Detox Ayurvédique Printemps 

L’ayurveda tout comme la médecine d’Hippocrate considèrent que notre première médecine est notre alimentation. Non seulement les aliments doivent nous apporter les nutriments nécessaires à notre santé physique, mais ils sont essentiels à notre santé psychique. Lorsque l’alimentation est déséquilibrée en raison de différents facteurs comme les pesticides, les antibiotiques, les mauvaises combinaisons, les aliments industriels ou quand ils ne sont pas adaptés à notre constitution (Vata/Pitta/Kapha), il en résulte de grands dérèglements et une accumulation d’« Ama » (toxines déchets métaboliques, pesticides dans les tissus…). Des dérèglements physiques comme la maladie, mais également des dérèglements psychiques comme la léthargie, le manque d’énergie, la confusion mentale ou la dépression.

En réduisant « Ama » (les toxines), il sera possible de ressentir de la fraîcheur et de la joie au réveil. La peau sera rayonnante, la langue rose. Il y aura une sensation de légèreté, plus de douleurs physiques, plus de gonflements de l’abdomen. L’énergie va revenir, l’esprit sera clair et positif.

 

 

 

A chaque changement de saison, faire une cure détox permet d’éliminer les toxines accumulées dans l’organisme. Pendant cette période, il est important d’éviter la consommation de viande, laitages, produits fermentés, produits avec sucre, graisses animales sauf le beurre non cuit et de supprimer l’alcool, le tabac et le café). Les repas doivent être agrémentés de salades sauvages (pissenlit au printemps), dépuratives et riches en vitamines et minéraux. Complétez avec une tisane composée de plantes nettoyantes pour le foie et les intestins comme le pissenlit, l’artichaut, le chardon Marie, et/ou le Desmodium (on trouve ce complexe sous forme d’ampoules). Il faut savoir que la racine de pissenlit est particulièrement riche en inuline que l’on peut la considérer comme un prébiotique, bénéfique pour la flore intestinale . La betterave est un aliment pour nettoyer le foie et épurer les intestins.  

La cure de detox a pour objectif de se débarrasser d »Ama » et de retrouver la vitalité et la joie de vivre. Elle s’adresse aussi bien aux hommes qu’aux femmes. Les personnes ménopausées ou andropausées vont perdre du poids et surtout vont perdre le tissu adipeux autour de la taille et des hanches.

 

 

Recommandations pour une detox ayurvédique de 1 à 2 semaines selon votre état : 

  •  Ne pas trop manger ;  Éviter les aliments industriels ; Manger bio
  • Éviter de manger constamment cru, car cela affaiblit considérablement le feu digestif
  • Supprimer la viande, les laitages, le sucre et le café
  • Consommer des épices à tous les repas : gingembre, cardamome, curcuma, coriandre, cumin, fenouil, serpolet, thym, laurier, ail, aneth…
  • Au réveil, nettoyer la langue avec un gratte langue ou une cuillère à café. Bien rincer
  • Ensuite prendre le jus d’un demi-citron dans de l ‘eau chaude ou un petit verre de  Sève de bouleau blanc (Nettoie l’humidité du corps et déstocke la cellulite – Stimule les reins – Réduit la fatigue – Excellent pour la peau — Soulage les troubles prémenstruels – Détoxifiant, élimine les déchets du corps – Favorise l’élimination du cholestérol – Régénération printanière du foie)
  • Attendre environ 15 à 20mn avant de prendre le petit-déjeuner; en profiter pour faire vos exercices de yoga (2 postures: voir ci-dessous)
  • Petit-Déjeuner : bol de soupe, bol de riz, porridge au lait végétal, légumes vapeur…
  • Apéritif : 15 à 20mn avant le déjeuner, prendre un apéritif : tisane de gingembre frais avec quelques grains de sel de roche et un peu de poivre, ce qui va stimuler les enzymes digestifs
  • Le Déjeuner, repas principal devrait être composé d’1/3 de légumes, d’1/3 de céréales (il faut éviter la surconsommation des céréales à gluten, mais on peut en consommer en quantité raisonnable) et d’1/3 de légumineuses.
  • Une fois par semaine, faire une journée monodiète avec des carottes cuites saupoudrées d’épices
  • Saupoudrer les aliments avec une poudre d’épices composée à parts égales de fenouil, coriandre, cumin et curcuma 
  • Manger dans le calme en mastiquant bien ; ne jamais manger quand on est dans une émotion négative ( colère…) 
  • Après le déjeuner, effectuer une marche de 15mn pour stimuler la digestion
  • En début d’après-midi, prendre une tisane de cumin/Fenouil
  • Boire de l’eau chaude tout au long de la journée
  • Ne pas grignoter entre les repas ; si on a trop faim à 10h : manger un petit bol de riz  et à 16h : manger une pomme ou une compote
  • Faire régulièrement de l’exercice ( jusqu’à transpiration), du yoga et pratiquer la méditation

