd Expir par les deux narines, boucher la narine droite avec le pouce droit et Gd inspir par la narine gauche – Rétention – Gd Expir par les deux narines. Boucher la narine gauche avec le pouce droit, Gd Inspir par la narine droite – Rétention – Gd expir par les 2 narines, etc… Il faut se rappeler que l’expir est plus long que l’inspir, donc effectuer la rétention en fonction de votre respiration. Effets : Active le système nerveux parasympathique, système qui déclenche la détente de l’organisme. Équilibre les systèmes nerveux sympathique et parasympathique – Régularise et équilibre la circulation sanguine dans le cerveau – Crée un équilibre dans le corps émotionnel – Sur le plan subtil, c’est un des meilleurs exercices pour harmoniser Ida et Pingala, les canaux subtils gauche, lunaire, et droit, solaire. /Permet de nettoyer les Nadis (méridiens du corps subtil). Plus le souffle s’allonge et devient subtil, plus les effets sont puissants. Avec un peu de d’entraînement, la pratique de ce Pranayama se rapproche de l’expérience méditative.

Bhastrika Pranayama – La respiration de la forge

S’asseoir en Padmasana (assise jambes croisées ou en lotus ou demi lotus). Dos droit. Épaules relâchées. Tête droite. Prendre conscience de sa respiration, l’air qui rentre dans les poumons et l’air qui sort. Prendre conscience de la température de l’air qui rentre et de l’air qui sort des poumons. Expirez par les 2 narines, puis pratiquez 5 fois la  respiration de Bhastrika (l’inspir et l’expir sont « forcés » et la  paroi abdominale bouge d’avant en arrière comme un soufflet. Un bruit de forge sort des narines. Gd Inspir, puis gd expir – Refaire 5 x – Gd Inspir, puis gd expir – Refaire 5 x – Gd Inspir, puis gd expir. Relaâcher en savasana pour savourer la sensationEffets : Bhastrika Pranayama rafraîchit l’esprit et le corps (effet de nettoyage profond) . Action régénérante et rajeunissante de l’ensemble du corps. Améliore la mémoire. L’accroissement du flux sanguin dans la tête améliore la vue, l’audition et les fonctions cognitives. Bénéfique pour les bronches par le nettoyage profond du système respiratoire. Stimulation de la digestion et activation du métabolisme général. Permet d’éliminer les graisses. Stimulation du plexus solaire et de Manipura chakra.

Kapalabhati 

S’asseoir en Padmasana (assise jambes croisées ou en lotus ou demi lotus). Dos droit. Épaules relâchées. Tête droite. Prendre conscience de sa respiration, l’air qui rentre dans les poumons et l’air qui sort. Prendre conscience de la température de l’air qui rentre et de l’air qui sort des poumons. Exercice de respiration où l’expir est volontaire (mouvement sec du bas ventre pour expirer l’air) – Se pratique de 11 en 11 avec Gd Inspir et Gd Expir entre chaque série. Effets: Nettoyage du corps émotionnel – Réchauffe – Augmente le métabolisme – Facilite la digestion – Nettoie le système ORL – Nourrit le corps tout entier – Renforce le cœur – Effet remarquable sur le stress – Massage puissant des organes abdominaux – Favorise la concentration, la mémoire – Développe l’enthousiasme et la joie. Augmente le niveau d’énergie – Agit sur tous les chakras – Redonne de la vitalité.

Medha Sakti Vikasaka

Se placer debout les jambes jointes, pieds joints. Le corps est droit, dos droit et la tête placée en Jalandhara, menton contre le sternum. Fermer les yeux et prendre conscience de sa respiration. La respiration est normale, on sent l’air qui rentre dans les narines et l’air qui sort. Puis expirer profondément pour vider les poumons et pratiquer 25 fois la respiration yogique d’ujjayi. Dans la respiration Ujjayi, la bouche reste fermée et la respiration se fait exclusivement par les narines. La glotte est légèrement fermée, créant un doux sifflement lors de l’inspir et de l’expir. Pendant la pratique, la respiration doit rester lente et régulière, avec une inspiration et une expiration d’égale durée. Cette respiration est particulièrement énergisanteEffets : Permet d’accroître l’oxygénation du corps et du cerveau. Stimule l’hypophyse qui rattachée à l’hypothalamus permet de réguler le fonctionnement de toutes les autres glandes endocrines. Redonne de l’énergie. Nettoie le système énergétique. Permet de se prendre en main pour influencer sa destinée. Donne de la volonté et du courage.

Nadi Sodhana

Nadi SodhanaS’installer assis de manière confortable (dos contre le dossier d’une chaise ou un mur), jambes pliées ou tendues. Tonique sur le bas du dos et le bas du ventre – Dos droit – Tête droite – Épaules relâchées – Prendre la mesure de sa respiration – Respiration normale – Puis placer le pouce droit contre la narine droite, l’index et le majeur sur le point entre les deux yeux à la base du nez et l’annulaire sur la narine gauche – Gd Inspir à gauche – Rétention – Gd Expir à droite et Gd Inspir à droite – Rétention et Gd Expir à gauche et Gd Inspir à gauche etc…– rétention et refaire (5 x en tout – Relâcher et refaire 5x). Effets: Purifiante – Apaisante – Équilibrante – Elle permet de développer la concentration et de préparer à la méditation. Équilibre les énergies Pingala (côté droit de la colonne) et Ida (côté gauche de la colonne – Élimine les éléments pathogènes au niveau des narines et prévient les troubles ORL.

Nadi Sodhana en Ujjayi (Pratique spirituelle)

Nadi SodhanaS’installer assis de manière confortable (dos contre le dossier d’une chaise ou un mur), jambes pliées ou tendues. Tonique sur le bas du dos et le bas du ventre – Dos droit – Tête droite – Épaules relâchées – Légère contraction périnée/anus et kechari mudra (le bout de langue va toucher le palais mou) Prendre la mesure de sa respiration – Respiration normale – Puis placer le pouce droit contre la narine droite, l’index et le majeur sur le point entre les deux yeux à la base du nez et l’annulaire sur la narine gauche – Gd Inspir à gauche – Rétention – Gd Expir à droite et Gd Inspir à droite – Rétention et Gd Expir à gauche et Gd Inspir à gauche etc…– rétention et refaire (5 x en tout – Relâcher et refaire 5x). Effets : Purifiante – Apaisante – Équilibrante – Elle permet de développer la concentration et de préparer à la méditation. Équilibre les énergies Pingala (côté droit de la colonne) et Ida (côté gauche de la colonne – Élimine les éléments pathogènes au niveau des narines et prévient les troubles ORL. Nettoie et humidifie l’air qui rentre dans les poumons – Nettoie les poumons par une légère vibration des bronches – Permet une respiration plus profonde et augmente la capacité respiratoire. Excellent contre la nervosité – Favorise les échanges gazeux pour une meilleure oxygénation du corps. Anti-stress – Oxygénation du corps – Libération des tensions émotionnelles.

Respiration Alternée

S’asseoir avec les jambes croisées ou en lotus/demi-lotus Prendre conscience de sa posture, mains posées sur les genoux dos droit – tonique sur le bas du ventre et le bas du dos – épaules relâchées – tête droite – Prendre conscience des parties du corps en contact avec le sol –  Prendre conscience de sa respiration qui est normale – Puis boucher la narine droite avec le pouce droit : Gd inspir avec la narine gauche – petite rétention – et Gd Expir sachant que l’expir est plus long que l’inspir – 5x – Reposer les mains sur les genoux – Rester en contact avec la respiration  Puis boucher la narine droite avec l’annulaire gauche : Gd inspir avec la narine droite – petite rétention – et Gd Expir sachant que l’expir est plus long que l’inspir – 5x. Effets: Équilibrage énergétique – Grande concentration – Calme intérieur – Tranquillité d’esprit – Augmente le taux vibratoire. Respirer par la narine gauche permet de refroidir le corps et de calmer le mental. Activation du nadi Ida (La Lune). Respirer par la narine droite permet de rechaufferle corps et d’apporter une grande énergie. Activation du nadi Pingala (Le Soleil).

