Chakras

Pour élever la conscience, il est nécessaire de purifier régulièrement le corps physique et énergétique, qui forment tous les deux le temple où demeure atman (l’essence spirituelle)

 

Sat Darsana – Les six systèmes de pensées

Dans la philosophie hindoue, six systèmes de pensées cohabitent (Sat Darsana). Ces six systèmes philosophiques partent du constat de la souffrance et le but de chacun d’entre eux est la libération de cette souffrance (l’être huamin a la possibilité de dépasser cette souffrance). Seules les méthodes diffèrent :

Nyaya : Présentation de la logique

Vaisesika : Approche physique du monde (Description atomistique du monde)

Samkhya : Expérience du Monde

Yoga : l’ensemble des indications qui permet de faire l’expérience de ce monde exposé dans le Samkya.

Mimamsa : Exposer la vérité de la non-dualité avec l’espoir que celui qui écoute perçoive ce qu’il sait déjà de cette vérité.

Vedanta : Connaissance ultime au-delà de la connaissance compréhensible par le mental.

—————————————————————

Samkhya

Le terme « samkya » signifie à la fois « énumération et discrimination » des réalités caractérisant le monde manifesté. Pour cela, il s’appuie sur la reconnaissance de deux principes fondateurs : l’énergie indifférenciée (avant le Big Bang) qui est Purusha, le monde sans forme et l’énergie manifesté qui est Prakriti, le monde des formes qui se décline en 24 principes ; ce monde des formes est également le fondement des trois corps, des cinq koshas et des sept chakras.

La philosophie du Samkhya repose sur le principe de Pakriti et de Purusha. Pakriti est la matière primordiale (le principe féminin) qui fécondée par Purusha (principe masculin) devient la création. Purusha étant la conscience universelle, immobile et éternelle (spectateur impassible). Le travail spirituel consiste donc à délivrer l’esprit, le « Soi » immobile (atman) et de ne plus l’assimiler aux mouvements du psychisme.

 Le Yoga pose la question sur les moyens d’arriver à la libération (unité du corps, du mental et de l’âme) et donne des clés pour relier le corps et l’esprit au Purusha (la conscience universelle), la véritable source du bonheur et du bien-être. L’être humain étant la réplique de l’Univers en miniature. L’être humain s’identifie aux mouvements de la création et notamment aux mouvements du psychisme.

 Le monde de prakriti (création) est celui de la matière et de l’énergie qui l’anime. Chaque être vivant possède un corps physique, un corps subtil ou énergétique et un corps spirituel ou âme. Le corps physique ainsi que tous les corps subtils appartiennent au monde matériel (ces corps se nomment Pancha Kosha), le corps subtil étant juste moins matérialisé de manière visible. « Pancha » en sanskrit veut dire cinq et « kosha » « enveloppe ».Le mot « maya » associée à chaque nom signifie en sanskrit « illusion » et montre que toutes ces enveloppes ne sont pas notre nature originelle.


 

Shariras & koshas

Le Prana cosmique s’appelle Mahaprana, c’est l’énergie à la source de toute vie. Il imprègne toutes les formes du vivant, même si celle-ci peuvent apparaître comme différentes et séparées. Comme la lumière blanche qui comprend l’ensemble des longueurs d’onde pouvant être perçues par l’œil (ce qu’on appelle couleurs), le Prana va se manifester de façon différente selon le taux vibratoire de la forme qu’il imprègne. Chez les êtres humains, selon la science du yoga, il existe cinq niveaux d’énergie qui coexistent et interagissent, du plus dense au plus subtil. Cette manifestation se présente sur différents plans que l’on appelle shariras (les 3 corps) et koshas (les 5 fourreaux).

Shariras 

  • SHTULA : corps grossier : annamaya Kosha et Prānayama Kosha
  • SUKSHMA : corps subtil : Manomaya Kosha et Vijnanamaya Kosha
  • KARANA : corps causal : Anandamaya Kosha

Le yoga classique ne considère pas ces « corps » comme étant des enveloppes distinctes, mais des variations d’intensité d’un même vortex. Un peu comme on pourrait parler du conscient du subconscient et de l’inconscient sur le plan psychologique.

Koshas Chacun des corps subtils est très dépendant l’un de l’autre. La purification de n’importe lequel des koshas est bénéfique à notre progrès spirituel et à l’extension de la conscience dans son ensemble.  C’est un système où tout est connecté. Grâce à la pratique du yoga, il est possible de prendre conscience de tous ces corps.

Koshas

Le yoga et l’ayurvéda se réfèrent toujours à ces trois corps (d’où le fait de réaliser trois fois les postures (dans le yoga de Dhiranandaji) et ces cinq fourreaux et cherchent à dévoiler les secrets de ces corps subtils qui mènent à la connaissance du Soi. Sans un travail sur ce rayonnement intérieur, il est impossible d’accéder à l’unité.

Anna-Annamaya kosha – (corps physique – corps de nourriture, anna) – les cinq mahabhuta (éléments physiques : la terre, l’eau, le feu, l’air et l’éther qui forment les doshas) et les six tissus que sont  le sang, la chair, la graisse, la moelle et le semen (la semence ou la graine).  La nourriture (y compris l’eau et l’oxygène) est la forme la plus grossière de Mahaprana .

Prana-maya kosha – (corps d’énergie – corps vital – corps pranique) –  les cinq vayus du Prana (énergie vitale) et les cinq Karmendriya (organe ou faculté d’action que sont : parole, préhension, action, excrétion & reproduction. L’énergie vitale circulent dans les nadis. Il s’appelle aussi « atmanpuri » (la cité d’atman), car il est possible d’éveiller la conscience à partir du corps pranique. Cette enveloppe est constituée de l’énergie vitale (Prana) avec laquelle elle nourrit chaque cellule du corps physique. La santé physique dépend de cette enveloppe, car avant d’être physique, les maladies ont déjà laissé une empreinte dans le corps énergétique (blocages, fuites énergétiques…).