Tisane dépurative à base de racines de pissenlit : Faire bouillir 1/2 cuillère à café de racine coupée en petits morceaux pendant 5 minutes dans 1 tasse d’eau ; à boire avant les repas, 2 à 3 fois par jour.

 

 Le Yoga comprend de nombreux exercices efficaces pour le système digestif.  Pour les douleurs, d’estomac, de ballonnements, de problèmes de foie et pour soulager les intestins, un certain nombre de postures permettent de soulager rapidement. Grâce à leurs effets apaisants pour le corps et l’esprit. Elles vont permettre aussi de prévenir certaines affections courantes comme celles de la constipation ou de la diarrhée. Pour que le système digestif fonctionne à son maximum et bénéficier de toute la vitalité qu’apportent les aliments, il est important d’avoir en plus du yoga, une diététique appropriée. Un système digestif qui fonctionne correctement permet également de digérer les émotions négatives.

 

Séance1

Savasana + Relaxation

S’installer allongé sur le dos, sur un petit matelas. Bras légèrement écartés, paumes vers le ciel. Les jambes sont allongées et les pieds qui tombent de chaque côté. Si le bas du dos tire, il faut plier les jambes, rétroversion du bassin et menton contre le sternum. Fermer les yeux et se concentrer sur son corps. Prendre conscience de l’état de ce corps ainsi que de l’état du mental. Puis bien relâcher le corps sur le sol. Passer en revue tout le corps depuis la plante des pieds jusqu’en haut de la tête pour identifier les zones du corps les plus chaudes. Refaire en identifiant les zones du corps les plus humides. La troisième fois en identifiant les zones du corps les plus tendues. Puis il faudra relâcher le corps petit à petit, depuis la plante des pieds jusqu’en haut de la tête en prenant conscience de chacune des parties du corps qui deviennent très vivantes et très sensible.

Effets : permet de se recharger en énergie. Élimine les tensions corporelles, mentales et psychiques. Facilite la récupération. Permet de prendre conscience de l’instant présent et de l’état d’être.

 

 

 1 –  Khumbirasana (Posture du crocodile) 

 1 ère fois – S’allonger sur le dos – Les bras en croix dans l’alignement des épaules – Mains sur le sol. Crochèter le talon droit dans les orteils du pied gauche. Gd Inspir et ds le Gd Expir, basculer le corps à gauche et la tête à droite – Rester dans cette posture pendant 10 respirations normales.  Concentration : au niveau de l’étirement du dos– Gd Inspir et dans le Gd Expir revenir au centre – Garder les bras en croix et changer de pied et refaire de l’autre côté. Relâcher en Savasana

 

 

2ème fois : S’allonger sur le dos : les deux jambes pliées, on place le pied droit sur le genou gauche – Gd Inspir et ds le Gd Expir, basculer le corps à gauche et la tête à droite – Rester dans cette posture pendant 10 respirations. Concentration : au niveau de l’étirement du dos – Gd Inspir et dans le Gd Expir revenir au centre – Garder les bras en croix et changer de pied et refaire de l’autre côté. Relâcher en Savasana.

