Archives par étiquette : yoga la chaise dieu

Centre de Yoga Fleur de Lotus


Centre de Yoga Fleur de Lotus

Hatha-Yoga Ayurvédique

Le Bourg – 43160 Connangles – 06 19 97 18 97

GPS : 3.64764557 – 45.2993335   

https://www.facebook.com/…/Centre-de-YogaFleur-de-Lotus

 Twitter : @YogaFleur2Lotus

French & English speaking English here

IMG_6065 - Copie                                  

AmourYogafleurdelotus_Nadege

Prochain Evénement – Chamonix

Vendredi 29 Septembre/Samedi 30 Septembre/Dimanche 01 Octobre 

« Detox de l’automne en  ayurvéda » 

L’automne, renvoie à la dynamique Vata et à ses déséquilibres éventuels : difficulté à accepter l’imprévu et à lâcher prise / problèmes respiratoires / problèmes de transit intestinal / soucis des choses matérielles et du quotidien. Dans la médecine ayurvédique, la personne est considérée comme un microcosme de l’Univers, composé des cinq éléments que sont l’éther, l’air, le feu, l’eau et la terre. Ces cinq éléments se combinent dans le corps humain pour former les trois forces biologiques ou doshas :  Vata (éther et air), Pitta (feu et eau), Kapha (eau et terre). Les saisons sont également déterminées par ces forces. Il est important de procéder à un nettoyage en profondeur (physique/énergétique & mental) pour rétablir l’équilibre à travers la diététique et le yoga.

Durant ces 3 ateliers, nous allons travailler différents exercices qu’offre le yoga (Postures/Respiration/Exercices énergétiques/automassage ayurvédique/Relaxation/Sons thérapeutique/Méditation) pour apaiser Vata et développer l’harmonie intérieure.

                 Sur le même thème : chaque atelier sera différent

Ananda Yoga Studio –  283 Montée Charles Bozon, 74400 Chamonix-Mont-Blanc

Les ateliers bi-mestriels sont basés sur les techniques du hatha-yoga ayurvédique et traitent une thématique spécifique du yoga et/ou de la médecine ayurvédique. Ils s’adressent à celles et ceux qui ne peuvent pas se rendre à un cours hebdomadaire, mais qui désirent néanmoins avoir une pratique régulière pour progresser dans leur démarche personnelle. Ils s’adressent également aux personnes qui ont envie de renforcer leurs connaissances en dehors d’une pratique régulière ou qui veulent approfondir un point particulier.

Chaque personne reçoit un questionnaire de doshas qui lui permet de connaître sa constitution et d’adapter son hygiène de vie en fonction de cela : nourriture, forme de yoga, exercices préconisés, plantes recommandées…

Dans les ateliers bi-mestriels, grâce à l’abonnement, les élèves reçoivent par mail les séances pour s’approprier les exercices à la maison. Certaines séances incorporent avec l’assentiment des élèves, des sons thérapeutiques et des mantras.

Le hatha-yoga ayurvédique s’adresse à toutes et à tous  (quels que soient l’âge et la condition physique) et n’exige pas d’expérience pour le découvrir. La régularité de la pratique est un facteur important pour obtenir des bienfaits tangibles. Merci de venir habillé en blanc.

Chaque personne s’inscrit à un ou plusieurs ateliers sur chaque 2 mois. Si pour une raison ou une autre, elle ne peut pas assister à son atelier, elle peut participer sur demande à un autre atelier sur un autre horaire. Abonnement recommandé.     

Horaires : Vendredi soir : 19h00/21h00  – Samedi matin : 9h30/11h30  – Dimanche matin : 9h30/11h30

Tarifs : 22€ la séance –  Abonnement 5 séances : 20€ la séance  – Abonnement 10 séances : 18€ la séance. L’abonnement est valable de Septembre 2017 à Mai 2018.

Dans le week-end : 1 cours : 22€ – 2 cours : 20€ chaque cours et 3 cours : 18€ chaque cours.

Cours en français et en anglais –  Merci de vous inscrire : 06 19 97 18 97 ou yogafleurdelotus@gmail.com


Stage exceptionnel sur 3 jours – Octobre 2017

  « Retrouver la Puissance Intérieure du Sacré à travers le Corps et la Voix »

Dates : 27/28 & 29 Octobre 2017  –

Prix : 190€ + hébergementHébergement : Le Refuge de p’tit Ane (ptitane43.wixsite.com/ptitane43) est prêt à vous accueillir ainsi que Danyck « Des Chambres d’à Côté » (leschambresdacote.fr)

La voix reflète qui nous sommes réellement, avec nos émotions, nos peurs et nos croyances limitatives. Le corps raconte également dans ses douleurs, ses raideurs et ses maladies, les traumas non élucidés. L’esprit avec l’ego est souvent un singe fou qui saute de branche en branche et mène à l’anxiété. Mais la voix, le corps et l’esprit sont également les seuls outils efficaces que nous avons pour nous transformer, nous mener à la paix et nous relier au Dharma universel qui est l’unité dans le respect et l’amour. Durant ces trois jours, nous allons explorer différentes techniques occidentales, chamaniques et yogiques pour nous approprier des outils puissants de guérison et de reliance au sacré.

 Programme

Vendredi : 13h00/17h30

– Présentation des intervenants et présentation de chacune des personnes avec leur intention

– Échauffement de la voix pour une pratique saine (Stévie Seguda)

 Son fondamental pour une introduction aux sons guérisseurs/ Harmonisation des cellules (Stévie Seguda)

– Sons thérapeutiques (Carine Dancing Wolf Woman Baktunawi)

Samedi Matin : 9h30/12h30

–  « Oreille et Justesse » pour une pratique collective (Stévie Seguda)

– Chant de Mantras ( guidé par Stévie Seguda – Carine Dancing Wolf Woman Baktunawi – Nadège Chable)

 

 

Samedi 14h30/17h30 

– Yoga : Purification et alignement des chakras avec les sons (Nadège Chable –  Tambour et/ou voix par Carine Dancing Wolf Woman Baktunawi et  Stévie Seguda pour chacun des mouvements proposés)

– Long chant et relaxation guidée pour ouvrir le chakra de la gorge (Nadège Chable – Chant : Carine Dancing Wolf Woman Baktunawi et Stévie Seguda) et installer la méditation du Mantra

 – Mantras et/ou chants sacrés (guidé par Stévie Seguda – Carine Dancing Wolf Woman Baktunawi et Nadège Chable)

Dimanche 9h30/13h30

– Cercle de paroles + partage sur le son fondamental

 – Ronde vocale pour une pratique thérapeutique du chant collectif (Stévie Seguda)

– Célébration sacrée (Nadège Chable – Carine Dancing Wolf Woman Baktunawi et Stévie Seguda

Les Intervenants

Carine Dancing Wolf Woman Baktunawi

Je me suis engagée sur un chemin Initiatique qui, au fil des années, m’a conduite auprès « d’Hommes et de Femmes Médecine » marchant sur la Voie du Cœur.

Les enseignements qu’ils m’ont transmis m’ont apporté divers outils « Chamaniques », tels que le Tambour, le Rêve Eveillé, la Sagesse de la Roue Médecine, les Sons, les Cercles de Parole, la Danse, les Chants Sacrés, les enseignements sur les secrets de la profonde Féminité, le Conseil des Anciennes des 13 Lunes…

Aujourd’hui, j’associe mes 20 années de chemin thérapeutique et « Chamanique » à l’outil des constellations, pour accompagner les Êtres en quête de Liberté.

Mon intention est d’être au service de ce chemin de beauté, des Lois Sacrées Universelles et d’œuvrer pour l’Unité, l’Amour, la Paix et l’équanimité entre les êtres.

Stévie Seguda.

Je suis Auteur, Compositeur et Interprète, Professeur de chant et de Techniques vocales. J’anime des masters- classes et des ateliers autour de l’improvisation vocale.