Mano-maya kosha – corps émotionnel ou mental) – les cinq jnanendriya (organes de perception que sont : les oreilles, la peau, les yeux, la langue et le nez (pensées et émotions – aspect psychologique – mémoires) ainsi que manas (psychisme) et citta (l’essence de la conscience qui est dans le cœur). C’est aussi le médiateur entre les différents corps, apportant les sensations extérieures au corps intérieur et les influences du corps causal aux corps les plus denses. Le mental peut se déplacer à une très grande vitesse et le temps n’est pas une barrière pour l’intellect. Il s’agit ici du système des sensations et des émotions, des jugements et pensées qui constituent notre mental. Manas veut dire « mental » en sanskrit. Tous les corps sont intimement liés. Ainsi les agitations dans le mental qui est l’enveloppe la plus instable de toutes, troublent les koshas inférieurs (1 et 2) et peuvent bloquer les koshas supérieurs (4 et 5). Souvenez-vous, quand on est en colère notre corps rougit, l’énergie tourne à toute vitesse et nous perdons complètement le sens de l’intuition et d’autant plus la joie. C’est pourquoi le yoga travaille beaucoup avec le mental et l’apaisement des sens. 

Vijnana-maya kosha – corps de la clarté mentale – corps astral) – Intelligence (raisonnement, discrimination ou jugement) ainsi que buddhi (raisonnement, discrimination ou jugement) et ahamakara. La notion la plus proche pour expliquer cette enveloppe serait « la voix intérieure », la connaissance, le guide. Il ne s’agit pas d’un mental subjectif, mais de l’intuition. La vocation du corps c’est la prise de décision. « Vijnana » signifie la connaissance discriminante. Cette enveloppe est liée au système nerveux et au dosha Vata. Vijnanamaya Kosha comprend le cops astral et le corps spirituel.

Ananda-maya kosha – (corps de félicité ou supramental – corps causal) – Béatitude et félicité, le niveau le plus subtil de de jiva (individualité humaine) ( Dans anandamaya, il reste encore la dualité). ’est l’enveloppe qui est composée de béatitude et de félicité (ananda). C’est un corps de grande lumière, inaltérable. Il réunit le corps cosmique (matrice de l’univers) et le corps nirvanique (Purusha dont le centre est partout et bien sûr au centre de l’être humain)

Tous les koshas sont interdépendants. La purification de n’importe lequel des koshas est bénéfique pour ouvrir les portes de la conscience.  C’est un système où tout est connecté. Nos différents corps sont un don précieux, ce sont nos outils qui permettent la Réalisation du Soi. La pratique du pranayama va permettre de prendre conscience de ces cinq fourreaux – le dernier corps peut être perceptible en samadhi sous la forme d’un oeuf lumineux.

—————————————————————

Nadis & Chakras

Chaque corps interpénètre les autres et échange les informations à travers les chakras. Les chakras sont des portes d’énergies par lesquelles les différents corps communiquent entre eux.

Ces corps (appelés aussi enveloppes) correspondent à des vibrations différentes et sont reliées par l’intermédiaire de sept chakras majeurs. Ces sept centres énergétiques que sont les chakras répartissent l’énergie dans le corps par l’intermédiaire de méridiens appelés nadis au nombre de 72 000. Sur ces 72000 nadis, dix sont d’une importance majeure et trois se distinguent particulièrement. Ce sont  Ida, Pingala et Sushumna qui se situent au niveau de la colonne vertébrale. Les 2 nadis latéraux (Ida & Pingala) entourent Sushumna et s’entrecroisent (spirale) au niveau des 7 chakras. Ces trois nadis prennent leur source au niveau du périnée.

Ida est le canal de l’énergie lunaire, situé à gauche de la colonne vertébrale. Il est en relation avec l’énergie féminine de l’être, et relie à la vision intérieure, la création, la sensibilité, la fraîcheur, la bonté, la douceur et la dévotion. Ida commence sa spirale à gauche depuis le coccyx (périnée en réalité).

Il part à gauche de la colonne et correspond à la lune En relation avec le système nerveux parasympatique, il régit les perceptions psychiques et extrasensorielles ; les activités créatives, artistiques. Il traite les informations et contrôle l’orientation dans l’espace. Représente notre subconscient, libère des peurs et des sentiments de culpabilité. Il représente l’élément féminin, qui symbolise la Femme. Ida est le versant féminin de la personnalité et toutes les forces et fonctions s’y rattachant, la mère, l’influence qu’elle représente et le rapport avec elle, que ce soit l’hérédité qu’elle a transmise, la relation à elle, les principes selon lesquels elle a participé à notre éducation et notre structuration. Son énergie est froide, ascendante et de couleur bleue.
da est en relation avec les Eléments TERRE et EAU.

Trajet Il transporte du Prāna lunaire et ascendant (Prāna).

Qualités : Ida influence le système nerveux parasympathique qui transmet les impulsions aux organes pour en stimuler le fonctionnement. Par son irrigation du cerveau droit, Ida est responsable des perceptions psychiques et extrasensorielles. Il stimule les activités créatives, artistiques, traite les informations et contrôle l’orientation dans l’espace. Son énergie froide permet d’abaisser la température du corps. Dans sa fonction harmonieuse, Ida qui représente notre subconscient, libère des peurs et des sentiments de culpabilité.

Pingala
Pingala est le canal de l’énergie solaire situé à droite de la colonne vertébrale. Il est en relation avec l’énergie masculine de l’être et relie au dynamisme, le mouvement, la chaleur. Pingala commence sa spirale à droite vitale régit la force physique. En relation avec le système nerveux sympathique, il stimule l’activité musculaire ( en libérant l’adrénaline).
Pingala contrôle le rythme cardiaque, active le corps physique et oriente la conscience vers le monde extérieur.
Ida correspond au soleil. Représente le principe masculin, symbole de l’Homme, du père, des influences héréditaires, éducatives provenant de lui et de tout ce qu’il peut représenter dans notre développement. Stimule l’activité musculaire (en libérant l’adrénaline) Contrôle le rythme cardiaque, active le corps physique et oriente la conscience vers le monde extérieur
Son énergie est solaire, chaude, dynamique, descendante et de couleur rouge. Les Eléments concernés par Pingala sont FEU et AIR.

Trajet :  Il transporte du Prāna solaire et descendant (Apana).