Respiration de la nuque 

S’asseoir en Padmasana (assis jambes croisées ou en lotus ou demi lotus). Dos droit.  Tête droite, mains sur les genoux. Tête droite. Gd Inspir sans bouger – Gd Expir on tourne la tête à gauche – Gd Inspir, tête à droite – Gd Expir on tourne la tête à gauche, Gd Inspir, tête à droite – Faire 5 fois puis Gd Inspir sans bouger – Gd Expir on tourne la tête à droite– Gd Inspir,  tête à gauche – Gd Expir on tourne la tête à droite– Gd Inspir tête à gauche – Faire 5 fois, puis Gd Expir sans bouger –Gd Expir tête vers l’avant (x 5) et Respiration NormaleEffets : Dissipe les rhumatismes de la nuque – Excellent pour l’audition – Permet de garder le système ORL en bonne santé – Excellent pour la mémoire, la concentration et aide à dissiper les schémas inconscients.

Respiration So Ham

S’asseoir dans la posture du Lotus ou les jambes croisées, dos droit, tonique sur le bas du ventre et le bas du dos. Tête droite (peut aussi se pratiquer allongé sur un tapis). Prendre conscience de sa respiration qui est normale. Sentir l’air qui rentre dans les narines et l’air qui en sort. Puis Gd Inspir (remplir le ventre, la cage thoracique et le haut du thorax). Gd Expir (vider le haut, vider la cage thoracique et vider le ventre en le rétractant). Au prochain Gd Inspir, visualiser le souffle qui descend le long de la colonne vertébrale (au centre) depuis les narines jusqu’au coccyx (Muladhara Chakra). Puis dans le Gd Expir, visualiser le souffle qui monte le long de la colonne vertébrale (au centre) depuis le coccyx jusqu’à la fontanelle, sachant que l’expir est plus long que l’inspir. (faire 10 x). Gd Inspir, visualiser le souffle qui descend le long de la colonne vertébrale (au centre) depuis la fontanelle jusqu’au coccyx (Muladhara Chakra). Faire 3 à 4 x, puis ajouter Soooooo dans l’inspir et Haaaam dans l’expir. SoHam

«So» est un son qui va vers l’intérieur. On reçoit l’énergie universelle qui est intériorisée dans le «o» (Cela). C’est la perception intériorisée du «Grand Tout».

«Ham» est un son qui contient une énergie d’expression subtile, qui va vers l’extérieur: dans le «h» aspiré et dans le «a» ouvert. C’est le conscience de l’intériorité.

«Soham» signifie  «Je suis Cela». Le souffle met en relation la conscience individuelle et la conscience cosmique. Conscience de soi, de son intériorité.

 Stimulation d’Anahata Chakra

S’installer sur une chaise, pieds bien à plat, en contact avec sol avec une sensation de pesanteur, dos droit, tête droite. Placer les poings sur le chakra du cœur, bras pliés. Gd Inspir, Gg Expir, écarter les bras avec une sensation d’expansion. Gd Inspir, ramener les bras avec une sensation de plénitude. Faire 5 x et relâcher en expir, bras vers le bas avec l’intention de laisser aller toutes les tensions.

 Respiration du ventre

S’allonger sur le dos, bien à plat, le menton légèrement contre le sternum, jambes pliées, rétroversion du bassin, mains sur le ventre. Prendre conscience de la respiration qui est normale. Puis Gd Inspir, légère rétention, Gd Expir en rentrant bien le ventre, rétention, plaquer le ventre contre la colonne. Puis Gd Inspir, légère rétention, Gd Expir en rentrant bien le ventre, rétention, plaquer le ventre contre la colonne. Effectuer 10X. Effets : Redonne de l’énergie, améliore la concentration, stimule le métabolisme, permet de brûler les graisses de l’abdomen, stimule les fonctions digestives et d’élimination.

Śītalī

S’asseoir avec les jambes croisées ou en lotus/demi-lotus – Prendre conscience de sa posture, mains posées sur les genoux dos droit – tonique sur le bas du ventre et le bas du dos – épaules relâchées – tête droite. Fermer les yeux – Prendre conscience de sa respiration – Laisser sortir légèrement la langue entre les lèvres et enrouler-la pour former un tube ou de fente avec l’ouverture vers le haut – GD Inspir avec la langue en tube – L’air en passant siffle – Rentrer la langue – Fermer la bouche – Rétention aussi longtemps que c’est confortable – Gd Expir par les deux narines – À faire 10 à 20 x. Effets : Nettoie le sang – Coupe la soif – Stimule la rate – Élimine les toxines physiques et psychiques.

Respiration par la narine gauche

S’asseoir avec les jambes croisées ou en lotus/demi-lotus Prendre conscience de sa posture, mains posées sur les genoux dos droit – tonique sur le bas du ventre et le bas du dos – épaules relâchées – tête droite – Prendre conscience des parties du corps en contact avec le sol –  Prendre conscience de sa respiration qui est normale – Puis boucher la narine droite avec le pouce droit : Gd inspir avec la narine gauche – petite rétention – et Gd Expir sachant que l’expir est plus long que l’inspir – En faire 2 puis respiration normale. En faire 2 et respiration  normale. Ceci 3 x et voir ce que vous ressentez. Effets :  Concentration – Calme intérieur – Tranquillité d’esprit – Augmente le taux vibratoire. Respirer par la narine gauche permet de refroidir le corps et de calmer le mental. Activation du nadi Ida (La Lune). Ida : relié à la narine gauche, représente en nous l’aspect féminin, lunaire, et le passé. C’est le canal qui gère nos émotions. Sur le plan physique, il contrôle la partie gauche de notre corps et l’hémisphère droit de notre cerveau, siège de l’intuition, de la créativité mentale et de l’orientation dans l’espace. Cette respiration pratiquée régulièrement va permettre de rétablir l’équilibre entre le contrôle et le lâcher-prise

Exercice n° 1

S’asseoir en position de padmasana (position du lotus) ou autre position confortable. (Si vous ne pouvez pas vous asseoir sur le sol, asseyez-vous sur une chaise.) Il faut maintenir la colonne vertébrale en position verticale (tête droite) et fermer les yeux. Effectuer une légère contraction de la zone du périnée/anus. Placer la main droite sur le ventre, l’autre main repose sur le genou gauche. Prendre conscience de la respiration – La respiration est normale : on sent l’air qui rentre dans les poumons et l’air qui en sort. Puis inspirer profondément, remplir le ventre lentement et doucement, puis la cage thoracique et le haut du thorax. Puis expirer lentement et doucement en vidant le haut, puis la cage thoracique et enfin le ventre. Recommencer 10 x sachant que la respiration est imperceptible. De cette manière, on peut absorber plus d’oxygène et émettre plus de dioxyde de carbone. L’expiration dure toujours plus longtemps que l’inspiration. Effets : Permet d’harmoniser la respiration – Développe la capacité respiratoire – Effet apaisant

Exercice N°2  Sensation d’énergie

S’asseoir en position de padmasana (position du lotus) ou autre position confortable. (Si vous ne pouvez pas vous asseoir sur le sol, asseyez-vous sur une chaise.) Il faut maintenir la colonne vertébrale en position verticale (tête droite) et fermer les yeux. Effectuer une légère contraction de la zone du périnée/anus. Placer les mains dans le creux des jambes main gauche sur main droite : Fermer les yeux et porter l’attention sur votre main gauche. Gd Ispir et dans le Gd Expir, envoyer des vagues de joie et d’amour vers cette main. Faire de 10 à 20 respirations puis observer les sensations. Peut-on sentir une chaleur, une couleur, des picotements, etc.