Je suis un chemin initiatique depuis 15 ans, qui m’a conduit de la tradition amérindienne à la philosophie asiatique en passant par la psychologie occidentale.

De ce cheminement est née une profonde conviction : le corps et la Voix sont les instruments premiers de l’être humain. Chanter est l’acte de bien-être par excellence !          

 

Nadège Chable 

Passionnée de montagne, j’ai beaucoup pratiqué le yoga pour soutenir ma pratique sportive (ski, escalade, VTT et course à pied). Puis, je me suis formée au Hatha-Yoga de la médecine ayurvédique auprès de Christophe Steiger à l’EHYCS, Yogathérapie, Montreux, Suisse (lignée de Dhiranandaji ). J’ai enseigné de nombreuses années à Chamonix et je me suis installée depuis 4 ans dans un petit village d’Auvergne où j’ai ouvert le centre de yoga Fleur de Lotus .

En 2013, je me suis lancée sur la voie spirituelle de Babaji (Kriya Yoga) avec Yogacharya Siddhananda Sita et cela m’a conduite naturellement à la pratique des mantras.

Pour  approfondir cette merveilleuse science, j’ai décidé de suivre les enseignements du Yoga du Son auprès de Patrick Torre à l’Institut des Arts de la Voix (phonathérapie, sons de guérison, protection… méditation, reliance au sacré).

Dans cette recherche holistique, la médecine ayurvédique propose également des outils très efficaces et je suis inscrite  à l’American Institute of Vedic Studies du Dr David Frawley pour suivre une formation en «Ayurvedic healing courses ». 

Pour moi, le partage de la connaissance de la science du yoga est essentiel pour aider sur le chemin de la guérison (physique, énergétique et psychologique) et retrouver l’unité avec l’âme.

————————————————————————————-

Rentrée 2017/2018

Cours Hebdomadaires 

Merci de vous inscrire : 06 19 97 18 97 ou yogafleurdelotus@gmail.com

 Le Hatha-Yoga Ayurvédique s’adresse à toutes et à tous (quels que soient l’âge et la condition physique) et n’exige pas d’expérience pour le découvrir. La régularité de la pratique est un facteur important pour obtenir des bienfaits tangibles. 

Merci de venir habillé en blanc.

Chaque cours dure 1h30.

Au Centre de Yoga Fleur de Lotus, les couvertures et tapis sont fournis ; la  salle est très confortable (70m2) et chauffée si besoin. 

Chaque personne s’inscrit à un ou des cours spécifiques par semaine, si pour une raison ou une autre, elle ne peut pas assister à son cours, elle peut participer sur demande à un autre cours sur un autre horaire. Les cours se déroulent tout au long de l’année même durant les vacances scolaires. Il peut y avoir annulation en cas de mauvais temps et/ou faute d’élèves. 

Les élèves d’Allègre qui ne règlent pas leur cotisation à Fleur de Lotus doivent s’acquitter du montant du cours lorsqu’il viennent à Connangles. Merci. 

Centre de Yoga Fleur de lotus – Connangles – 43160

Lundi : 18h30/20h00  – Mardi 9h30/11h00  – Jeudi :18h00/19h30  

Tarifs Centre de Yoga Fleur de Lotus : Carte de 10 séances valable 4 mois : 110 € + 20€ d’abonnement à l’année à L’Association Fleur de Lotus (Assurance) –  Carte de 10 séances avec validité de 6 mois (130 euros) avec inscription à l’Association Fleur de Lotus : 20 euros/an – A la séance 14 euros.

 

 Beaune sur Arzon  – 43500

Mardi : 13h50/15h20    

 

 

 

Allègre 43270 – Centre Georges Sand – Association AGUMAAA

Mercredi : 20h15/21h30 (pas de cours pendant les vacances scolaires)

Pour Allègre, voir avec l’Association Agumaaa : agumaaa@orange.fr 04 71 00 76 01 – agumaaa.jimdo.com

 

————————————————————————————-

A noter : Centre de Yoga Fleur de Lotus

 Cours de remise en forme (Échauffement/Cardio/Pilate/Étirements)

Lundi : 9h00/11h00

Tarifs : Carte de 10 séances valable 4 mois : 130 € –  A la séance 15 euros.

Salle-grand-angle-2

————————————————-

Ateliers mensuels

Prochain Atelier : Dimanche 08 Octobre 2017 : « Detox de l’automne en  Ayurveda »

L’automne, renvoie à la dynamique Vata et à ses déséquilibres éventuels : difficulté à accepter l’imprévu et à lâcher prise / problèmes respiratoires / problèmes de transit intestinal / soucis des choses matérielles et du quotidien. Dans la médecine ayurvédique, la personne est considérée comme un microcosme de l’Univers, composé des cinq éléments que sont l’éther, l’air, le feu, l’eau et la terre. Ces cinq éléments se combinent dans le corps humain pour former les trois forces biologiques ou doshas : Vata (éther et air), Pitta (feu et eau), Kapha (eau et terre). Les saisons sont également déterminées par ces forces. Il est important de procéder à un nettoyage en profondeur (physique/énergétique & mental) pour rétablir l’équilibre à travers la diététique et le yoga.

Places limitées – Merci de vous inscrire : 06 19 97 18 97 ou yogafleurdelotus@gmail.com

 Les dimanches du Yoga : Les ateliers mensuels au Centre de Yoga Fleur de Lotus (43160) sont basés sur les techniques du hatha-yoga ayurvédique et traitent une thématique spécifique du yoga et/ou de la médecine ayurvédique. Ils s’adressent à celles et ceux qui ne peuvent pas se rendre à un cours hebdomadaire, mais qui désirent néanmoins avoir une pratique régulière pour progresser dans leur démarche personnelle. Ils s’adressent également aux personnes qui ont envie de renforcer leurs connaissances en dehors d’une pratique régulière ou qui veulent approfondir un point particulier.

Chaque personne reçoit un questionnaire de doshas qui lui permet de connaître sa constitution et d’adapter son hygiène de vie en fonction de cela : nourriture, forme de yoga, exercices préconisés, plantes recommandées

Dans les ateliers mensuels, grâce à l’abonnement, les élèves reçoivent par mail les séances pour s’approprier les exercices à la maison. Certaines séances incorporent avec l’assentiment des élèves, des sons thérapeutiques et des mantras.

 Horaires : 9h30/13h30

 Dates : 2017 :  Dimanche 08 Octobre : « Detox de l’automne en  ayurveda » – Dimanche 19 Novembre : « Ici et maintenant » – Dimanche 17 Décembre : « Équinoxe de l’hiver : quelles pratiques ? » 2018 : Dimanche 14 Janvier :  « Nettoyage yoguique » – Dimanche 11 Février : « Harmonie intérieure »  – Dimanche 18 mars : « Detox du printemps en ayurveda » – Dimanche 08 Avril : « Les 5 éléments »  – Dimanche 06 Mai : « Muditā : joie et compassion » – Dimanche 10 Juin : « Mantras et sons »

Tarifs : 45€ – Abonnement de 5 : 40€ la séance – Abonnement de 10 : 35€ la séance

 Merci de vous inscrire : 06 19 97 18 97 ou yogafleurdelotus@gmail.com – Lors de votre inscription, merci d’envoyer le prix du stage pour la réservation 

————————————————-

Ateliers bi-mestriels – Chamonix (74400)

Ananda Yoga Studio –  283 Montée Charles Bozon, 74400 Chamonix-Mont-Blanc

Les ateliers bi-mensuels sont basés sur les techniques du hatha-yoga ayurvédique et traitent une thématique spécifique du yoga et/ou de la médecine ayurvédique. Ils s’adressent à celles et ceux qui ne peuvent pas se rendre à un cours hebdomadaire, mais qui désirent néanmoins avoir une pratique régulière pour progresser dans leur démarche personnelle. Ils s’adressent également aux personnes qui ont envie de renforcer leurs connaissances en dehors d’une pratique régulière ou qui veulent approfondir un point particulier.