Qualités : Relié à l’hémisphère gauche, Pingala est responsable des capacités de raisonnement, d’analyse et de logique.
Son énergie chaude permet d’augmenter la chaleur du corps et contrôle l’énergie digestive. Pingala régit l’énergie au travers de laquelle nous travaillons et agissons.

Sushumna
Fonctions : Représente l’inconscient, il constitue le supra mental, l’abolition des dualités, l’éveil. Éveil des facultés intellectuelles et spirituelles. C’est sur lui que se situent les 7 chakras principaux. Si les deux autres sont nos références premières, nos composantes, nos bases, seul Sushumna représente le résultat, nous représente. Sa construction progressive est notre développement personnel.

Trajet : Sushumna se situe au centre, en équilibre, équidistant des deux autres, dans le canal axial situé en avant de la colonne vertébrale. L’axe qui ne peut « pousser » droit que dans l’harmonie et l’équilibre des influences des deux autres. Ce nadi central est situé à l’intérieur de l’épine dorsale et correspond à la moelle épinière. Permettant la relation des chakras entre eux, il part de l’extrémité du coccyx pour aboutir dans la cavité cervicale au « trou de Brahma ». Sushumna est le canal le plus important

Son énergie est neutre : c’est l’axe de Vie et de Sensibilité. Sans le confondre avec le système nerveux central ou cérébro-spinal, il serait en relation avec celui-ci. C’est par lui que monte la Kundalini – c’est-à-dire l’énergie spirituelle latente, ou puissance divine – sous la forme d’un serpent lové. La Kundalini, qui est en chaque individu, peut être éveillée ou animée par des exercices de respiration, par l’évolution de la conscience, ou par diverses techniques énergétiques.

Tel le Caducée d’Hermès, les deux nadis latéraux (Ida et Pingala) entourent donc Sushumna, tout droit dressé de la terre au ciel, de leur spirale et s’entrecroisent en particulier au niveau de chacun des chakras principaux où se trouvent les nœuds que l’énergie doit dissoudre durant son ascension.
Cette progression en spirale, telle de caducée, est la représentation de l’Homme construit, harmonisé, canal parfait des énergies, accompli, ayant grandi progressivement, patiemment, en harmonie totale entre ses références masculines et féminines, tirant partie des qualités et possibilités de l’un et de l’autre.

—————————————————————

Chakras et glandes endocrines

Yoga – Harmonisation du système endocrinien et Chakras

L’état énergétique des chakras varie en fonction de l’état émotionnel, mental et spirituel de la personne tout comme les glandes endocrines. Le lien entre la structure physiologique, les corps subtils et les chakras est réalisé par les glandes endocrines. Chaque chakra principal est en synergie avec une glande endocrine qui joue le rôle d’intermédiaire. Les glandes endocrines sont en quelque sorte des interfaces de notre psychisme.Les glandes endocrines déversent des hormones dans le sang, qui ont un impact sur l’émotion et l’état psychologique de l’individu. Il y a donc un lien direct et à double sens, entre les glandes, les chakras et l’état psychologique. Le bon fonctionnement des chakras produit un sentiment de bien-être, la sensation d’être en forme et à sa place. Inversement, un déséquilibre psychologique détériore les chakras. Il est donc possible, en rétablissant l’équilibre psychologique par la conscience de soi, de remédier à la perte de vitalité des chakras. Le but que l’on recherche par le développement de nos centres psychiques est de se parfaire spirituellement afin de développer la compassion, l’amour, la justice, la bonté et le respect. La quantité d’énergie des chakras est de même niveau que le degré de conscience ou d’évolution de l’être. Plus l’on évolue, plus notre conscience s’élargit et plus nos chakras s’ouvrent et laissant passer l’énergie.

—————————————————————

Rôle des Chakras

Chakras_imageLes chakras servent à absorber l’énergie vitale, qui nous entoure. Les chakras ressemblent à des vortex énergétiques, un peu comme des diabolos. Nous avons 7 chakras principaux. Les chakras servent notamment à absorber l’énergie vitale, qui nous entoure. L’énergie reçue est alors métabolisée par chaque chakra puis envoyée dans les parties du corps dépendant du système nerveux majeur le plus proche. Cette énergie est indispensable au bon fonctionnement des corps subtils et du corps physique. La tradition orientale lui donne le nom de prana ou de chi. Si un chakra cesse de bien fonctionner, l’absorption de l’énergie en souffre, et les organes dépendants s’affaibliront.

Chakras

 Comment fonctionnent les chakras principaux ? Quel est leur rôle dans notre santé et notre évolution ? Nous allons aborder ici leur description dans l’ordre de leur localisation dans le corps du bas vers le haut. Cela correspond à l’ordre de la montée de l’énergie au fur et à mesure du développement spirituel de la personne.

Cette énergie est indispensable au bon fonctionnement des corps subtils et du corps physique. La tradition orientale lui donne le nom de ūprāna ou de chi. Si un chakra cesse de bien fonctionner, l’absorption de l’énergie en souffre, et les organes dépendants s’affaibliront. L’influence des chakras sur la santé de notre corps physique s’explique par le principe selon lequel notre corps astral, où se situent les chakras, vibre à une fréquence plus élevée que notre corps physique, plus dense. Les troubles du premier se traduisent dans le second, entraînant des maladies.
Ces dysfonctionnements peuvent se matérialiser soit par le rétrécissement des chakras ou par le ralentissement de leur vitesse de rotation, ce qui traduit une relative inactivité des organes, soit par l’élargissement des chakras ou par l’augmentation de leur vitesse de rotation, signe de problèmes à la fois physiques et émotionnels. C’est ce dernier phénomène que l’on observe sur le chakra du plexus solaire lorsque les surrénales travaillent trop, du fait du stress.