Exercice N°3

S’asseoir en position de padmasana (position du lotus) ou autre position confortable. (Si vous ne pouvez pas vous asseoir sur le sol, asseyez-vous sur une chaise.) Il faut maintenir la colonne vertébrale en position verticale (tête droite) et fermer les yeux. Effectuer une légère contraction de la zone du périnée/anus. Placer les mains sur les genoux. Épaules relâchées. Fermer les yeux. Première respiration : Inspir en 6 temps/Rétention en 4 temps/Expir en 6 temps – Puis allonger : Inspir en 8 temps/Rétention en 4 temps/Expir en 8 temps – Si vous pouvez : Inspir en 10 temps/Rétention en 4 temps/Expir en 10 temps. Puis reprendre : Inspir en 6 temps/Rétention en 4 temps/Expir en 6 temps/Rétention à vide en 2 temps – Puis allonger : Inspir en 8 temps/Rétention en 4 temps/Expir en 8 temps/ Rétention à vide en 2 temps. Relâcher en savasana.

Exercice N°4

S’asseoir en position de padmasana (position du lotus) ou autre position confortable. (Si vous ne pouvez pas vous asseoir sur le sol, asseyez-vous sur une chaise.) Il faut maintenir la colonne vertébrale en position verticale (tête droite) et fermer les yeux. Effectuer une légère contraction de la zone du périnée/anus. Placer les mains sur les genoux. Épaules relâchées. Fermer les yeux. Inspir en 4 temps en levant les bras (Bras tendus collés aux oreilles – doigts joints)/Rétention en 12 temps en gardant les bras en l’air/Expir en 8 temps en descendant les bras et recommencer 20x. Relâcher en savasana.

Pranayama en marchant

Rekha-Gati Se placer dans un endroit où il y a suffisamment de place pour avancer et reculer. Vous pouvez pratiquer à l’extérieur. (la matin ou le soir !) Se placer bien droite, les deux pieds bien à plat. Colonne droite, bras le long du corps. Mains en Jnana Mudra. Bras légèrement écartés.

 jnana-mudra_Chin MudraInspir 3 pas en avant – Expir 5 pas en Expir Inspir 4 pas en avant – Expir 6 pas en Expir – Inspir 5 pas en avant – Expir 8 pas en Expir Répétez au moins 3 x ou pendant 10 mn (encore mieux !) Effets : Excellent exercice de respiration qui renforce les poumons, le cœurs et les défenses immunitaires. Nettoie le sang, élimine la fatigue physique et psychique. Aide à lutter contre l’insomnie, la nervosité, ainsi que les maux de tête. Jnana Mudra permet de se mettre en contact avec les énergies de l’univers. Grâce à cette pratique, on arrive à cultiver toutes les qualités supérieures. Permet de détendre, améliore la concentration (très bon dans la méditation) et stimule la mémoire.

Prithivi Mandala Pranayama

PrithiviMudra_yogafleurdelotusà pratiquer avant de dormir ou en cas d’insomnie ou en pratique méditative. Se placer sur une chaise ou un tabouret. Pieds bien à plat au sol. Dos bien droit, épaules relâchées et tête droite. Les yeux fermés. Prendre conscience de la respiration. Gd Inspir de l’épaule droite à l’épaule gauche. Gd Expir de l’épaule gauche à la hanche gauche. Gd Inspir de la hanche gauche à la hanche droite et Gd Expir de la hanche droite à l’épaule droite. À faire 6 x. Effets : Stimulation  de muladhara Chakra, le chakra racine, pour une meilleure stabilité physique, mentale et émotionnelle, favoriser le sentiment de sécurité et de stabilité. Apporte le calme et le relâchement. Effet hypnotique.

Tadasana : Respiration 4/12/8 

Tadasana Inspir en 4 temps en levant les bras, rétention en 12 temps, bras levés et expir en 8 temps. (5x) : Effets :  Augmente la capacité respiratoire, assouplit le diaphragme.Effets de relaxation et de calme. Favorise la concentration. Nettoie le sang (grande oxygénation). Libère des toxines et des tensions. Favorise la digestion. Renforce les chevilles, les genoux, les hanches, les épaules et le cou / Amène le corps dans un alignement postural approprié /Affermit les muscles des jambes et les abdominaux / Augmente la confiance en soi, la stabilité, l’enracinement, l’endurance / Développe la concentration, la coordination, l’équilibre et le maintien / Améliore la respiration et la circulation du sang et de la lymphe / Tonifie les reins et les surrénales. /Stimule la digestion et aide à soulager la constipation. / Donne de la stabilité et de l’endurance / Dynamise tout le corps.

Ujjayi Pranayama – le souffle victorieux 

S’asseoir dans une posture confortable – Padmasana (lotus) ou jambes croisées, sur un coussin ou sur une chaise pieds bien à plat. Vérifier que la posture est correcte – Dos droit, tête droite, épaules relâchées. Se concentrer sur la respiration qui est normale. Prendre conscience de l’air qui rentre dans les poumons et l’air qui en sort. Gd expir pour bien vider les poumons et Gd inspir en laissant l’air frotter contre la glotte (sans forcer) – Le bruit est doux et continu et on peut ressentir les vibrations dans la gorge. Continuer ainsi que 10 respirations. Effets : Nettoie et humidifie l’air qui rentre dans les poumons – Nettoie les poumons par une légère vibration des bronches – Permet une respiration plus profonde et augmente la capacité respiratoire. Excellent contre la nervosité – Favorise les échanges gazeux pour une meilleure oxygénation du corps. Anti-stress – Oxygénation du corps – Libération des tensions émotionnelles.

Viloma Pranayama

Une personne qui ne veut pas contrôler les mouvements, les désordres, les émotions du mental est comme un esquif sur une mer déchaînée. Viloma est une respiration avec pauses durant l’inspiration (à faire +sieurs fois) ou pauses durant l’expiration (à faire +sieurs fois). Inspir (2 temps), pause (2 temps), Inspir (2 temps) pause (2 temps)… jusqu’à remplir complètement les poumons. Bien sentir le mouvement de remplissage et le contact de l’air dans les narines. Expir lent et profond – 3 à 5 cycles – On peut effectuer un cycle d’Ujjaïj et ensuite reprendre Viloma dans l’expir. Effets : Conscience de ce mental – Permet de le contrôler – Apporte de l’oxygène à toutes les cellules et permet de se débarrasserCO2 en grande quantité. En Inspir : Apporte une grande stabilité – Stimule les fonctions physiologiques – Apporte également un sentiment de joie. – Apporte de la légèreté – Ré-énergise – Soulage de la fatigue et de la faiblesse. Donne de la puissance et de l’endurance. En Expir : Rafraîchit – Soulage de l’hypertension et des lourdeurs dans le ventre – Calme le mental  et l’agitation en général.

————————————————————-

Yoga Mudra

Exercices Énergétiques

Les exercices énergétiques (Bandhas Mudra) nécessitent un apprentissage avec un professeur. Ils sont décrits ici pour les personnes qui le pratiquent déjà avec leur professeur. Ces exercices ont un effet positif sur le système endocrinien. Ils permettent d’harmoniser ce système pour une meilleur fonctionnement du corps physique, mais également pour un mieux-être général. Ils jouent également un rôle essentiel dans l’éveil de la Kundalini Sakti (Cette énergie représente le Savoir). « Mud » veut dire « joie » et « ra » « donner ». Mudra veut dire donner de la joie. Les Bandhas Mudras associent exercices corporels et respiration (pranayama). Les bandhas mudras ont un effet très puissant sur le système hormonal et permettent d’harmoniser les glandes endocrines et exocrines. Ils jouent un rôle très important dans l’éveil de la Kundalini Sakti (l’énergie en attente dans le coccyx). 