Chaque personne reçoit un questionnaire de doshas qui lui permet de connaître sa constitution et d’adapter son hygiène de vie en fonction de cela : nourriture, forme de yoga, exercices préconisés, plantes recommandées…

Dans les ateliers bi-mensuels, grâce à l’abonnement, les élèves reçoivent par mail les séances pour s’approprier les exercices à la maison. Certaines séances incorporent avec l’assentiment des élèves, des sons thérapeutiques et des mantras.

Le hatha-yoga ayurvédique s’adresse à toutes et à tous  (quels que soient l’âge et la condition physique) et n’exige pas d’expérience pour le découvrir. La régularité de la pratique est un facteur important pour obtenir des bienfaits tangibles. Merci de venir habillé en blanc.

Chaque personne s’inscrit à un ou plusieurs ateliers sur chaque 2 mois. Si pour une raison ou une autre, elle ne peut pas assister à son atelier, elle peut participer sur demande à un autre atelier sur un autre horaire. Abonnement recommandé.     

Horaires : Vendredi soir : 19h00/21h00  – Samedi matin : 9h30/11h30  – Dimanche matin : 9h30/11h30

Dates : 2017 : Vendredi 29 Septembre/Samedi 30 Septembre/Dimanche 01 Octobre : « Detox de l’automne en  ayurveda » – Vendredi 24 Novembre/Samedi 25 Novembre/Dimanche 26 Novembre : « Ici et maintenant »  – 2018 : Vendredi 26 Janvier/Samedi 27 Janvier/Dimanche 28 Janvier : « Nettoyage yoguique » – Vendredi 23 Mars/Samedi 24 Mars/Dimanche 25 Mars :  « Detox du printemps en ayurveda » – Vendredi 26 Mai/ Samedi 27 Mai/Dimanche 28 Mai : « Muditā : joie et compassion ».

Tarifs : 22€ la séance –  Abonnement 5 séances : 20€ la séance  – Abonnement 10 séances : 18€ la séance. L’abonnement est valable de Septembre 2017 à Mai 2018.

Dans le week-end : 1 cours : 22€ – 2 cours : 20€ chaque cours et 3 cours : 18€ chaque cours.

Cours en français et en anglais –  Merci de vous inscrire : 06 19 97 18 97 ou yogafleurdelotus@gmail.com

————————————————-

Evénements Exceptionnels

D’autres dates de stages de 2 ou 3 jours vous seront proposées durant l’année sur des thèmes particuliers, ces dates seront bientôt disponibles sur le site également.

 « Retrouver la Puissance Intérieure du Sacré à travers le Corps et la Voix »

Dates : 27/28 & 29 Octobre 2017 

————————————————-

Ateliers pour vacanciers/Holiday Workshop  

Jeudi Matin (9h30 /11h30) – Vacances de Toussaint

Pendant les congés scolaires, les personnes en vacances dans la région peuvent bénéficier d’un cours de yoga sur mesure

During School holidays, you can attend a special yoga workshop on every wednesday or thursday morning  

Ouvert à tous – 22€ / Open to all – 22€               Inscription/registration : 06 19 97 18 97 

  Fleur de Lotus_Connangles Journée anniversaire Yoga 2015_copie7

————————————————-

Le yoga est une science holistique de l’être humain qui permet de prendre sa destinée en main et de développer ses capacités physiques, physiologiques, énergétiques et spirituelles

Nadège Chable, professeur de yoga est diplômée de l’EHYCS, Yogathérapie, Montreux, Suisse. Second degré en Kriya Yoga (lignée de Babaji) avec Yogacharya Siddhananda Sita. Etudiante en « Ayurvedic Healing Courses »  à l’Institut Védique Américain du Dr David Frawley.

yogafleurdelotus_compassionLe Yoga de Dhiranandaji (EHYCS, Yogathérapie, Montreux, Suisse) est un yoga thérapeutique en lien avec la médecine ayurvédique, qui traite l’être humain comme un « tout » (corps/esprit et âme) et accorde une dimension spirituelle à l’être humain. Dans cette synergie, c’est le yoga qui s’adapte respectueusement à la personne et non le contraire à travers le souffle et la pleine conscience. Cette méthode couvre tous les aspects de notre existence physique, sensorielle, émotionnelle, mentale et spirituelle à travers les postures, les exercices de respiration (Pranayama), les exercices énergétiques (Bandha Mudras), les visualisations, les affirmations positives, les relaxations, les hasta-Mudras, les mantras et la méditation. N’hésitez pas à venir découvrir!

img_6082-copieLe Hatha-Yoga Ayurvédique est un yoga thérapeutique qui soulage les affections chroniques physiques et psychologiques (comme la constipation ou l’anxiété, la colère…) Mais il est également très efficace pour stimuler l’énergie vitale et contribue au lâcher-prise. Pratiqué régulièrement, il permet de se défaire des schémas mentaux négatifs et de développer nos capacités supérieures comme la compassion, l’amour, le partage, la bienveillance, la compréhension, le non-jugement. Il n’est pas indispensable d’être souple pour pratiquer! La souplesse s’acquière avec la pratique…Tout comme le reste…(la non-violence, l’ouverture à soi et aux autres, la ténacité, la discipline…)

ayurveda_yogafleurdelotusL’ayurveda donne des outils pour comprendre la Nature ou « Création ». L’ayurveda est une science holistique non violente qui traite chaque personne dans son unicité. Et pourtant, elle a pour postulat que « Rien n’est séparé », que tout est interdépendant. Chaque personne naît avec une nature de base avec laquelle il devra fonctionner. Cette idée libère de la culpabilité, mais donne une grande responsabilité (et donc une grande liberté) : nous avons le choix d’essayer de garder ou d’acquérir l’harmonie ou de se laisser aller aux aléas de la vie et du mental.

In India, Yoga and Ayurvedic Medicine are 2 sciences that are taught and practiced together. Yoga in the ayurvedicc medicine is used to keep heathly but also to treat disorders (physicals as well as psychologicals disorders). The Ayurvedic Medicine has been developped to keep people healthy so they can practice Yoga. Yoga is a science and a philosophy of the Self realisation. It gives the keys to understand the correlation beetween the macrocosm of the universe and the microcosm of human being and enables to live in our heart in the present moment. It is also a toolbox to cure, treat, learn, work… on ourselves.

————————————————

Accompagnement personnalisé

(Yoga thérapeutique) en accord avec votre constitution ayurvédique pour soulager les affections passagères ou chroniques (physiques & psychologiques)… En savoir Plus

Ayurveda Yoga et volonté 

———————————————————

NadegeChable_yogafleurdelotusSur ce blog, vous trouverez non seulement les horaires des cours et les dates des stages et des ateliers, mais également une rubrique avec le descriptif des postures, respirations, exercices énergétiques et méditations avec leurs bienfaits. Il y a aussi une présentation de certains textes sur le yoga, comme les « Yoga Sutras de Patanjali », « la Bhagavad-Gita », le contenu de certains stages, un explicatif sur les chakras, des relaxations, de la méditation pour les enfants…. Il s’étoffe de jour en jour au gré de l’avancée sur le chemin de la vie.

—————————————————————-

Vous pouvez laisser vos commentaires à la fin de cet article

Merci de laisser vos coordonnées pour recevoir la Newsletter et/ou vos commentaires : Sachez que vos coordonnées n’apparaissent pas sur le blog!

Plus d’info?  yogafleurdelotus@gmail.com ou 06 19 97 18 97

——————————————————

Porte ouverte

Centre de Yoga Fleur de Lotus

Cours Hebdomadaires

Cours hebdomadaires année 2016/2017

Le Yoga s’adresse à toutes et à tous (quels que soient l’âge et la condition physique) et n’exige pas d’expérience pour le découvrir. La régularité de la pratique est un facteur important pour obtenir des bienfaits tangibles.