Les chakras sont symbolisés par des fleurs de lotus et une forme circulaire tournant sur elle-même (comme une roue, de l’énergie en mouvement) tandis que des pétales de la fleur de lotus se déploient l’un après l’autre. Le lotus représente la réalisation de l’être, l’accomplissement spirituel. La fleur incarne le principe féminin ou passif de la manifestation qui l’assimile à un réceptacle, une coupe, un vase recevant l’influence du principe masculin ou actif. Cette distinction entre principes passif et actif se retrouve dans les différentes formes traditionnelles: Prakriti/Purusha en Inde, yin/yang en Chine, féminin/masculin en Occident. De l’union de ces deux principes naît la manifestation de l’être et de toutes ses possibilités de réalisation dans toute forme traditionnelle.

Chaque chakra a ses caractéristiques et correspond à une couleur, à un élément et à des fonctions physiques et émotionnelles très précises. De plus chaque chakra vibre à une fréquence particulière.

Les sept chakras sont « regroupés » en trois zones. Les trois chakras de Kanada – Siège du Feu : Muladhara – Terre ; Svadisthana – Eau et Manipura – Feu) – Les trois chakras de la tête – Siège de la Lune : Sahasrara- Conscience ; Ajna – troisième œil ; Vishuddhi – Ether. Le cœur central, siège du Soleil : Anahata – Air. Les chakras peuvent être épurés et dynamisés à l’aide de la pratique intérieure : asanas, pranayama ; mantras & méditations

—————————————————————

  Muladhara chakra – Chakra Racine

Le Chakra racine est associé aux surrénales. Il est situé à la base de la colonne vertébrale au niveau du périnée (centre racine). Il est en relation avec la force de vie. C’est le fondement du fonctionnement du corps, de la forme (mula Prakriti) et de l’énergie d’où sa très grande importance. C’est la fondation de l’être. Il relie l’être humain à la terre. C’est l’enracinement et la sécurité, ce qui touche à la vie matérielle et physique. Dans un chakra en bonne santé, la force de vie est fluide et circule ; la personne ressent de la complétude. Il est la racine du nadi « sushumna » où repose la Kundalini shakti (l’énergie spirituelle). Il est représenté par un lotus à quatre pétales (les 4 directions)

  • Couleur : rouge.
  • Élément physique : la terre.
  • Organe des sens: Le nez
  • Organe de l’action : les surrénales
  • Sens : Odorat
  • Vayu : apana
  • Forme : carré
  • Animal : Ganesha avec ses deux énergies : Siddhi (pouvoirs spirituels) et Riddhi (Pouvoirs matériels). Cet éléphant symbolise la force, la fermeté et la solidité.
  • Bija élément mantra (son semence de l’élément terre) : « Lam »/ « Lang »
  • Les sons des pétales sont reliés aux lettres de l’alphabet sanskrit (l’essor ou évolution du son primordial au travers des 50 lettres de l’alphabet sanskrit) : « vaṁ ; śaṁ ; șaṁ, saṁ » (bijas chakra mantra).
  • Divinités : Brahma, le dieu de la création. Il forme le mudra abhaya, le geste qui dissipe les peurs.
  • Énergie générée (shakti) : Kundalini shakti qui ferme la porte de brahma.
  • Parties du corps : les os, la colonne vertébrale, les ligaments, les dents, et les ongles, les cheveux. Son activité se manifeste aussi dans le système d’élimination, l’anus, le rectum, la prostate, le gros intestin, le sang, lymphe, et la structure cellulaire, les jambes et les pieds.
  • Bien Équilibré : Matérialisation, lien profond avec la terre et ses créatures, grande énergie pour le travail et la vie en générale, stabilité bon moral et physique, force vitale et sentiment de sécurité.
  • Mal Équilibré : Colère, agressivité, ne pense pas aux conséquences de ses actes, sentiments d’insécurité, manque d’énergie, anorexie, obésité, et constipation. Déconnexion d’avec la réalité, fuit des responsabilités et instabilité.
  • Il est essentiel en yoga de prendre conscience que tout part de ce chakra et une grande partie du travail va consister à établir/rétablir cette fondation afin que l’énergie puisse se déployer plus largement.

Prendre la posture du Lotus – Padmasana et prendre conscience de sa respiration : Vous prenez conscience de ce moment en suspension entre l’Inspir et l’Expir et entre l’Expir et l’Inspir. Prendre également conscience de son assise et de la stabilité de cette assise. Au moins 10mn Pranayama

Muladhara bandha : En faire 10 et changer de jambes au milieu de la ronde (bénéfique contre la constipation/ les règles douloureuses – permet de stimuler la digestion  Aide à éveiller la kundalini Sakti.) Exercices Énergétiques (Bandha Mudra)

—————————————————————

 Svadhisthana Chakra – Chakra Sacré

chakra Svadhistana est associé aux gonades (glandes sexuelles). Le 2e chakra se situe au niveau du ventre à 3 cm sous le nombril, au niveau de la dernière lombaire et 1re vertèbre sacrée (d’où son nom). Identité (lieu de tous les traumas) – Il est la demeure dans le Soi. Il est lié au sentiment de plaisir au travers des sens (plaisirs nutritionnels, sexuels, sensuels, émotionnels, spirituels). Il est le siège de l’ouverture aux autres, l’échange, le contact. Il est également lié à la procréation, la famille, la créativité, l’imagination … et l’amour de la vie. C’est aussi la reproduction de l’essence divine.

Il est représenté par un lotus à 6 pétales

  • Couleur : orange.
  • Élément physique : l’eau
  • Organe de sens : la langue
  • Organe de l’action : les gonades
  • Sens : le goût
  • Vayu : vyana
  • Forme : le croissant de lune
  • Bija élément Mantra (son semence de l’élément Eau) : Vam/ Vang
  • Les sons des pétales sont reliés aux lettres de l’alphabet sanskrit (l’essor ou évolution du son primordial au travers des 50 lettres de l’alphabet sanskrit) : « baṁ, bhaṁ, maṁ, yaṁ, raṁ, laṁ » (bijas chakra mantra).
  • Animal : Makara, sorte de crocodile qui est l’emblème de Kamadeva (le dieu de l’amour – Éros-) qui symbolise la maîtrise sur le psychisme primaire et les passions souterraines. Makara est également le véhicule de Varuna (le dieu de la mer et des eaux).
  • Divinités : Vishnou, le dieu de la préservation, assis sur Garuda (le roi des oiseaux, l’aigle)
  • Energie générée (shakti) : Rakini, shakti de Vishnou avec 4 bras. Elle a trois yeux rouges et un aspect terrible. Elle est le siège de l’ivresse et l’énergie passionnelle. Les déesses secondaires sont Laksmi et Sarasvati (Bien-être matériel et extase artistique).
  • Parties du corps : La ceinture abdominale, la zone lombaire. Tout le système de reproduction, les reins, la vessie, la lymphe, les sucs gastriques.
  • Bien Équilibré : Énergie sexuelle, force créatrice, siège des émotions, et plaisir divin.
  • Mal Équilibré : Force sexuelle destructrice, refus de la sexualité, adolescence difficile, refoulement et froideur émotionnelle.