 Ashvini Bandha Mudra 

MeditationS’installer en Padmasana ou jambes croisées, dos droit, tête droite, mains sur les genoux, épaules relâchées. Prendre conscience de la respiration, celle-ci est normale. Puis vider les poumons et Gd Inspir, durant la rétention, contracter 7 fois la zone périnée/anus, et Gd Expir (Effectuer 5 fois). EffetsRenforcement du plancher pelvien avec amélioration du contrôle volontaire du sphincter anal et du muscle releveur de l’anus. Contribue à lutter contre les descentes d’organes : rectum, utérus, vagin, vessie. Excellente prévention des hémorroïdes par une amélioration de la circulation sanguine dans cette zone. Cet exercice est intéressant, car il agit sur l’ensemble du système génital, en stimulant l’ensemble des organes du bas-ventre. Permet de prévenir la constipation. Relaxe la zone du bas-ventre pour faciliter la circulation énergétique. Ashvini Mudra stimule Muladhara Chakra (chakra de la base) et Svadhistana Chakra (chakra du plexus sacré) et agit directement sur Apana Vayu. (Sécurité/confiance en-soi/ancrage/stabilité émotionnelle…) 

 Mula Bandha Mudra 

fleurdelotus_03S’asseoir sur le sol, jambes croisées, en lotus ou demi-lotus. Tonique sur le bas du dos et le bas du ventre – Placer les mains sur les cuisses – Détendre les épaules –  Respiration normale  – Fermer les yeux. Expir pour vider les poumons, puis Gd Inspir, Rétention : se concentrer sur la zone  pubis – périnée – anus et contracter cette zone –  Gd Expir. Ne pas oublier que l’expir est plus long que l’inspir, il faut donc garder une rétention modérée. Effectuer 10 fois. Effets : Fortifie toute la zone du périnée pour éviter les descentes d’organes et les fuites urinaires. Stimule Muladhara chakra pour un meilleur enracinement, plus de stabilité, plus de sécurité intérieure, de tranquillité d’esprit. Apporte un sentiment de joie et ré-énergise le corps. Sollicite le système nerveux parasympathique qui permet la détente physique et mentale. L’alternance tension/relâchement a également une incidence sur le phénomène de détente profonde. Incidence sur le mouvement péristaltique pour éviter la constipation, pour soulager les hémorroïdes, maîtriser l’activité sexuelle (éjaculation précoce, la frigidité, tension physique…) Spirituellement, Mula Bandha éveille et réoriente l’énergie spirituelle vers le haut. La région du périnée régit la création, les instincts, la procréation, la peur, le besoin de nourriture et de dormir. C’est le niveau reptilien de la conscience, primitif. Tout un passé y reste bloqué, enfoui, c’est donc un exercice très utile.

 Jalandhara bandha Mudra

JalandharaSe placer assis sur le sol – Jambes croisées ou en lotus (Padmasana) : Contracter légèrement la zone du périnée/anus – Gd Inspir, descendre la tête menton contre le sternum, Rétention et remonter doucement dans un Gd Expir. Ne pas oublier que l’expir est plus long que l’inspir, il faut donc garder une rétention modérée. La concentration se fait sur Ajna chakra – le point entre les 2 yeux à la base du nez. Faire 5 à 10 x et progressivement jusqu’à 20x. Effets: Agit directement sur le système endocrinien pour le stimuler et apporter une joie profonde et « sans raison », permet de garder la santé – Équilibre La thyroïde et les parathyroïdes – Lutte contre l’hypertension – Permet de ralentir le rythme cardiaque – Calme le mental – Utile en cas de maux de gorge ou extinction de la voix – Libère les blocages émotionnels – Diminue le strass, l’anxiété et la colère. Équilibre Vishuddhi chakra pour donner la possibilité d’exprimer clairement et sans violence ses désirs profonds. Permet la parole juste Développe l’introspection propice à la méditation et à la focalisation du mental.

Jalandhara Bandha Mudra & Mula Bandha Mudra

  JalandharaSe placer assis sur le sol – Jambes croisées ou en lotus (Padmasana) – Gd Inspir, descendre la tête menton contre le sternum, Rétention : contracter la zone périnée/anus, relâcher et remonter doucement dans un Gd Expir. Ne pas oublier que l’expir est plus long que l’inspir, il faut donc garder une rétention modérée. La concentration se fait sur Ajna chakra – le point entre les 2 yeux à la base du nez. Faire 5 à 10 x et progressivement jusqu’à 20x.  Effets : Agit directement sur le système endocrinien pour le stimuler et apporte une joie profonde et « sans raison », permet de garder la santé – Stimule le système digestif – Évite la constipation – Fortifie le plancher pelvien – Agit sur tous les chakras, mais principalement sur le chakra racine pour plus de stabilité, le chakra Manipura pour une meilleure énergie et une meilleure protection. Aide aux relations sexuelles harmonisées ainsi qu’une plus grande créativité – Le travail sur Vishuddhi chakra qui permet d’exprimer clairement et sans violence nos désirs profonds – Permet aussi la parole juste, etc. Jalandhara Bandha Mudra associé à Mula Bandha permet de stimuler la thyroïde, les parathyroïdes, les ganglions lymphatiques et les amygdales. Il produit de la chaleur dans le corps et permet d’éviter les refroidissements et la toux. Action sur Vishuddhi Chakra et le fait d’exprimer les émotions. Mula agit sur les racines et la confiance dans la vie et en soi. Les deux associés permettent de conserver un esprit calme et serein.

 Jalandhara – Mula – Uddiyana Bandha Mudra

 Jalandhara Se placer assis sur le sol – Jambes croisées ou en lotus (Padmasana) : Contracter la zone du périnée/anus – Gd Inspir sans bouger puis dans le Gd Expir, descendre la tête menton contre le sternum, une fois l’air expiré, pratiquer Uddiyana dans la rétention, c’est-à-dire plaquer le ventre contre la colonne – Relâcher la contraction périnée/anus et Uddiyana et remonter doucement dans un Gd Inspir. La concentration se fait sur ajna chakra – le point entre les 2 yeux à la base du nez. Faire 5 à 10 x et progressivement jusqu’à 20x. Effets: Agit directement sur le système endocrinien pour le stimuler et apporte une joie profonde et « sans raison », permet de garder la santé – Stimule le système digestif – Évite la constipation – Fortifie le plancher pelvien – Agit sur tous les chakras, mais principalement sur le chakra racine pour plus de stabilité, le chakra Manipura pour une meilleure énergie et une meilleure protection. Aide aux relations sexuelles harmonisées ainsi qu’une plus grande créativité – Le travail sur vishuddhi chakra qui permet d’exprimer clairement et sans violence nos désirs profonds – Permet aussi la parole juste, etc.

 Kaki Mudra

Yoga FleurdeLotusS’asseoir en Padmasana (assise jambes croisées ou en lotus ou demi lotus). Dos droit. Épaules relâchées. Tête droite, la main droite dans le creux des jambes et l’autre main dessus. Prendre conscience de la température de l’air qui rentre et de l’air qui sort des poumons. Placer la bouche « en cul de poule », Gd Inspir (lent et doux et contrôlé) en faisant du bruit, on remplit le ventre, la cage thoracique et le haut du thorax. Petite rétention. Gd Expir par les 2 narines, on vide le haut du thorax, la cage thoracique et le ventre qui se rentre, rentre et rentre. Recommencer ainsi 20 x le plus doucement et lentement possible. Effets : Nettoyage du système digestif. Stimulation du système nerveux parasympathique. Aide à se débarrasser des schémas mentaux indésirables.