Merci de venir habillé en blanc – Cours tout l’été

Journée anniversaire Yoga 2015_copie7
Yoga – Connangles

Lundi soir : 18h30/20h00

Mardi Matin : 9h30/11h00

Jeudi Soir : 18h00/19h30

Tarifs :  Adultes  : Carte de 10 séances avec validité de 4 mois (110 euros) avec inscription à l’Association Fleur de Lotus : 20 euros/an – Carte de 10 séances avec validité de 6 mois (130 euros) avec inscription à l’Association Fleur de Lotus : 20 euros/an – A la séance 14 euros.

Tapis_Yoga2Lundi matin  (2h00) Cours de Yoga « Remise en Forme » : (perte de poids, tonicité musculaire …) avec comme programme type : Échauffements , travail de renforcement musculaire ciblé avec exercices en intérieur et/ou en extérieur (par exemple, exercices de musculation du ventre, des fessiers, du dos, des épaules en pilates…, marche rapide ou petite course en fractionné), étirements, hygiène de vie, respiration de nettoyage et relaxation. 15€ la séance: abonnement possible: 13€ la séance pour 10 séances.

Les couvertures et tapis sont fournis et la salle est confortable (70m2) et chauffée. Chaque cours dure de 1h15 à 1h30

Chaque personne s’inscrit à un ou des cours spécifiques par semaine, si pour une raison ou une autre, elle ne peut pas assister à son cours, elle peut participer sur demande à un autre cours sur un autre horaire.  Inscription préalable au 06 19 97 18 97 

———————————————————————–
img_1087-copieCours Hebdomadaires Beaune/Arzon- 
Cours tout l’été

Mardi après-midi : 13h50 – 15h20 

Inscription préalable au 06 19 97 18 97 

————————————————————-
img_6070-copie
Cours Hebdomadaires à Allègre Salle Georges Sand  Mercredi 20h15 – 21h30

Renseignements/inscription  : association Agumaaa  agumaaa@orange.fr – 04 71 00 76 01 –agumaaa.jimdo.com.

 Dates des cours été 2017 : Mercredi : 12 Juillet /19 Juillet / 26 Juillet /02 Août / 09 Août / 16 Août / 23 Août

Ensuite pas de yoga les 30 Août / 06 Septembre

Reprise Mercredi 13 Septembre pour l’année 2017/2018

————————————————————-

Cours Hebdomadaires

Yoga de A à Z

Ce mini-dictionnaire du Yoga de A à Z est conçu pour être picoré selon vos envies de connaître tel ou tel sujet. L’idée est de développer les idées du Yoga et de donner envie d’appréhender et d’approfondir cette philosophie de vie. Les articles vont s’ajouter les uns aux autres et je ne vais pas forcément commencer au A pour aller au Z, mais selon l’inspiration toutes les lettres vont offrir une nouvelle porte sur le yoga.

A – Aphorismes (sutras) de Patanjali

patanjali dessin Les Yoga-sutras de Patanjali constituent les règles de base du yoga. Patanjali serait pour les Indiens l’avatar d’Ananta, le serpent (l’éternité). En Inde, le serpent représente la sagesse. Par sa capacité à muer, il est le symbole de la renaissance initiatique.Selon Patanjali, le yoga est un système scientifique qui à travers la discipline et l’auto-analyse permet à l’homme de se réaliser complètement.

 Les Yoga Sutras de PATANJALI

Les YOGA SUTRAS de PATANJALI  sont dégagés de toute appartenance à une croyance particulière, et constituent un texte UNIVERSEL et INTEMPOREL qui répond à la demande d’une véritable connaissance de soi (ou spiritualité).

 Cet enseignement s’adresse à tous mais il prend réellement sens dans la démarche d’une pratique soutenue. Seule l’expérience consciente peut nous amener à la connaissance libératoire dont il est question dans ces textes et permet de se dégager de ses souffrances et de s’ouvrir  à l’infini que tout être porte en lui, même inconsciemment.

Les Yoga sūtras de Patanjali est un recueil de 196 aphorismes destinés à être facilement mémorisés. Ils sont à la base du système philosophique appelé yoga (l’un des six systèmes philosophiques hindous).

Cette œuvre, probablement rédigée ou compilée entre -200 et +500 (on retient souvent le IIe s. av. J.-C., sans certitude), est le texte qui a codifié ou systématisé le yoga. Son influence sur la philosophie et sur la pratique du yoga est aussi forte aujourd’hui que lorsqu’elle a été écrite. Nous ne savons rien sur Patanjali qui serait aussi à l’origine de traités de médecine. Mais dans la tradition indienne, il est l’avatar du dieu Serpent Ananta. Ananta représente l’infini et l’éternité et est le symbole par sa capacité à muer de la renaissance initiatique.

L’enseignement basé sur les Yoga sūtra de Patanjali se nomme le yoga-darśana. Cette expression est composée de deux termes :

  • Yoga est un terme sanskrit qui désigne un ensemble de pratiques visant la fusion du corps et de l’esprit vers l’unité et la paix intérieure.
  • Darśan : ce terme sanskrit signifie un regard particulier sur le réel, mais aussi doctrine.

Il existe six systèmes philosophiques en Inde qui proposent différents points de vue et tous ces systèmes cohabitent; la vérité étant trop vaste et trop complexe à appréhender dans sa totalité et sa globalité. C’est le même objet qui est décrit, mais avec un point de vue différent.

La philosophie du yoga est liée à celle du Samkya (un système qui sépare le principe de Pakriti et de Purusha). Pakriti est la matière primordiale (principe féminin) qui fécondée par Purusha (principe masculin) devient la création. Purusha étant la conscience universelle, immobile et éternelle (spectateur impassible). Le travail spirituel consiste donc à délivrer l’esprit, le « Soi » immobile et de ne plus l’assimiler aux mouvements du psychisme. La Pakriti est structurée par 3 forces : sattva, rajas et tamas (tendance ascendante lumineuse, tendance  au mouvement et la dernière tendance descendante et inerte.). Ces trois forces se retrouvent aussi bien dans la nature que dans le psychisme humain.

ORIGINES DES CONNAISSANCES CONDENSÉES DANS LES YOGA-SUTRAS

I – LES VEDAS

Tout commence avec les Védas – Littér. « Connaissance, doctrine sacrée ». Nom générique des plus anciens textes de la littérature indienne. Les Védas sont les plus anciens textes sacrés de l’Inde. Ils ont été rédigés entre 1500 à 500 avant notre ère, mais ils ont été élaborés sans doute longtemps auparavant par les brahmanes, dépositaires de la Tradition, qui la transmettaient oralement d’initié à initié.
Les Védas sont constitués de 5 recueils que Brahmâ aurait donnés aux rishi (sages) aux temps primordiaux ; ce don de Brahma est appelé shruti (révélation).
Les 5 parties des Védas, les Samhitâ, sont, par ordre chronologique :
– le Rig-Veda ou Veda des strophes (hymnes adressés à la divinité)
– le Yajur-Veda ou Veda des formules sacrificielles, composé du Yajur-Veda noir et du Yajur-Veda blanc
– le Sama-Veda ou Veda des mélodies
– l’Atharvaveda, comprenant la cosmogonie ainsi que les prières mystiques et magiques
Les Védas ont fait l’objet de nombreuses études spéculatives, de commentaires et d’enseignements, si bien que sont nés de nouveaux ouvrages religieux et philosophiques, mystiques et ésotériques tels que les Brâhmanas, les Aranyakas, les Upanishad, les Puranas, qui amenèrent l’apparition du brahmanisme et de l’hindouisme.
Selon la plupart des commentaires, les trois premiers Védas, Rig, Yapur et Sama, sont les plus anciens et les plus importants. On leur attribue une origine intuitive. Les chercheurs spirituels des Védas transmettaient leurs connaissances à partir de symboles, de métaphores, le vocabulaire de l’époque (pas plus que celui d’aujourd’hui) ne disposant de vocables capables d’évoquer « l’Indicible »… C’est ainsi que dès le départ, se dégagent deux niveaux de compréhension que nous croisons constamment :

– 1er niveau de compréhension: celui d’une élite douée de facultés d’abstraction, de discrimination, capable de percevoir, d’identifier les phénomènes évoqués par les symboles, les métaphores, puis de s’en servir, de « les vivre » dans l’expérimentation personnelle.