Mandukasana x3 : la posture de la Grenouille développe la souplesse des hanches et des adducteurs (intérieur des cuisses). La grenouille est symbole de transformation et est liée à l’élément de l’eau. C’est un animal lunaire, féminin, issu de la Terre. Elle est en lien avec le second chakra : Svadhisthana chakra, le siège de l’énergie sexuelle, de la fertilité et de la création. Postures de Yoga (Asanas)

 

La posture de Kumbhirasana aide à apaiser les fluctuations émotionnelles et mentales et à purifier l’énergie de svadhistana chakra . A travers l’élément « Eau » qui représente à la fois les eaux célestes (supérieures) et les eaux souterraines (de la matérialité), il est possible de prendre connaissance de l’état supérieur de la conscience. Le lac sacré de Manasoar (dont les eaux restent calmes à jamais) est la représentation de la conscience suprême près duquel venait méditer Shiva.

 

—————————————————————

 Manipura Chakra – Chakra du plexus solaire

Le chakra Manipura est associé au Pancréas. Il est situé juste sous le nombril et au niveau de la 1re et 2e vertèbre lombaire. Il est le siège de l’énergie vitale. Il permet de diriger l’énergie vitale à travers tout le corps, comme à l’extérieur. Il intervient également dans la régulation thermique. C’est le siège de la liberté, la volonté, l’affirmation de soi. C’est le lieu de la matérialisation de l’identité. Le lieu où l’alchimie peut se produire (digestion physique & psychique). Il est en lien avec le centre de gravité (Hara) tout comme le chakra svadhisthana. Lorsque l’énergie est parfaitement centrée dans le ventre, une grande stabilité dans les relations aux mondes pourra s’établir (permet de prendre du recul) et donnera de l’enthousiasme dans la vie.

Il est représenté par un lotus à 10 pétales

  • Couleur : jaune
  • Élément physique : le feu
  • Organe de sens : les yeux
  • Organe de l’action : pieds et mains
  • Sens : vue
  • Vayu : samana
  • Forme : Triangle
  • Bija élément Mantra son semence de l’élément Feu : Ram/Rang
  • Les sons des pétales sont reliés aux lettres de l’alphabet sanskrit (l’essor ou évolution du son primordial au travers des 50 lettres de l’alphabet sanskrit) :« ḍaṁ, dḥaṁ, ṇaṁ, taṁ, thaṁ, daṁ, dhaṁ, naṁ, paṁ, phaṁ » (bijas mantra chakra)
  • Animal : Agni le feu
  • Divinités : Braddha Rudra qui symbolise avec le feu, le pouvoir de la destruction. Tout ce qui existe retourne en lui.
  • Énergie générée : Shakti Lakini qui est la bienfaitrice Universelle. Elle a quatre bras qui portent les symboles des maîtres du feu et de la foudre. Elle est folle de passion.
  • Parties du corps : milieu du dos, cavité abdominale, système digestif, estomac, foie, rate, vésicule biliaire, nerf sciatique et pancréas.
  • Bien Équilibré : Confiance, autorité, énergie rayonnante, enthousiasme, force, purification spirituelle, relations sociales harmonieuses et constructives, captation et compréhension des énergies ambiantes positives ou négatives, protection, sensation de paix, et acceptation du plan de vie de du rôle social.
  • Mal Équilibré : Manque de confiance en soi et en la vie, rébellion, contrôle, agitation, insatisfaction, frustration, refus du plan de vie, manque d’estime de soi, sentiment de supériorité ou d’infériorité, sentiment d’insuffisance, difficulté à lâcher prise et à se détendre, irritabilité, dépression, et l’impression de ne pas être à sa place.

 

Ardha Matsyendrasana x3 : Action sur manipura du ventre, pour stimuler les fonctions digestives, ce qui apportera à la fois de la vitalité et permettra de digérer les émotions dérangeantes. Effet sur Samana Vayu : Assimilation, épuration, équilibre, centrage. Régulation de la fonction agni, le feu. Postures de Yoga (Asanas)

 

Uddiyana bandha (5x) :Très efficace pour activer les énergies du feu.  Permet de masser les viscères pour faciliter la digestion et stimuler le métabolisme (soulage tous les troubles digestifs). Évite la constipation. Excellent contre les hémorroïdes. Apaise les asthmatiques. Permet à l’énergie de remonter dans le canal central de la colonne vertébrale (Susumna Nadi).  La contraction du plexus solaire renforce la production d’énergie vitale dans l’abdomen (Stimulation de Manipura Chakra) et la poitrine (augmente la quantité, la qualité et la distribution du Prana). Préserve des affections gynécologiques. Cette énergie possède des propriétés curatives et tonifiantes et renforce notre sens de bien-être. Renforce et équilibre le système nerveux sympathique pour modérer le stress et l’anxiété. Cultive la joie et l’enthousiasme. Exercices Énergétiques (Bandha Mudra)

Uddīyāna signifie « s’envoler », et bandha « contracter ». Étant donné que pendant la pratique de ce mudra le grand oiseau (l’énergie) s’envole et peut monter dans susumna nadi, on l’appelle uddīyānabandhamudrā

—————————————————————

 Anahata Chakra – Chakra du coeur

Le chakra du cœur est associé au thymus. Ce chakra se situe au centre de la poitrine, au niveau du cœur. Il est résonnance avec la 4e vertèbre dorsale. C’est le premier des chakras supérieurs correspondant au domaine spirituel, les trois premiers chakras étant reliés au monde physique et matériel. C’est le cœur central, là où se rencontre l’énergie des trois chakras de base (monde physique & matériel) et l’énergie des trois chakras de la tête (Monde spirituel).  Il est le siège de la source universelle, celle qui est en tout et partout (en cela comme l’élément air qui le représente), de l’amour de soi et d’autrui, la paix, la sympathie, l’indulgence, le pardon, la confiance et l’élévation spirituelle.