Maha Mudra (Le Grand Geste)

Pour accomplir Maha Mudra, il faut s’asseoir sur le sol et replier la jambe gauche, de manière à ce que le talon se place entre les fesses, juste au niveau de l’anus. La jambe droite est pliée contre le ventre. La tête retombe vers l’avant, dos droit, menton contre le sternum. Gd Inspir/Gd Expir (x2), puis petit inspir tandis que la jambe droite s’étend et que l’on attrape l’orteil droit avec index droit, puis index gauche. Tête contre le genou droit. Rétention et expir, on se redresse en repliant et en pressant la jambe droite contre le ventre. Effectuer de l’autre côté. Puis avec les 2 jambes. Et Ceci 3x. Tout l’exercice s’accomplit avec la concentration sur Ajna Chakra. Effets : Cet exercice provoque une sécrétion hormonale exacte de l’hypophyse, de la thyroïde, des parathyroïdes, du thymus, des capsules surrénales, du pancréas, des ovaires et des testicules. Stimule la digestion. Prévient les hémorroïdes – Prévient les troubles de la rate, les descente d’organes. Stimule la digestion. Apporte une grande paix intérieure, la joie et l’enthousiasme.

Thataka Mudra

S’installer allongé sur le dos, sur un petit matelas. Bras légèrement écartés, paumes vers le ciel. Les jambes sont pliées, pieds au sol.Prendre conscience de sa respiration, l’air qui rentre dans les poumons et l’air qui sort. Prendre conscience de la température de l’air qui rentre et de l’air qui sort des poumons. Gd Expir et dans le Gd Inspir, monter les bras doucement et les placer sur le sol, collés aux oreilles, paumes vers le ciel. Laisser bien glisser la nuque – Respiration normale (3 respirations) – puis Gd Inspir, Gd Expir : Rétention : plaquer le ventre contre la colonne. Tenir aussi longtemps que cela reste confortable, sachant que l’inspir est aussi long que l’expir. Effectuer 5 à 10 x et relâcher complètement. Effets : excellent pour stimuler la digestion et favoriser l’élimination. Renforce le métabolisme pour brûler les graisses. Renforce le sentiment de bien-être et d’apaisement. Équilibre le système nerveux et réduit le stress et l’anxiété. Excellent pour Manipura Chakra : joie, force & enthousiasme. Excellent pour le foie et tous les organes digestifs.

Uddiyana Bandha Mudra

Uddiyana  Se placer debout, jambes écartées, genoux légèrement pliés, bien en appui sur les pieds. Prendre appui sur les genoux avec les mains, les fesses partent bien en arrière pour protéger le dos. Gd Inspir, puis Gd Expir et dans la rétention qui suit rétracter le ventre contre la colonne vertébrale. Tenir aussi longtemps que cela reste confortable sachant que l’expir qui va suivre devra être long et prolongé, tout en se relevant. Effectuer 2 x. Effets : Très efficace pour activer les énergie du feu. Renforce le métabolisme.  Permet de masser les viscères pour faciliter la digestion et stimuler le métabolisme. Évite la constipation. Permet à l’énergie de remonter dans le canal central de la colonne vertébrale (Susumna Nadi).  La contraction du plexus solaire renforce la production d’énergie dans l’abdomen et la poitrine. Cette énergie possède des propriétés curatives et tonifiantes et renforce notre sens de bien-être. Renforce et équilibre le système nerveux sympathique ppur modérer le stress et l’anxiété . Stimulation de Manipura Chakra, situé au niveau du plexus solaire, en l’inondant d’énergie vitale. Cultive la joie et l’enthousiasme.

Yoga mudra copieYoga Bandha Mudra

S’asseoir en Padmasana (Lotus), ou jambes croisées. Pour les mains, il y a plusieurs possibilités, soit les mains en Namasté sur l’avant du corps ou dans le dos. Ou encore mains dans la dos, La main gauche entoure le poignet droit avec le pouce et le majeur. La main droite effectue le sceau de la sagesse, pouce contre index, les autres doigts sont joints. Fermer les yeux. Gd Expir pour vider les poumons, puis dans le Gd Inspir, le haut du corps s’incline vers l’avant et la tête se pose au sol. Rétention aussi longtemps que c’est confortable, sachant que l’expir est plus long que l’inspir. Remonter en Gd Expir. Recommencer 10x – 15x ou 20x. Pendant la rétention, il est possible de se répéter mentalement le mantra : « Om Sivaya Namaha ». Effets : Permet de garder une colonne souple et de stimuler l’énergie de la colonne vertébrale. Permet de prendre conscience intrinsèquement de l’unité entre le corps, l’esprit et l’âme. Stimulation de l’hypophyse.Stabilité physique et mentale.Unit le corps et le Prana (énergie cosmique). Union des énergies de la Terre et de l’Univers à travers tous les Nadis (méridiens énergétiques).

 ————————————————–

Exercices de visualisation

À faire une fois par jour ou dès que le mental est agité ou que vous vous sentez stressé :

Exercice N° 1 : Asseyez-vous à une table dégagée de tout objet.

Posez un à un, différents objets, il en faut au moins 5 agréables à regarder et à toucher. Puis enlevez-les successivement en commençant par le dernier objet posé. Puis vous recommencez l’exercice une 1ère fois en fermant les yeux, en ôtant les objets successivement en commençant par le dernier objet posé. La seconde fois, vous voyez en train de poser les objets  et les retirer  un à un. Effets : Permet l’attention et la présence et  stimule les capacités de visualisation. Stimule l’ensemble des deux hémisphères cérébraux.

Exercice n°2 : le goût : Fermez les yeux et imaginez le goût d’un citron par exemple ou autre. L’odorat : Fermez les yeux et imaginez l’odeur de la menthe (ou autre). L’ouïe : Fermez les yeux et imaginez un son très sonore qui va s’estomper peu à peu (comme le son d’un bol tibétain ou autre).

 Exercice n°3 : Prenez une feuille de papier et un crayon et dessinez la forme de l’infini – 3 fois – puis fermez les yeux et imaginez que vous dessinez cette forme sur un papier (3x). (On peut très bien le faire sans papier en dessinant virtuellement avec les doigts) – Vous pouvez le faire avec d’autres formes géométriques.

Energie et Tadasana 
Salutation au soleil_1_yogafleurdelotusSe placer debout les pieds écartés de la largeur du bassin – tonique sur le bas du ventre et le bas du dos – épaules relâchées – tête droite – les bras pendent le long du corps. Prendre conscience des pieds en contact avec le sol – Se placer parfaitement en équilibre au milieu, le poids également réparti sur les 2 pieds – il faut garder les genoux et le bassin souples – fermez les yeux. Prendre conscience de sa respiration : respiration normale. Puis pratiquer un Gd inspir et un Gd expir. Dans le Gd Inspir suivant, visualiser une douce lumière dorée au niveau de la poitrine. Gd Expir, la laisser se répandre et entrer dans le corps par Anahata chakra. Respiration normale. À chaque inspir, cette lumière se fait de plus en plus intense et à chaque expir, elle se répand de plus en plus, au niveau du cou, des épaules, puis dans les bras et les mains. Elle traverse les mains au fur et à mesure des expirs et emporte vers l’extérieur ce dont vous souhaitez vous débarrasser.

La lumière continue à se répandre plus haut, vers la tête, jusqu’à la fontanelle où elle ressort et dégage toutes les énergies dont vous n’avez plus besoin.Puis cette lumière se met à descendre et à se développer dans toute la zone du ventre et du plexus solaire. Elle se sépare en deux faisceaux pour descendre dans les jambes, jusqu’aux pieds et trouve une sortie par les chakras des pieds (au centre de la plante des pieds). Elle emporte toutes les toxines, les tensions, les énergies, les émotions dont vous n’avez plus besoin. Et vous prenez conscience de cette lumière dans la terre en dessous de vous, qui vous nettoie.