– 2e niveau de compréhension : celui du plus grand nombre, c’est-à-dire ceux qui prennent « à la lettre » les discours, les images proposées, qui éprouvent le besoin de s’en remettre à des Dieux, des clergés, des hiérarchies pour être guidés, sauvés…

II – LE VEDANTA

Puis vient le Vedânta : Mot composé de Veda et de anta : « fin ».

Fin des Védas, considérations finales d’abord contenues dans les Upanishad. (Les Upanishads englobent des enseignements religieux, philosophiques et mythologiques indiens).

Le Vedānta définit la nature de l’Existence et enseigne que le Soi  (atman) est de même nature que le Brahman, la Réalité ultime indifférenciée. La perception de cette réalité est obscurcie en l’homme par la fausse idée (Vikalpa) qu’il a de lui-même et du monde, l’empêchant de vivre la plénitude de l’unité.

  • Seul le brahman est réel (brahma satyam)
  • Le monde est illusoire (jagan mithyā)
  • L’individu n’est pas différent de brahman (jîvo brahmaiva nāparah).

Le premier des trois systèmes de pensée du Vedânta enseigne l’Unité de la Conscience-Energie, quelle que soit sa phase de manifestation. Ou Advaïta : Littér. « non-dualisme » état qui ne peut être attribué qu’à l’Absolu, à l’UN originel. Difficilement concevable pour l’intellect humain, car la pensée de l’état de veille identifiée à l’ego a des difficultés à se soustraire à la dualité de la relation : « Cela » qui voit/Ce qui est vu.

Cette philosophie également appelée Monisme : (gr. monos, seul), Philos. Système selon lequel le monde est constitué d’une seule substance, dans laquelle la pensée et l’objet auquel elle s’applique ne font qu’un. Il existe une Unité à partir des trois grands plans de manifestation à travers l’être humain :

1 – BRAHMAN : Absolu immuable, Réalité suprême, non dualiste.

2 – ATMAN : Conscience absolue, de la même nature que Brahman, le « Spectateur » dans l’être humain ( Relié à Ajna Chakra).

3 – JIVATMAN: Atman/Spectateur se manifestant sous la forme d’une conscience momentanément incarnée. Spectatrice, elle habite dans le corps qu’elle utilise comme instrument tout en sachant qu’en réalité, elle est toujours Atman, parcelle d’Infini. De « Jîv »: « vivre ». Être vivant incarné, donc mortel. le Continuum Psychique CP (ego/Je, ensemble de nos tendances psychologiques) s’identifie à un corps, il se crée l’illusion d’une dualité, d’une causalité et s’enchaîne ainsi au cycle de la naissance et de la mort.

On constate avec intérêt que le concept de l’Absolu/Brahman devance les découvertes de la physique atomique.

 BRAHMAN l’impensable vibration : Symboliquement, analogiquement on peut penser que le concept de Brahman et ses déclinaisons en Atman puis Jivatman correspondent à… L’explosion initiale – ou Big Bang – qui ne fut jamais une véritable « explosion », mais un mouvement de propagation d’énergie partout à la fois rejoignant l’idée d’Infini, d’Absolu se manifestant dans le flamboiement de la lumière du feu primordial, qui en se refroidissant crée les solides/terre, les gaz/l’air, les fluides/l’eau, éléments qui en s’organisant en une arborescence étincelante explose en étincelles/Atman, « noyaux » qui animent les formes multiples de la manifestation…

Dans le fond des océans les premières bactéries évoluent en algues bleues, puis apparaissent les poissons, qui avec des pattes embryonnaires se hissent sur les berges où leurs descendants en se développant encore deviendront (si l’on s’attache à observer « la branche » qui plus tard nous verra apparaître tels que nous sommes…) des mammifères, qui commenceront à « penser » pour devenir ce bipède/Jivatman qui lève son front vers les nues, se demandant d’où il vient ? Où il va ? Et surtout « qui suis-je? »

À cette interrogation les Védas lui répondent : « Tat tvam asi » Tu es Cela ! cette Conscience/Énergie première ! à toi de la retrouver en toi et nulle part ailleurs !

De même que la physique moderne a découvert, au cours de ses recherches sur les composants de l’atome, que la matière était constituée de champs magnétiques chargés d’énergie et soumis à un changement perpétuel, de même les Sages (Rishi) de l’Advaïta enseignaient que la Réalité n’est rien d’autre que de l’énergie présente sous forme de conscience et que l’être humain perçoit cet univers grossier par l’intermédiaire du mental (« sixième sens », qui centralise les informations perçues par les organes des cinq sens) en raison de son identification au corps. Cela peut au départ paraître complexe, mais tout devient évident, clair, au fur et à mesure que l’on avance dans l’étude et la Pratique des YS.

A quoi se réfèrent les YOGA-SUTRAS

1 – à des états de conscience fonctionnant au-delà de l’intelligence ordinaire, à celle qui se manifeste lorsque le mental est stabilisé,

2 – à l’élimination des spéculations intellectuelles qui font obstacle à la réalisation spirituelle,

3 – à l’expérimentation personnelle, le seul moyen d’évolution préconisé.

Il est fondamental de noter que, Patanjali ne fait aucune référence ou citations directes se rapportant à des systèmes ou gurus nommément connus.

Les YS enseignent l’unité intérieure, de la vie extérieure vers la vie intérieure, le passage naturel d’un plan de conscience à un autre, du plus dense au plus subtil, l’ensemble perçu comme un cheminement, un glissement continu jusqu’à la Libération ultime…

Patanjali expose en premier le terrain, le contexte, le fonctionnement du mental et termine en indiquant une procédure en huit points permettant de se dégager de la souffrance.

1 – atha yoga anusasam: Maintenant voici les instructions du yoga – ou maintenant commence la voie du Yoga –  Cela induit le fait que d’autres choses ont été expérimentées précédemment.

Pourquoi la voie du Yoga ? La souffrance et son origine l’ignorance

La souffrance est inhérente à la condition humaine. La plupart d’entre nous veulent l’éviter à tout prix, mais on ne pas se dérober, on ne peut que la transcender. Ne pas reconnaître notre souffrance permet d’éviter à penser à notre propre responsabilité dans le processus, à ne pas remettre en question notre mode de vie, nos habitudes.

Alors on se détourne, on s’étourdit dans le travail, les « joies » familiales, les mondanités, une passion quelconque, politique, sportive… ou encore dans la dépression. L’être humain cherche généralement à tout prix à ne pas être seul avec lui-même, face à ses frustrations, ses rêves incertains, ses peurs et l’obligation de changer et de grandir ! D’ailleurs les psychotropes sont les symboles de ce déni.

Quand on soulève ne serait-ce que le pied d’une table, l’ensemble du plateau se soulève un peu! Quand on commence un travail sur soi-même, on cesse d’être une charge pour les autres et mieux même, quand on peut, étant passé par ces désarrois, ces peines, comprendre et aider ceux, qui éprouvés, commencent à chercher les réponses, aux fameuses questions : pourquoi moi ? Qu’ai-je fait pour « mériter » cela? Pourquoi tant de souffrance ? Apporter quelques réponses, un peu de lumière dans l’obscurité du Samsâra. (Dans le bouddhisme, il s’agit du cycle des existences conditionnées, c’est-à-dire les états de l’existence sous l’emprise de la souffrance, de l’attachement et de l’ignorance. Ces états sont conditionnés par le  Karma.)

Dès que l’on s’attaque à la souffrance on rencontre immédiatement lIgnorance la plus grande ennemie de l’espèce humaine, qu’il va falloir combattre.