Il est représenté par un lotus à 12 pétales

  • Couleur : vert.
  • Élément physique : l’air
  • Pouvoirs : Dans l’esprit du Yogi naît un savoir sans égal.
  • Élément physique : l’air
  • Organe de sens : la peau
  • Organe de l’action :
  • Sens : toucher
  • Vayu : prana
  • Forme : l’étoile à six branches ; 2 triangles imbriqués l’un dans l’autre, avec un point au centre : symbole de l’aspiration de l’être humain à l’élévation spirituelle
  • Bija élément Mantra (son semence de l’élément Air) : Yam/Yang
  • Les sons des pétales sont reliés aux lettres de l’alphabet sanskrit (l’essor ou évolution du son primordial au travers des 50 lettres de l’alphabet sanskrit) : « Kaṁ, khaṁ, gaṁ, ghaṁ, ṅaṁ, caṁ, chaṁ,jaṁ, jhaṁ, ňaṁ, taṁ, thaṁ » (bijas chakra mantra).
  • Animal : L’antilope noire ou la gazelle, la lumière de la substance physique.
  • Divinités : Ishana Rudra Shiva, pacifique et bienveillant.
  • Énergie générée (Sakti) : Shakti Kakini a tous les attributs pour atteindre l’harmonie à travers la réservation, la création et la destruction.
  • Parties du corps : le cœur, la partie supérieure du dos, la cage thoracique, le sang, la circulation sanguine et la peau.
  • Bien Équilibré (quand il y a amour et clarté mentale) : Amour inconditionnel, tendresse, acceptation, guérison, compassion, énergie transformatrice, lien avec l’âme, la joie, la confiance, et la serviabilité.
  • Mal Équilibré : Manque d’amour, sentiments négatifs, déception, séparation, rejet de la tendresse et de la douceur, dépendance affective, amour conditionnel, rigidité, froideur, et indifférence émotionnelle.

Ardha Ustrasana x3 Effets : Posture très puissante – Renforce la colonne vertébrale pour faciliter la circulation énergétique – Permet de garder une colonne souple jusqu’à un âge avancé – Ouvre la cage thoracique, libère le plexus solaire et augmente les capacités respiratoires – Stimule les poumons, les reins, les surrénales, le thymus. Permet de prévenir les troubles de la constipation – Élimine les excès de graisse à la taille – Excellent pour les parathyroïdes (responsables de la gestion du calcium dans le sang) – Libération émotionnelle – Développe la volonté, la détermination et la compassion. Cette posture est très efficace pour libérer : Manipura chakra (Plexus solaire – Confiance, autorité, énergie rayonnante, enthousiasme, force, purification spirituelle, relations sociales harmonieuses et constructives, captation et compréhension des énergies ambiantes positives ou négatives, protection, sensation de paix, et acceptation du plan de vie et du rôle social.) Anahata Chakra (le chakra du cœur – Amour inconditionnel, tendresse, acceptation, guérison, compassion, énergie transformatrice, lien avec l’âme, la joie, la confiance, et la serviabilité.) Vishuddhi chakra (Communication, expression de l’intellect, chant, musique, art, danse, écoute de la voix intérieure, facilité d’expression, sincérité, langage clair et imaginatif, voix mélodieuse, intégrité et poésie.)Postures de Yoga (Asanas)

—————————————————————

 Vishuddhi Chakra – Chakra de la gorge

Le chakra de la gorge est associé à la thyroïde. Il est situé au niveau de la gorge, dans la région de la pomme d’Adam. Il joue le rôle de filtre. C’est le lieu du passage pour accéder aux capacités supérieures. Il se manifeste par l’expression de l’intellect et la faculté de la communication. C’est le centre de toute forme de communication, de la créativité et de l’expression personnelle, en cela il est lié à svadhisthana et va exprimer en mots et en actes la « réalité » de la personne. Il est le siège de l’expression de la personnalité, de l’émotionnel et la capacité à guider autrui.

Il est représenté par un lotus à 16 pétales (le nombre 16 est la représentation du cube, la forme la plus achevée de la matière qui, si elle ne peut se renouveler dans la spiritualité, va mener au désastre)