Ensuite, vous visualisez des racines qui partent des pieds (qui les englobent) et qui descendent dans la terre. Ce sont de belles et grosses racines, comme celles d’un arbre. Elles sont très belles et certaines s’enfoncent très profondément dans la terre. Elles sont devant, derrière, sur les côtés et partent aussi de l’intérieur des pieds. Il faut laisser faire cet ancrage et sentir la stabilité qui en émane, à l’intérieur de soi et tout autour de soi. Gd Expir pour vider les poumons – Gd Inspir, monter sur la pointe des pieds. Gd Expir pour vider à nouveau les poumons et dans Gd Inspir suivant, monter les bras en étirant la colonne du bas jusqu’en haut comme un petit serpent – Placer les bras collés aux oreilles, les mains se regardent, doigts collés. Respiration normale. Garder l’attention au niveau des racines et des pieds, puis placer l’attention au niveau du ventre – Rester au moins ainsi pendant 6 à 8 respirations normales. Puis Gd Inspir en pleine conscience et dans le Gd Expir suivant, descendre les bras en ramenant l’énergie dans le ventre (comme un ballon jaune, chaud et doux). Effets : Permet un nettoyage profond lorsque l’on se sent encombré d’énergies négatives ou d’émotions qui ne sont pas les bienvenues.Permet un nettoyage profond lorsque l’on se sent encombré d’énergies négatives ou d’émotions qui ne sont pas les bienvenues. Augmente l’enracinement, la concentration et l’équilibre. Dynamise tout le corps.  Bien relâcher avant de passer à autre chose

Équilibrer les chakras (visualisation, méditation)

Effets : Favorise également le calme intérieur et équilibre tout le système énergétique. permet de traiter les organes à partir de l’énergie.

S’asseoir en padmasana, sur une chaise, sur le sol jambes croisées ou se placer allongé sur un petit matelas. Bien se relâcher et laisser le poids du corps aller sur le sol. Prendre conscience de sa respiration. La respiration est normale. Sentir le calme en soi.

Puis Gd Inspir en visualisant le souffle qui descend depuis les narines, le long de la colonne vertébrale jusqu’au coccyx (Muladhara Chakra – chakra racine). Respiration normale. Visualiser un point rouge au niveau de Muladhara et doucement laisser ce point rouge grossir et grandir. Laisser le diffuser vers le bas et vers le haut à l’intérieur de votre corps. Puis laisser cette couleur rouge doucement vous remplir jusqu’à la moindre de vos cellules. Profiter de cette couleur un moment. Puis laisser cette couleur regagner sa place dans le rond rouge de Muladhara. Prendre conscience de la taille de ce rond rouge comme il apparaît à ce moment présent. Gd Inspir dans ce rond rouge et durant le Gd Expir, il faut visualiser le souffle qui remonte le long de la colonne jusqu’ à la fontanelle. Puis Gd Inspir en visualisant le souffle qui descend depuis la fontanelle, le long de la colonne vertébrale jusqu’à un point 3 cm au-dessus du coccyx (Svadhisthana Chakra – Chakra sacré). Respiration normale. Visualiser un point orange au niveau de Svadhistana et doucement laisser ce point orange grossir et grandir. Laisser le diffuser vers l’avant et vers l’arrière. Puis laisser cette couleur orange doucement vous remplir jusqu’à la moindre de vos cellules. Profiter de cette couleur un moment. Puis laisser cette couleur regagner sa place dans le rond orange de Svadhistana. Prendre conscience de la taille de ce rond orange comme il apparaît à ce moment présent. Gd Inspir dans ce rond orange et durant le Gd Expir, il faut visualiser le souffle qui remonte le long de la colonne jusqu’ à la fontanelle. Puis Gd Inspir en visualisant le souffle qui descend depuis la fontanelle, le long de la colonne vertébrale jusqu’à un point juste au-dessous du nombril, mais sur la colonne (Manipura Chakra – Chakra du ventre). Respiration normale. Visualiser un point jaune au niveau de Manipura et doucement laisser ce point jaune grossir et grandir. Laisser le diffuser vers l’avant et vers l’arrière. Puis laisser cette couleur jaune doucement vous remplir jusqu’à la moindre de vos cellules. Profiter de cette couleur un moment. Puis laisser cette couleur regagner sa place dans le rond jaune de Manipura. Prendre conscience de la taille de ce rond jaune comme il apparaît à ce moment présent. Gd Inspir dans ce rond jaune et durant le Gd Expir, il faut visualiser le souffle qui remonte le long de la colonne jusqu’ à la fontanelle. Puis Gd Inspir en visualisant le souffle qui descend depuis la fontanelle, le long de la colonne vertébrale jusqu’à un point au milieu de la colonne au milieu de la poitrine (Anahata Chakra). Respiration normale. Visualiser un point vert au niveau d’Anahata et doucement laisser ce point vert grossir et grandir. Laisser le diffuser vers l’avant et vers l’arrière. Puis laisser cette couleur verte doucement vous remplir jusqu’à la moindre de vos cellules. Profiter de cette couleur un moment. Puis laisser cette couleur regagner sa place dans le rond vert d’Anahata. Prendre conscience de la taille de ce rond vert comme il apparaît à ce moment présent. Gd Inspir dans ce rond vert et durant le Gd Expir, il faut visualiser le souffle qui remonte le long de la colonne jusqu’à la fontanelle. Puis Gd Inspir en visualisant le souffle qui descend depuis la fontanelle, le long de la colonne vertébrale jusqu’à un point au niveau du milieu de la gorge (mais au niveau de la colonne : Vishuddhi Chakra). Respiration normale. Visualiser un point bleu au niveau de Vishuddhi et doucement laisser ce point bleu grossir et grandir. Laisser le diffuser vers l’avant et vers l’arrière. Puis laisser cette couleur bleue doucement vous remplir jusqu’à la moindre de vos cellules. Profiter de cette couleur un moment. Puis laisser cette couleur regagner sa place dans le rond bleu de Vishuddhi. Prendre conscience de la taille de ce rond bleu comme il apparaît à ce moment présent. Gd Inspir dans ce rond bleu et durant le Gd Expir, il faut visualiser le souffle qui remonte le long de la colonne jusqu’ à la fontanelle. Puis Gd Inspir en visualisant le souffle qui descend depuis la fontanelle, dans le crâne jusqu’au point entre les 2 yeux à la base du nez (Ajna Chakra). Respiration normale. Visualiser un point violet au niveau d’Ajna et doucement laisser ce point violet grossir et grandir. Laisser le diffuser vers l’avant et vers l’arrière. Puis laisser cette couleur violette doucement vous remplir jusqu’à la moindre de vos cellules. Profiter de cette couleur un moment. Puis laisser cette couleur regagner sa place dans le rond violet d’Ajna. Prendre conscience de la taille de ce rond violet comme il apparaît à ce moment présent. Gd Inspir dans ce rond violet et durant le Gd Expir, il faut visualiser le souffle qui remonte jusqu’à la fontanelle. Puis Gd Inspir en visualisant le souffle dans la fontanelle (Sahasrara Chakra). Respiration normale. Visualiser un point blanc au niveau de Sahasrara  et doucement laisser ce point blanc grossir et grandir. Laisser le diffuser vers l’avant et vers l’arrière. Puis laisser cette couleur blanche doucement vous remplir jusqu’à la moindre de vos cellules. Profiter de cette couleur un moment. Puis laisser cette couleur regagner sa place dans le rond blanc de Sahasrara. Prendre conscience de la taille de ce rond blanc comme il apparaît à ce moment présent. Gd Inspir dans ce rond blanc et respiration normale. Rester un moment à savourer la sensation. Puis prendre conscience de son corps en contact avec le sol : pieds, jambes, fessiers, dos, épaules, bras, mains et l’arrière de la tête. Et se relever doucement.