Nous seuls pouvons modifier nos conditions de vie. « Notre destin » consiste à prendre conscience de nos manques, de nos failles afin de les combler, et non de nous dérober en restant imprudemment englués dans une ignorance des mécanismes fondamentaux qui jamais ne s’avère être protectrice, car elle aggrave les situations « non traitées » qui toujours finissent « par produire leurs fruits nauséabonds » puisque nous les avons laissés pourrir…

Il ne reste qu’à reconnaître, qu’à oser se dire, « je suis malheureux ! je suis malheureuse ! » Quelles sont mes véritables aspirations? Pourquoi ai-je mal ? Où ai-je mal ? Comment ai-je mal? D’où me vient cette souffrance ? Qu’ai-je fait ou négligé de faire pour me retrouver ainsi ? Et surtout éviter de rejeter la faute sur les autres.

Ces «schémas» nous condamnent et nous entraînent à la « distanciation » de façon accélérée, pour pouvoir « tenir, coûte que coûte » parce qu’il y a la vie courante, le loyer, les échéances à payer…Loin de nos sensations, loin de nous-mêmes.

Si mentalement nous renonçons à nos crispations en découvrant :

1 – leur origine,

2 – leurs manifestations matérielles

3 – le « désamorçage possible » – en mettant en œuvre les moyens susceptibles de les corriger, la fin des situations douloureuses sur le plan matériel concret s’organisera d’elle-même. Vous pourrez progressivement mettre de l’ordre dans le chaos sans trop souffrir, puis d’autres opportunités se présenteront presque « miraculeusement » qui viendront remplacer comme par hasard et plus «intelligemment » ce qui obscurcissait votre existence…

Aussi faut-il reconnaître, puis empoigner chaque douleur pour « l’exorciser » lui retirer son côté venimeux, dû à notre ignorance, afin d’y mettre fin ! C’est un travail quotidien auquel nous ne pouvons nous dérober, puisque de toute façon, nous devrons immanquablement nous confronter à cette souffrance.

2 – yogas citta-vrtti nirodhah : Le yoga est la cessation de la fragmentation mentale (Qu’est ce que la fluctuation du mental ?) – Le mental ne s’intéresse qu’à ce qui bouge – Dans l’agitation mentale, il n’y a pas de conscience véritable. Au cinéma, pour voir l’écran (la conscience), il faut faire abstraction du film (l’agitation mentale) (Il est intéressant de constater que, selon les recherches des neurobiologistes, la pratique de la stabilisation du mental par sa focalisation puis par sa fusion avec un objet/un concept constitue une procédure d’apprentissage qui se révèle particulièrement favorable à la multiplication des liaisons, des connexions entre les neurones, créant ainsi de nouveaux réseaux et développant l’intelligence…

Seule l’expérience personnelle, résultante d’une pratique assidue et ininterrompue est préconisée, le reste ne présentant aucune importance, quand il ne constitue pas une entrave à l’évolution, au développement de l’être, à la Libération ultime…

– Alors par l’anéantissement des fluctuations, le chercheur spirituel retrouve sa nature originelle, Atman.

– Dans l’autre cas il y a identification aux fluctuations du mental (émises par le Continuum psychique).

Patanjali explique aussi :

– Douloureuses ou non douloureuses, les fluctuations du mental sont de cinq sortes :

Pramâna : savoir réel

– Viparyaya : savoir erroné

 Vikalpa : imagination

– Nidrâ : sommeil

– Smritayah (smriti) : mémoire

 – La Connaissance correcte trouve ses sources dans le témoignage, la déduction, l’intuition.

– Les conceptions fausses sont basées sur une perception inexacte de l’objet.

– Un mot évoquant une image mentale vide de toute substance appartient à l’imaginaire.

– Le sommeil profond est celui qui ne présente aucune modification (activité) du contenu mental

– La mémoire est constituée par la conservation des empreintes laissées par les expériences vécues.

La pratique du « détachement » supprime les fluctuations du mental, permettant ainsi l’accès à Atman, la Conscience pure

– La pratique assidue ayant pour objet le détachement, constitue l’effort nécessaire pour acquérir cet état. Atman (le Spectateur dans « Jivatman ») demeure non touché par la souffrance, les empreintes laissées par les actes passés (empreintes qui constituent le Continuum psychique).

L’intériorisation à partir de la vibration OM

OM est la vibration qui représente Brahman. – Sa répétition (OM – AUM) induit son assimilation. À partir de cette pratique, la conscience se tourne vers l’intérieur et les obstacles disparaissent.

 Les « obstacles » – leurs symptômes :

Vyâdhi-styâna-samsaya-pramâdâlasyâvirati-bhrântidarsanâlab dhabhumikatvânavasthitatvâni chittaviksepâsteantarâyâh

– Vyâdhi : maladie, douleur, souci,

– styâna : apathie, inertie, sans volonté, sans énergie

– samsaya : doute, incertitudes

– pramâda : procrastination, (tendance à tout remettre au lendemain, à ajourner, à temporiser)

– âlasya : la paresse, léthargie

– avirati : l’avidité, le désir de jouissance, intempérance

– bhrântidarsana : l’égarement

– alabdhabbhûmikatva : l’incapacité à progresser, à trouver une raison d’avancer

– anavasthitatvâ : incapacité de se concentrer, instabilité, déséquilibre, inconstance

– chittaviksepâh : difficultés psychologiques entravant la réflexion

– antarâyâh : les obstacles

Les symptômes inhérents aux obstacles précités sont : les souffrances physiques, la dépression, la nervosité, la respiration perturbée, l’incapacité de réfléchir.

L’élimination (d’un obstacle) s’exerce par la prise de conscience de la nature réelle de l’obstacle.

Ayant une perception lucide en ce qui concerne le bonheur, le malheur, la vertu, le vice, le mental demeure dans une attitude de distanciation bienveillante, de pitié sereine.

Par l’expiration et la suspension du souffle (à vide et sans contrainte), on peut contrôler, stabiliser le mental. L’attention posée sur les informations perçues par les sens stabilise le mental. Sans activité mentale, la mémoire purifiée apparaît complètement vide d’objets (empreintes, fluctuations). La cessation de l’activité mentale induit l’expérience spirituelle pure, l’illumination. Cette Connaissance est différente de celles acquises par le témoignage ou la déduction.

Le yoga constitue une ascèse qui implique de s’investir complètement dans l’étude de soi, des textes. Pour accéder au samâdhi (l’anéantissement des fluctuations du mental) il faut commencer par l’amoindrissement des souffrances. L’ignorance, l’identification au « Je/CP1 », le désir et l’aversion, l’attachement à la vie sont des souffrances. Les souffrances psychiques peuvent être réduites, éliminées. Les souffrances psychiques peuvent être évitées par la méditation. Les souffrances anciennes (structures psychiques mémorisées) constituent une bibliothèque invisible, qui s’actualise à travers des actes visibles au présent. La souffrance qui n’est pas encore là peut et doit être évitée. L’identification du « Spectateur/Atman/Ce qui voit », avec ce qui est Vu (le visible, la matière) doit être évité. Le Vu (la manifestation, la matière) constitué par les éléments, perçu par les organes des sens, a pour but l’expérience, l’Éveil de la Conscience.

3 –  Les huit piliers du yoga : yama niyama asana pranayama pratyahara dharana dhyana samashayo stav angani – Le yoga est constitué en huit parties – La quête spirituelle implique pour obtenir quelques résultats un travail à tous les niveaux, dans tous les secteurs et surtout de connaître le sens de la démarche.