  • Couleur : bleu
  • Élément physique : l’éther (donne accès à akāsha)
  • Organe de sens : les oreilles
  • Organe de l’action : les cordes vocales
  • Sens : l’ouïe
  • Vayu : udana
  • Forme : le Cercle et le point. À l’intérieur du lotus se tient un triangle blanc avec la pointe vers le bas dans lequel s’insère un cercle blanc, transparent et brillant (ākāshamandala), le symbole de la pureté. Il est lieu de la lune et de l’espace.
  • Bija Mantra : Ham/Hang
  • Les sons des pétales sont reliés aux lettres de l’alphabet sanskrit (l’essor ou évolution du son primordial au travers des 50 lettres de l’alphabet sanskrit) : « aṁ, āṁ, iṁ, īṁ, uṁ, ūṁ, rṁ, ṝṁ, Ļṁ, Ḹṁ, eṁ, aiṁ, oṁ, auṁ, aṁ, aḥ » (bijas chakra mantra).
  • Animal : Moitié lion, moitié taureau.
  • Divinité : Sadashiva (Shiva l’indestructible) sous sa forme Ardhanārīshvara. Il possède les qualités féminines et masculines, et son nom est aussi Nateshvara (le danseur hermaphrodite). La couleur argentée de sa droite est masculine, la couleur dorée de sa gauche est féminine. Il est assis sur une peau de tigre. Cet aspect androgyne est le symbole de l’alchimie personnelle, le point de départ ou d’arrivée de toutes les possibilités de changement.
  • Énergie générée (Sakti) : Auprès de lui se trouve son énergie, la Shakti Shakini, lumineuse, elle règne sur l’empire lunaire.  « Le pasha (nœud coulant tenu par une main) doit étrangler le désir. L’amkusha (crochet à éléphant tenu par une autre main) doit tuer la colère. »
  • Parties du corps : la gorge, le cou, la nuque, la mâchoire, les oreilles, les cordes vocales, la voix, les bronches, l’œsophage, les poumons, les bras.
  • Bien Équilibré :  Quand ce chakra est stable et calme, les énergies circulent harmonieusement, car il émet et coordonne la circulation de l’énergie dans tout le corps. Communication, expression de l’intellect, chant, musique, art, danse, écoute de la voix intérieure, facilite d’expression, sincérité, langage clair et imaginatif, voix mélodieuse, intégrité et poésie. C’est le lieu de la guérison ultime dans l’akāsha. Donne le sentiment de reliance avec l’univers. Permet de garder la neutralité dans un dialogue ouvert. C’est un filtre pour les pensées, les émotions, les pulsions et les énergies indésirables.
  • Mal Équilibré : Si le chakra de la gorge est perturbé par les émotions, cela perturbe l’équilibre intérieur : un sentiment d’insatisfaction et de frustration va pousser à rechercher la satisfaction à l’extérieur. Dans cette situation, tous les tensions émotionnelles peuvent se manifester : colère, haine, souffrance, anxiété, dépression, apathie… tant que le chakra de la gorge n’a pas retrouvé son équilibre intérieur, les énergies subtiles entre la tête et le cœur sont privées de leur énergie nourricière et il est impossible de se mettre à l’écoute des sens et de l’affectivité authentique. Difficulté à s’exprimer, rationalisme, langage grossier et brutal, désir de sauver les apparences …

Matsyasana x3: Etirement de la colonne (élimine les tensions, lombaires, thoraciques et cervicales) – Stimule la thyroïde et les parathyroïdes (qui gèrent le taux de calcium dans le sang) par une concentration de l’énergie – Ouvre la cage thoracique (augmente la capacité respiratoire ; permet de s’ouvrir à soi et aux autres) – Calme le mental – Aide à gérer les émotions – Apporte une grande sérénité et tranquillise – Bénéfique pour l’estomac, le foie et l’intestin grêle– Stimulation générale (stimule vyana vayu) – Combat la dépression – Augmente la capacité respiratoire – Action sur les chakras : svadhisthana chakra, manipura, anahata & particulièrement vishuddhi : contribue à désengorger les tensions émotionnelles et énergétiques dans toute la gorge, permettre la pleine expression de soi. Augmente la capacité respiratoire – Relaxant et stimulant. Posture de réjuvénation. Avec la respiration complète, on rétablit la circulation énergétique dans le corps et un sentiment de paix et de plénitude va progressivement. Postures de Yoga (Asanas)

 

 

Jālandharabandhamudrā : Agit directement sur le système endocrinien pour le stimuler et apporter une joie profonde et « sans raison », permet de garder la santé – Équilibre la thyroïde et les parathyroïdes – Lutte contre l’hypertension – Permet de ralentir le rythme cardiaque – Calme le mental – Utile en cas de maux de gorge ou extinction de la voix (élimine tous les dysfonctionnements de la gorge) – Libère les blocages émotionnels – Diminue le stress, l’anxiété et la colère. Équilibre Vishuddhi chakra pour donner la possibilité d’exprimer clairement et sans violence ses désirs profonds. Permet la parole juste – Développe l’introspection propice à la méditation et à la focalisation du mental. Jālandhara permet de percevoir la circulation de Pranā et apaise le mental. Grâce à Jalandhara, l’étirement cervical dégage les nerfs crâniens et agit sur le bulbe céphalo-rachidien qui inclut les centres respiratoires et cardiaques et certains métabolismes essentiels. Exercices Énergétiques (Bandha Mudra)

—————————————————————

  Ajna Chakra –  Troisième œil 

Le chakra du 3e œil est associé à l’hypophyse. Il se situe entre les deux yeux à la base du nez, au point intersourcilier. Il représente la vision de la vie, la connaissance du soi, le discernement, l’intuition, l’imagination créatrice, la clarté et l’unité. Il correspond l’inspiration et à l’éveil spirituel. Il est au-delà du temps et peut ralentir le vieillissement. C’est le chakra de la méditation, de la vision intérieure, du don de clairvoyance et de médiumnité, de sagesse et de grande perception sous toutes ses formes. C’est également le siège de l’intelligence, de la mémoire, de la capacité à synthétiser les choses. Il sert à prendre conscience de notre nature profonde, et permet de connecter à notre Être intérieur. Il est le lieu de réunion d’Ida et de Pingala.

Il est représenté par un lotus à 2 pétales (la lune et le soleil : point d’équilibre) ; Ajna chakra est très intimement lié au chakra racine.

  • Couleur : violet ; dans ajna, il est possible de voir toutes les couleurs (des chakras)
  • Élément physique : tous les éléments ; au-delà des éléments
  • Organe de sens : organe : mental clairvoyant
  • Organe de l’action : intuition
  • Sens : buddhi, l’intelligence supérieure
  • Forme : Bija Mantra : OM qui représente atman
  • Les sons des pétales sont reliés aux lettres de l’alphabet sanskrit (l’essor ou évolution du son primordial au travers des 50 lettres de l’alphabet sanskrit) : « haṁ, kşaṁ », le reflet du Prana et du Mental.
  • Animal : pas d’animal
  • Divinité : le couple Shiva/Shakti enlacé pour l’éternité. Le symbolisme de la polarité de base. La conscience et la libération. La grande Kali est la compagne de Shiva.
  • Énergie générée (Sakti) : Hakini est blanche avec 6 visages rouges ayant chacun 3 yeux. Elle a six bras, on l’appelle « enivrée de l’ambroisie qu’elle a bue », l’amrita, le nectar divin. Le symbole du détachement et de la clairvoyance.
  • Parties du corps : Le visage (oreilles, nez, sinus, yeux, front), le cervelet, le système nerveux central et la régulation de la teneur en eau du corps.
  • Bien Équilibré : Perception consciente, forces mentales supérieures, aptitudes intellectuelles, clairvoyance, clairaudience, intuition, visualisation, dépassement des limites de la pensée rationnelle, compréhension métaphysique du monde matériel et découverte des mondes parallèles.
  • Mal Équilibré : Critique, manque de vision, refus des connaissances spirituelles, esprit vengeur, isolement, fausses croyances, illusion, vie dominée par des désirs matériels et des besoins physiques, distractions, pensées floues et confuses, troubles visuels et manque de pureté dans la médiumnité.