————————————————————

Méditation

« Méditer, c’est associer des connaissances et des pratiques spécifiques dans le but de travailler quotidiennement sur les différents aspects de l’esprit afin d’acquérir une paix intérieure, une sérénité, une stabilité, qui ne dépendent d’aucune circonstance ou condition. » Catherine Barry (« Méditer avec les Grands Maîtres »)

 « Tout se joue dans l’Esprit. C’est lui, sa manière de discerner les choses, qui crée le monde dans lequel vous vivez. Vous demeurez dans un monde qui vous est propre ». Swami Prajnanpad.

Effets : un haut niveau d’activité dans les parties du cerveau qui contribuent à former les émotions positives, comme le bonheur, l’enthousiasme, la joie et la maîtrise de soi ; un niveau d’activité moindre dans les parties du cerveau reliées aux émotions négatives, comme la dépression, l’égocentrisme, le manque de bonheur ou l’insatisfaction ; un apaisement de la zone du cerveau qui déclenche la peur et la colère ;  la capacité à atteindre un état de paix intérieure même lorsqu’on est confronté à des circonstances perturbantes ; une aptitude à l’empathie et à l’écoute profonde de soi au delà de l’intellect…Le développement des capacités supérieures.

Nadou Gaia4 Meditation  fleur-de-lotus-photo-041-1Méditation : Se concentrer sur le point en les 2 yeux « Ajna Chakra ». Et visualisez ce point (rond de couleur violette) durant toute la méditation (10 min) – En arrière-plan, conscience de la respiration ou bien encore compter de 1 à 10 et recommencer de 1 à 10, etc.

Méditation : Pleine conscience sur le moment présent et la respiration.

Méditation : S’asseoir en Padmasana (assis jambes croisées ou en lotus ou demi lotus) ou sur un tabouret. Dos droit. Épaules relâchées. Tête droite, la main droite dans le creux des jambes et l’autre main dessus, les 2 pouces l’un contre l’autre. Légère contraction de la zone périnée/anus et langue roulée contre la palais mou. Concentration sur la respiration : Prendre conscience de sa respiration. La respiration est normale. Sentir l’air qui rentre dans les narines et l’air qui en sort. Noter la différence de température entre l’air qui sort et l’air qui rentre. Noter également le petit instant d’immobilité entre l’inspir et l’expir et entre l’expir et l’inspir. Restez concentré sur cette respiration et les instants d’immobilité (10 min à 20 minutes).

Méditation : S’asseoir en Padmasana (assis jambes croisées ou en lotus ou demi lotus) ou sur un tabouret. Dos droit. Épaules relâchées. Tête droite, la main droite dans le creux des jambes et l’autre main dessus, les 2 pouces l’un contre l’autre. Légère contraction de la zone périnée/anus et langue roulée contre la palais mou. Visualiser un carré bleu avec dans chaque angle, un rond jaune et au centre un triangle rouge avec la pointe en bas.

Méditation avec visualisation : S’asseoir sur une chaise, dos bien droit, tonique sur le bas du dos et le bas du ventre, épaules relâchées, tête droite et pieds bien à plat au sol. La main droite dans le creux des jambes et l’autre main dessus, les 2 pouces l’un contre l’autre. Légère contraction de la zone périnée/anus et langue roulée contre la palais mou. Se concentrer sur sa respiration, la respiration est normale. Rester concentré sur la respiration un petit moment. Puis vous visualiser une la mer et une plage de sable. Vous êtes sur cette plage et vous observez les vagues qui vont et viennent. Vous êtes sur le sable sec. Il fait chaud. Vous sentez le soleil sur votre peau. Vous allez avancer vers l’eau dans le sable mouillé et doux. Vous sentez l’eau vous lécher les pieds. L’eau fraîche sur vos pieds. Les vagues douces qui s’écrasent sur le sable. L’odeur de l’iode. Vous percevez des rochers couverts d’algues, les mouettes qui crient, le ciel immense et bleu. Vous êtes seule sur cette plage, vous marchez dans l’eau tranquillement à l’écoute de vos sensations dans cet endroit. Vous marchez tranquillement sous le soleil. Vous êtes parfaitement calme. Ressentez le calme à l’intérieur de vous. Le sable dans les orteils, la douceur et la fraîcheur de l’eau… Vous écoutez le ressac de l’eau et vous accordez votre respiration sur ce ressac. Puis vous vous concentrez uniquement sur votre respiration, l’inspir/l’expir. La respiration calme et sereine, normale et en même temps très régulière. Vous sentez l’air qui rentre dans vos poumons et l’air qui en sort. Le petit temps de suspension entre l’inspir et l’expir et entre l’expir et l’inspir. Restez dans l’écoute de cette respiration, puis vous inspirez profondément et expirez profondément avant de revenir aux sensations de votre corps assis sur cette chaise.

Relaxation/méditation avec OM : Se placer assis en Padmasana (jambes croisées, lotus ou demi-lotus). Prendre conscience de son corps et de ses sensations. La main droite dans le creux des jambes et l’autre main dessus, les 2 pouces l’un contre l’autre. Légère contraction de la zone périnée/anus et langue roulée contre la palais mou. Prendre le temps d’observer. Puis se concentrer sur sa respiration qui est normale. Ensuite Gd Inspir et Gd Expir, chanter le OM…(l’expir est plus long que l’inspir). Continuez ainsi de 10 à 15 minutes en pleine conscience et en restant concentré sur les sensations et vibrations dans le corps. Effets : Permet de se connecter à son moi intérieur/ Méditation puissante de guérison/permet de prendre de la distance avec les évènements/Excellent pour apprendre à exprimer ses émotions sans violence/ Grand calme intérieur/Détache du mental.

Méditation avec Shank Mudra 

shankh Mudra_yogafleurdelotusSe placer assis en Padmasana (jambes croisées, lotus ou demi-lotus). Prendre conscience de son corps et de ses sensations. Légère contraction de la zone périnée/anus et langue roulée contre la palais mou. Bien détendre les épaules. Placer les 2 mains devant soi. Puis placer le pouce gauche dans le centre de la main droite et laisser les doigts de cette main se refermer dessus. Puis placer l’index gauche contre le pouce droit. Les autres doigts de la main gauche entourent la main droite. Vous êtes prête pour la méditation. En quelques minutes, ce mudra diffuse des effets particulièrement apaisants. Effets : apaise et rassure, calme le système nerveux parasympathique. De ce fait, les capacités de récupération, ainsi que les  fonctions digestives, la régénération corporelle et la détente du diaphragme sont facilitées. La conque représente le temple intérieur où brille la lumière du Soi, notre nature profonde et sacrée. Stimulation d’Anahata Chakra.

Méditation avec Bhairavi Mudra 

Bhairavi Mudra_yogafleurdelotusSe placer assis en Padmasana (jambes croisées, lotus ou demi-lotus). Prendre conscience de son corps et de ses sensations. Légère contraction de la zone périnée/anus et langue roulée contre la palais mou. Placer la main droite dans le creux des jambes, paume ouverte et ensuite la main gauche dessus, également paume ouverte. Les deux pouces l’un contre l’autre. Vous êtes prêt pour la méditation. Effets : les mains sont connectées pour harmoniser les hémisphères droit et gauche du cerveau. Ce mudra apporte l’équilibre mental et la paix intérieure. Il amène à un état de réceptivité intérieure.