Yama – auto-discipline discipline / niyama Le contrôle de soi / Asana la pratique des postures / pranayama. Le contrôle du souffle / pratyahara Le retrait des sens / dharana Concentration / dhyana La méditation / Samadhi L’illumination

Chacune de huit étapes favorisent la suivante. Le samadhi est un état avancé de la méditation, la méditation elle-même un état avancé de la concentration qui n’est possible quand nous ne sommes pas dérangés par les sens extérieurs. Mais cela n’est possible que si l’on maîtrise le souffle (l’énergie vitale), qui ne peut se faire que si l’on rester assis confortablement (les postures). On ne peut pratiquer les postures que si l’on a un certain contrôle de soi et de la discipline.

YAMA : au nombre de cinq – Cinq Règles organisent nos relations avec le monde. « Ahimsâ satyâ asteya brahamacharyâ parigrahâ yamâh »

1 Ahimsâ : non-nuisance respect de la vie, non-violence (Les pensées nocives de violence venant de soi ou des autres, issues de l’envie, la colère, de l’égarement accompagnent (faiblement, moyennement, intensément) la souffrance, l’ignorance et produisent des résultats sans fin, tant qu’elles demeurent.

2 satya : réalité (conforme à ce qui est/sat), authentique, véracité, exactitude, La vérité

3 asteya : (steya – résister) : abstention d’une appropriation indue, ne pas voler

4 brahma + charya (carya) : mode de vie de brahman, de conduite selon le Veda, Brahman, (dont l’abstinence, en tout cas l’équilibre et alimentaire et sexuel).

5 aparigrahâ : indépendance, refus de toute possessivité, vis-à-vis des êtres comme des biens (tous éphémères, non-accumulation des biens matériels, mesure en toute chose.

Niyama : Le contrôle de soi  Les NIYAMAS – cinq règles encadrent et  structurent la vie Personnelle. « Sauca samtosa tapah svadhyaya isvara Pranidhanani niyamah »

1 – Sauca : propreté, hygiène de vie physique, alimentaire, mais aussi purification des pensées.

2 – Samtosa : le contentement, la capacité de garder sa sérénité en toutes circonstances.

3 – Tapah : ascèse positive – La pratique soutenue élimine progressivement les problèmes de santé et améliore le fonctionnement du corps et des sens. Centrage de l’énergie.

4 – Svadhyaya : l’étude de soi, l’étude des textes, le questionnement intérieur, l’étude par la méditation.

5 – Isvara : Grande attention à ses pratiques – l’amour, la loyauté.

Asana – Pranayama – Pratyahara sont des vecteurs qui facilitent la prise de conscience du corps, à la fois au niveau physique et psychique et de la Conscience elle-même, quand dans l’instance « spectateur » l’Énergie originelle prend conscience d’elle-même ; c’est par la pratique que nous comprenons ce qui se passe dans notre corps et notre psychisme.

Asana sthira sukham asanam :  La posture doit être stable et confortable. Avec les postures, on travaille l’assise physique, mais également psychologique. Le relâchement continu de la tension musculaire facilite la perception du schéma corporel. (Sans tensions) Les flux énergétiques de polarité différente ne se heurtent plus, l’énergie circule harmonieusement. Les postures visent à la fois un développement corporel, mental et spirituel. La stimulation de l’hypophyse favorise la vie spirituelle.

Prânayama tasmin sati svasa-prasvasayor gati-vicchedah paranayamah – Contrôle de l’énergie vitale

1- Équilibre entre les 4 phases du souffle expir/pose/inspir/pose et maîtrise de l’énergie

2 – Véritable « interface » entre la matière/visible et le mental/invisible. Alors ce qui cache la Lumière (au sens spirituel du terme) disparaît. Aide à la disparition des tensions émotionnelles.

pratyahara : desa-bandhas cittasya dharana : Le retrait des sens C’est une étape essentielle dans le processus d’intériorisation. Lorsque le mental est séparé des sens, il est plus facile de se concentrer.

Les trois dernières instructions traitent de l’accession à la Liberté par la méditation

Dharana Dhyana Samadhi

 Dharana : La focalisation/dharana consiste à poser son attention sur un seul sujet. Fixer le mental sur un lieu ou un objet permet de restreindre le mental à un champ donné. La « concentration » évoquant dans notre éducation (« Mais concentre-toi un peu… ») une notion d’effort soutenu, de tension, absolument contraire à l’état de méditation, le terme de focalisation, moins connoté, sera tout au long du texte utilisé. Le principe étant de « poser délicatement », dans la détente la plus absolue, une parfaite neutralité, sans aucune implication personnelle son attention sur « un seul » objet/concept… Les distractions spontanées sont à écarter tranquillement, sans agacement, pro gres -si vement elles se feront plus rares, à mesure du développement de nos facultés de concentration. La calme neutralité demeure la base du travail. Elles ne sont que des images qui passent et s’effilochent avant de disparaître…

Dhyana : tatra paratyaya-ekatanata dhyanam. Quand le mental coule de façon ininterrompue avec un objet, quand la concentration est totale on parle de méditation.

 Samadhi : tad eva arthamatra-nirbhasam svarupa-sunyam iva samadhih. Dans la méditation, il reste la conscience de celui qui médite. Cette conscience disparaît dans le samadhi. Plus de souffrance ne peut être créée. La maîtrise de la Conscience permet d’accéder à l’invisible. L’accès, la mise en œuvre des plans subtils se font progressivement. Il n’y a plus d’attachement.

 LES DEUX NIVEAUX DE SAMADHI enseignés par Patanjali.

Le Samprajnâta Samâdhi et l’Asamprajnâta-Samâdhi correspondent approximativement au Savikalpa-Samâdhi et Nirvikalpa-Samâdhi de la philosophie du Vedânta.

1 – Dans le Samprajnâta-Samâdhi ou Sabîja-Samâdhi subsistent encore des processus psychiques (les Klesha/souffrances) qui interdisent à ce niveau l’accès au Samâdhiultime totalement débarrassé des germes (pensées, concepts).

 2 – L’Asamprajnâta-Samâdhi ou Nirbîja-Samâdhi le Samâdhi suprême, se caractérise par l’abolition des Vasanas (idées, aspirations, empreintes) et l’Abandon de tous les liens.

JalandharaB – Bandhas mudrās : 

Ce sont des exercices qui allient une respiration spécifique à des rétractions. Ils permettent de stimuler le système énergétique et ont une action particulière sur le système endocrinien. Ils stimulent les centres énergétiques qu sont les chakras en toute sécurité, car ils évitent la dispersion anarchique de l’énergie. La pratique des Bandhas mudrā joue un rôle très important dans l’éveil de la Kundalinī Śakti. (La Kundalinī Śakti est le nom donné à l’énergie vitale qui anime tous les niveaux de l’être. Elle se présente sous une forme « lovée » qui réside dans le premier chakra, muladhara chakra, à la base de la colonne vertébrale). Cet éveil se manifeste comme une énergie ascendante qui remonte le long de la colonne vertébrale pour s’épanouir au sommet du crâne. Elle nous permet de faire l’expérience de notre nature profonde. C’est seulement grâce à cette énergie que nous pouvons faire connaissance avec notre véritable identité. Les bandhas mudras libèrent du stress, de l’agitation mentale et apportent équilibre, joie et harmonie intérieure. Ils participent également à l’évacuation des toxines grâce à une action sur le flux sanguin dans certains organes, pour les stimuler et les vivifier.

V – Visualisation Positive

visualisation centre de yoga fleur de lotusLe corps ne fait pas la différence entre la visualisation et la réalité (si on visualise que l’on est attaqué, notre pouls s’accélère, nous ressentons du stress…) C’est exactement la même lorsque nous visualisons un lac calme, assis dans une herbe douce sous le soleil et en écoutant les oiseaux. Les bienfaits de la visualisation positive sont multiples : elle apporte incontestablement un mieux-être, une grande stabilité physique et mentale, elle permet de transformer les schémas inconscients, de supprimer les problèmes de rumination et accélère le processus de guérison en cas de maladie. Lorsqu’une pensée négative apparaît dans notre esprit (cela suppose une conscience affinée de notre conscience, ce qui s’apprend par un travail régulier), il faut d’abord lui dire Shuddhi (Stop – Shuddhi est en quelque sorte la purification) et ensuite, nous laissons une belle image de lac apparaître et nous restons concentrés sur cette image un moment, le temps que le mental se calme et nous pouvons reprendre notre activité.