Yoga mudra :  Permet de garder une colonne souple et de stimuler l’énergie de la colonne vertébrale. Permet de prendre conscience intrinsèquement de l’unité entre le corps, l’esprit et l’âme. Stimulation de l’hypophyse. Stabilité physique et mentale. Unit le corps et le Prana (énergie cosmique). Union des énergies de la Terre et de l’Univers à travers tous les Nadis (méridiens énergétiques). Apaise le mental. En outre, ce mudrā ouvre le sușumnā nādī (le canal central de la colonne vertébrale) pour permettre la montée de la kuņdalinī śakti. Yoga signifie « unité ». La pratique de ce mudrā permet de prendre conscience de l’unité entre le corps, l’esprit et l’âme ; c’est pourquoi on l’appelle yogamudrā.

—————————————————————

 SAHASRARA Chakra – Chakra coronal

Le chakra coronal est associé à l’épiphyse (pinéale). Cette glande est le relais entre le corps et les autres plans de conscience. Il se situe sur le sommet de la tête au niveau de la fontanelle. Il relie aux énergies du cosmos. Il correspond à la sagesse (connaissance de l’univers), la voie spirituelle, la connaissance totale de soi, la pureté, la sagesse et la conscience de l’âme, ma conscience pure La concentration sur ce chakra permet d’attirer les énergies intérieures et ambiantes à des fins spirituelles, ou pour s’intégrer au mental cosmique. Il est au-delà des chakras. Il représente la totalité du cosmos. Quand la kundalini s’élève jusqu’à Sahasrara, l’union se réalise. L’union de Shiva et Shakti. Il n’y a plus de conscience individuelle, seule la conscience universelle subsiste. C’est le samadhi.

Il est représenté par un lotus à 1000 pétales

  • Couleur :  blanc Le lieu est la conscience. Le blanc est la synthèse de toutes les couleurs.
  • Il contient tous les bijas-mantras et bijas-mantra-chakras.
  • Le son est le « Om » ; « Oṁ Oṁ Haṁsaḥ So’haṁ svāhā » (élévation de la conscience du Soi divin et de la pure conscience)
  • Forme : sa forme serait comme un grand dôme lumineux
  • Il est situé au-delà de susumna. Sur chacun de ses pétales est inscrit une lettre de l’alphabet sanskrit, un son, chacune est un bindu. Au centre se trouve la pleine lune humide et étincelante du nectar. C’est le lieu de la réalisation de l’union totale, là où les chaînes de l’attachement au monde sont complètement brisées. Dans ce chakra, Shiva se tient avec Nirvanashakti, libres de tout.
  • Parties du corps : Le cerveau et la zone du cerveau. Système nerveux central. Compte tenu de notre mode de vie, et surtout de notre mode limitée de sentir et de penser, il est rare que ce chakra coronal soit pleinement développé.
  • D’un certain point de vue, il est le symétrique du chakra de la base qui nous relie à la terre. Toutefois, tandis que l’énergie terrestre est dense, l’énergie céleste est très subtile. Cela ne signifie pas que l’une est meilleure que l’autre. Elles se complètent. Le chakra coronal ne peut se développer harmonieusement que si le chakra de la base est solide. Le corps est le véhicule de l’énergie céleste, qui elle-même nourrit le corps et les chakras à travers le chakra coronal. L’énergie céleste pénètre dans la matière et donne naissance à des formes concrètes. C’est le mariage de l’énergie céleste et de l’énergie terrestre qui permet la création vivante.
  • Bien Équilibré : Connaissance spirituelle, compréhension de langage symbolique, source de manifestation divine, rêves. Énergie Universelle, compréhension parfaite, méditation, don de soi, harmonisation totale des chakras et fusion cosmique.
  • Mal Équilibré : incertitude, sentiment de vide, absence de but précis, peur de la mort, manque d’énergie, incompréhension de la divinité, refus de la connaissance.

Respiration So-Ham/Méditation : Dans les Upanishads, un des textes décrit le sage équanime et rayonnant de sérénité. L’intérêt du chercheur spirituel est alors éveillé, il se demande lui aussi comment atteindre cette harmonie parfaite. HAMSA dans Ida ; HAMSA dans Pingala ;  HAMSA dans Sushumna  –  SO HAM

 Paramahamsa : « Cygne suprême ou âme suprême » est le nom attribué aux grandes divinités, mais aussi à de grands sages, ou à tout être ayant atteint à la plus haute réalisation spirituelle. Dans le contexte des Upanishads et des enseignements postérieurs à l’Advaita Vedanta, ce terme désigne Atman, Brahman, et le Soi pleinement réalisé. L’image du cygne a été choisie en raison de sa capacité à séparer le lait de l’eau, le symbole de celui qui sépare l’irréel du Réel, l’obscurité de la Lumière, la mortalité de l’Immortalité, s’étant lui-même de tout ce qui n’est pas Soi et ayant totalement fusionné avec l’énergie suprême, devenant ainsi une incarnation vivante de la Divinité manifestée au sein de l’humanité.

  • «So» est un son qui va vers l’intérieur. On reçoit l’énergie universelle qui est intériorisée dans le « o » (Cela). C’est la perception intériorisée du « Grand Tout ».
  • «Ham» est un son qui contient une énergie d’expression subtile, qui va vers l’extérieur: dans le «h» aspiré et dans le «a» ouvert. C’est la conscience de l’intériorité.
  • «Soham» signifie  «Je suis Cela». Le souffle met en relation la conscience individuelle et la conscience cosmique. Conscience de soi, de son intériorité Pranayama  – Méditation


Chakras