Respiration/Méditation de l’océan 1 – Se placer assis sur une chaise, ou sur un coussin, jambes croisées ou en lotus, demi-lotus. Prendre conscience de sa posture, dos droit, tête droite, mains sur les genoux, épaules relâchées. Mains sur les genoux. Légère contraction de la zone périnée/anus et langue roulée contre la palais mou. Si vous êtes assis sur le sol, il faut prendre contact avec les racines et laisser le dos s’étirer depuis le coccyx jusqu’en haut de la tête. Fermer les yeux et se concentrer sur la respiration qui est normale. Puis Gd Inspir, visualiser une lumière intérieure et Gd Expir, laisser cette lumière irradier tout l’intérieur de votre corps. Respiration normale, vous avez un sourire sur les lèvres. Gd Inspir et Gd Expir, il faut laisser cette lumière irradier l’intérieur et l’extérieur du corps. Respiration normale, garder la concentration sur le sourire et la lumière. 2 – Gd Inspir et dans le Gd Expir, il faut placer les mains en Namasté. Respiration normale, il faut garder la concentration sur cette respiration et visualiser une vague qui monte et qui descend, qui monte à l’inspir et qui descend à l’expir. Vous faites l’expérience de l’unité avec cette vague, avec l’univers. 3 – Gd Inspir et dans le Gd Expir, il faut placer les mains en coquillage sur le cœur. Respiration normale, vous êtes à l’écoute de cette chaleur, de la douceur à l’intérieur de soi et d’un grand calme qui s’installe. Il est bon de rester un moment à l’écoute de ce calme. 4 – Puis Gd Inspir et dans le Gd Expir, étendre les bras, bras dans le prolongement des épaules, paumes vers le sol. Respiration normale pour absorber l’énergie de la terre. 5 – Puis Gd Inspir et dans le Gd Expir, tourner les paumes vers le ciel, et respiration normale pour absorber l’énergie du ciel. 6 – Gd Inspir, il faut monter les bras au-dessus de la tête, mains collées l’une contre l’autre, Gd Expir, descendre les mains sur la tête, Gd Inspir, Gd Expir, les mains sur le nez et Gd Inspir, Gd Expir, mains en Namasté. Om Shanti Om. Effets : Apporte l’égalité d’humeur et la sérénité. Équilibre des deux hémisphères du cerveau  (ondes alpha) pour mieux gérer le stress, les états émotionnels.  Car nous nous fonctionnons souvent avec un hémisphère dominant (le gauche dans la plupart des cas), ce qui privilégie le travail analytique et la réflexion, mais ce qui nous « prive » de toute la perception intuitive, créative et globale de l’hémisphère droit. Aide à créer de nouveaux schémas plus positifs dans notre vie. Permet d’être plus à l’écoute de soi.

BougieTrātaka – S’installer assis de manière confortable (dos contre le dossier d’une chaise ou un mur), jambes pliées ou tendues ou pieds bien à plat. Tonique sur le bas du dos et le bas du ventre – Dos droit – Tête droite – Épaules relâchées. Légère contraction de la zone périnée/anus et langue roulée contre la palais mou. Placer une bougie sur la table ou un tabouret devant soi. Le regard va rester focalisé sur la flamme de la bougie durant 5 minutes. Puis fermer les yeux et continuer à visualiser la bougie (5 mn). Si la visualisation disparaît, rouvrir les yeux et replacer l’attention sur la bougie. Effets : Accroît la concentration – Améliore la vue – Soulage la dépression – Permet de lutter contre l’insomnie et l’anxiété. 

kalesvara-mudraMéditation avec Kaleswara Mudra : S’asseoir en Padmasana (jambes croisées ou en lotus ou demi lotus). Dos droit. Épaules relâchées. Tête droite. Placer les mains en Kaleswara Mudra et placer les mains dans le creux des jambes, pour garder les épaules détendues. Légère contraction de la zone périnée/anus et langue roulée contre la palais mou. Prendre conscience de sa respiration, l’air qui rentre dans les poumons et l’air qui sort. Prendre conscience de la température de l’air qui rentre et de l’air qui sort des poumons. Pratiquer 3 respirations complètes. Puis se concentrer sur le point entre les 2 yeux à la base du nez (Ajna Chakra). Garder la concentration sur ce point. (10 à 20 mn). Effets : Calme le mental. Arrête le flot des pensées et des émotions. Permet d’obtenir une grande tranquillité d’esprit. Améliore l’estime de soi et aide à se débarrasser des habitudes négatives et des dépendances.

SATANAMA

 Résolution : Sankalpa est la formulation d’une intention et d’une volonté, permettant d’atteindre un but défini. C’est un moyen de mettre en cohérence vos ressources, conscientes et inconscientes, et de faire avancer tout votre être dans une même direction. C’est une graine d’idée que vous plantez en vous, une notion qui va germer, mûrir, jusqu’à devenir réalité et modeler votre vie. Permet le changement – Donne la paix – Facilite les relations avec autrui – Ce mantra est très puissant pour nettoyer et restructurer le subconscient – Il permet de changer les habitudes que le mental met en place dans notre vie. Permet de répondre aux souhaits profonds.

SA : Le commencement, l’infinité  Ta : La vie la créativité qui vient de l’infinité Na : La mort – le changement et la transformation Ma : La résurrection – la régénération  

Mouvement du Sa, appelé mudra de Jupiter : Stimulation du cerveau : favorise l’acquisition des connaissances et permet d’étendre le champ des possibles – Brise le cercle des limitations.

Mouvement du Ta, appelé mudra de Saturne : Stimulation du cerveau : Favorise la patience, donne la sagesse et la pureté.

Mouvement du Na, appelé mudra du soleil : Stimulation du cerveau : stimule la vitalité et la vigueur.

Mouvement du Ma, appelé mudra de Mercure : Stimulation du cerveau : Aide la communication claire et non violente.

—————————————————————-

Mudras

kalesvara mudra jpg KALESWARA MUDRA

Le maître du Temps : Ce mudra calme le flot et le tourbillon des pensées et des émotions. Dans un état de calme, il est plus facile de s’observer et de trouver des solutions dans des situations difficiles. Kaleswara Mudra améliore l’estime de soi et aide à se débarrasser de vieilles habitudes et même de dépendances.  On peut affirmer en pratiquant cette mudra : «Je prends plaisir à exister ».

—————————————————————

Index 

Constipation : Pavamuktasana, Udarakarshanasana

Force et courage : Ukatasana, Virabhadrasana, Tadasana

Descente d’organes (prévenir) :  Sarvangasana, asviniBandhaMudra, MulaBandhaMudra, Setubandhasana

Hémorroïdes : Sarvangasana – Ukatasana – Les hémorroïdes ont pour cause une ou plusieurs des attitudes suivantes : Pression pour éviter de parler, de montrer les émotions et les peurs. – Se forcer à réaliser des choses qui ne font pas plaisir. Trop d’exigences personnelles. Elles sont le fruit d’une insécurité matérielle et émotionnelle. Il est important de développer la confiance en l’Univers, d’être moins exigeant face à soi-même, de lâcher-prise et d’accepter et libérer ses peurs. C’est pourquoi plusieurs postures sont nécessaires : Notamment Asvini Bandha Mudra, qui travaille directement sur la région et permet de stimuler la circulation sanguine et énergétique, mais aussi Bhujamgasana ( le Cobra) qui libère de la peur. Je dirais aussi que l’ouverture d’Anahata Chakra est un point essentiel pour rétablir la confiance dans l’univers (et dans la vie!)

Postures de Nuit ou pour soulager en cas d’anxiété ou de stress : konasana, Majrasana, kurmasana

Rhumatismes : Ukatasana (jambes et bras), les séries des pawanmuktasanas, Gomukhasana

Stabilité/ancrage : Tadasana, Ukatasana, MulaBandhaMudra, Virabhadrasana, Méditation, Respiration SoHam

 

Postures de Yoga – Pranayama – Méditation