Yoga de A à Z

Commentaire sur la Bhagavad-Gītā

BhagavadGītā

C’est dans ce livre que l’on trouve les premières bases du Hatha Yoga. C’est un poème sous la forme de 18 chapitres (un chiffre qui symbolise la non-dualité) qui forme la partie centrale du Mahābhārata (car c’est l’aspect essentiel de cette épopée). Il a été écrit entre le IVème siècle avant J.-C. et le IV ème siècle après J.-C. C’est le dialogue entre Krishna (manifestation suprême du Brahman et Arjuna, guerrier et 3e frère des Pandava).

statues de bouddha   Bhagavad-Gita    texte de la bhagavad-Gita

Le Mahābhārata relate l’histoire d’une guerre entre les Pāndavā, fils du roi Pāndu, (au nombre de 5, Yushtira, le juste, Arjuna, l’archer, Bhima, le fort, Nakula et Shadeva, les jumeaux) et les Kauravā , les fils (au nombre de 100) du roi Dhritarāshtra (frère aîné et aveugle de Pându). C’est en quelque sorte, le récit de toutes les manifestations de la nature humaine et c’est le poème le plus long du monde.

Bien avant l’ère chrétienne, un puissant royaume prospère dans le nord de l’Inde. Dhritarâshtra (lignée des Kaurava), le fils aîné est aveugle et ne peut accéder au trône. Il laisse la place à Pandu son cadet (lignée des Pandava) qui accidentellement tue un prêtre et se retire dans la forêt pour expier sa faute. C’est le grand-père (l’oncle de Dhritarâshtra et de Pandu) qui prend la régence. Yudishtira, l’aîné des Pandava est considéré comme l’héritier du trône. De ce fait, dès l’enfance, Duryodhana, l’aîné des Kaurava, le vit comme un obstacle. Avec ruse, il complote la chute de Yudishtira qui doit s’exiler pendant 12 ans. Mais à son retour, Duryodhana ne veut pas lui rendre le pouvoir. La guerre est inévitable.

C’est à ce moment que commence la Bhagavad-Gita : l’aide de Krishna (il est la divinité la plus vénérée en Inde, le garant de l’ordre cosmique) est demandée, mais comme il ne veut pas prendre part dans le conflit, il propose que l’un des camps choisisse son armée et l’autre sa présence.

La scène se déroule dans la plaine des Kurus. Arjuna, se trouve dans le char au côté de Krishna. Krishna devenu l’ami d’Arjuna assume le rôle de conducteur du char. Au moment de donner le signal du combat, Arjuna frappé par l’horreur de tuer ses proches (les Kaurava étant tous ses cousins), préfère ne pas livrer bataille. (Le récit est constitué du dialogue entre Krishna et Arjuna). Krishna répond par des arguments qui constituent les doctrines philosophiques et dialectiques de l’œuvre et les fondements du yoga et s’efforce de lui démontrer l’erreur d’une telle résolution.

 Représentation symbolique :

Krishna est la manifestation suprême de Brahman (source de vie).

Dhritarâshtra symbolise le plan inférieur de l’ego sans discernement à la merci des forces de l’ignorance et/ou de nos tendances matérielles et négatives (ses fils les Kaurava).

Les Pandava représentent nos tendances spirituelles positives ainsi que les cinq éléments que sont l’éther/l’air/le feu/l’eau et la terre.

Arjuna représente l’homme universel, mais aussi tout individu décidé à développer sa nature supérieure. L’expérience d’Arjuna sera donc inévitablement vécue par quiconque suivra le même chemin. Il verra se dresser l’opposition à ses habitudes acquises et à ses dépendances héréditaires. Sa réussite (ou son échec) dépendra de la manière dont il prêtera l’oreille aux conseils de Krishna. Arjuna représente l’élément Feu. Il possède un arc dont il est prêt à décocher la flèche. Pour cela, il faut tendre l’arc, se tenir droit et laisser monter l’énergie le long de la colonne pour toucher un point précis afin de rentrer dans le Samadhi le plus profond. (Le Samadhi équivaut à la « suspension de la structure du soi mental » ou encore appelé Éveil).

Dharmakshetra : Le champ du Dharma ou de l’action spirituelle. Le Dharma est aussi l’ordre cosmique.Suivre le dharma signifie s’efforcer d’être dans l’action juste pour soi-même. Dans cette philosophie, nous sommes également tous responsables de l’équilibre du monde. Ce qui explique que la méditation, par exemple, profite à soi-même, mais participe à cet ordre cosmique.Et si nous participons collectivement à un déséquilibre (comme la crise écologique), cette ordre du monde se retournera fatalement contre nous.

Kurukshetra : la plaine des Kurus près de Delhi où se déroula la bataille entre les Kaurava et les Pandava, relatée dans le Mahābhārata. On l’appelle aussi Dharmakshetra ou « le champ du Dharma ». Le Dharma étant aussi « ce qui doit s’accomplir ». Le corps humain est comparé à ce champ de bataille où s’affrontent les pouvoirs du bien et du mal, l’intérêt personnel et celui du devoir.

Sanjaya est celui qui relate à Dhritarâshtra (aveugle) la bataille de Kurukshetra. Dhritarâshtra est l’ego sans discernement et il se peut alors que Sanjaya soit celui qui fait le lien entre l’ego et Atmā, la clairvoyance.

Le char n’est pas conduit par Arjuna, mais par Krishna et c’est Arjuna qui donne les ordres – logique puisque le monde n’est qu’illusion, une création de brahman et nos actes illusoires décident de notre vie future. Mais avons-nous vraiment le choix ? Sinon de choisir la voie de l’action juste afin de ne pas rester dans la souffrance. C’est Arjuna qui a demandé à Krishna de diriger le char entre les armées, et nous avons le « choix » de rester dans la souffrance ou nous rebeller. (Paragraphe : 2.39 : « Tu as reçu de Moi, jusqu’ici, la connaissance analytique de la philosophie du Sāṃkhya, la création. Reçois maintenant la connaissance du yoga, qui permet d’agir sans être lié à ses actes. »)

Le Char serait notre corps et notre mental. Les 5 chevaux, nos 5 sens et les rênes, notre capacité de discrimination qui nous permet de trouver l’équilibre entre nos désirs discordants. (Paragraphe : 2.71 : « Celui que les plaisirs matériels n’attirent plus, qui n’est plus esclave de ses désirs, qui a rejeté tout esprit de possession et qui s’est libéré de la tyrannie de l’ego, peut seul connaître la sérénité parfaite. »)

Cartes Cadeau

  Yoga FleurdeLotus   Bon cadeau  statues de bouddha

Faites plaisir à vos proches avec un moment de bien-être au Yoga

Offrez à vos amis, à vos enfants ou à votre famille, un stage de yoga, un accompagnement personnalisé, une carte de cours de yoga hebdomadaires…

Pour plus d’informations, vous pouvez me contacter au : 
06 19 97 18 97 ou par e.mail : yogafleurdelotus@gmail.com

Les cartes sont imprimées sur un format de carte de visite et sont envoyées par courrier accompagnées d’une jolie carte fleurie et d’une jolie enveloppe.

Bon cadeau_2014 Bon-cadeau1

Cartes Cadeau

 

Photographies

Toutes les photos de nature ont été prises en Auvergne et notamment à Connangles – La Chaise-Dieu – Chaumont Le Bourg – St Germain l’Herm – La Godivelle – Le massif du Cézallier – Le Mont-Dore – Lac Pavin. Collection personnelle et collection d’Hugues Seguda.

Connangles 1  Coucou c'est nous  La Dore novembre connangles_hugues_070

 

Géraldine Merci à Géraldine pour cette magnifique photo en Jordanie