 

 

 

3ème fois : S’Allonger sur le dos : les deux jambes pliées sur le ventre – Gd Inspir et ds le Gd Expir, basculer doucement les pieds et le corps à gauche ainsi que la tête à droite – Rester dans cette posture pendant 10 respirations.  Concentration : au niveau de l’étirement du dos – Gd Inspir et dans le Gd Expir revenir au centre, une jambe après l’autre  – Garder les bras en croix et changer de pied et refaire de l’autre côté. Relâcher en savasana. 

Effets : étire et décongestionne la colonne, le dos et apporte de la souplesse dans le bas de la colonne vertébrale. Prévient l’apparition des scolioses.  « L’essorage » de la colonne permet d’éliminer profondément les tensions et les toxines et de tonifier les plexus nerveux ainsi que les glandes surrénales (placées derrière les reins) pour éviter les troubles liés au stress. Permet de dissiper les douleurs sciatiques. Renforce le coccyx et le sacrum. Excellent pour le système digestif (massage interne du foie, vésicule biliaire, pancréas, estomac et rate) : favorise la digestion et l’élimination. Tonifie les muscles du dos. Action sur les chakras : Muladhara – Svadhisthana – Manipura & Anahata (par l’ouverture et la pression). Diminue Tamas (l’apathie) : apporte de la vitalité et de la joie de vivre et active Agni (le feu de la transformation). Équilibrage énergétique. Apporte de la stabilité ainsi qu’une grande détente intérieure et la maîtrise des fluctuations mentales en créant un juste équilibre et rétablissant le contact avec le soi le plus profond. Posture de transmutation.  

 

2 – Dolasana (Posture de la balançoire)

  • S’asseoir avec les jambes pliées, dos aligné.
  • Placer les mains sous la flexion des genoux et enlacer les doigts.
  • Très important :La tête doit être ramenée menton contre le sternum afin de ne pas froisser la nuque durant l’exercice.
  • Gd Inspir puis dans le Gd Expir, basculer vers l’arrière, Gd Inspir vers l’avant, etc. (à faire en continu). Les jambes servent de balancier pour basculer vers l’arrière et basculer vers l’avant.
  • Concentration : sur la posture qui nécessite d’être vigilant.  À la fin relâcher complètement en savasana pour savourer la sensation.
  •  À la fin relâcher complètement en savasana pour savourer la sensation. 

Effets : Massage et alignement de la colonne – Échauffement du dos – Assouplissement de cette même colonne vertébrale – Stimule le système nerveux sympathique – Supprime les tensions du système digestif – Apporte la clarté mentale et permet de stimuler la mémoire (par un accroissement de la circulation sanguine dans la moelle épinière et le cerveau) – Prépare à la posture de Sarvangasana. Contre-indications : Ne pas pratiquer en cas de pression artérielle trop élevée ou de problèmes cardiaque.

—————————————————————————————————————————

Séance 2 

1 – Upavista Utkatasana

  • S’installer accroupi (s’asseoir sur les orteils avec les mains sur les genoux). Les deux pieds se touchent, les jambes sont collées. Placer les mains sur les genoux. S’il y a une difficulté d’équilibre, placer une main au sol pour se tenir.
  • Gd Inspir
  • Gd Expir : écarter les jambes et les deux talons se joignent. Maintenir la position durant 5 à 6 respirations normales.
  • Gd Inspir
  • Gd Expir : relâcher. X2.

Effets : Renforce les articulations des genoux et des chevilles pour éviter tout problème de rhumatisme. Facilite le drainage lymphatique des jambes – Évite et soulage les gonflements des jambes. Renforce l’équilibre. Stimule le système digestif et élimine les problèmes de constipation, c’est un excellent exercice pour résoudre les problèmes de constipation chronique (il suffit de boire un verre d’eau tiède salée). Stimule Apana Vayu, l’élimination physique et psychique. Aide en cas d’inflammation urinaire. Stimulation des 3 premiers chakras.

Phase 3 : udarakarshanasana

  • S’installer accroupi (s’asseoir sur les orteils avec les mains sur les genoux). Les deux pieds se touchent, les jambes sont collées. Placer les mains sur les genoux. S’il y a une difficulté d’équilibre, placer une main au sol pour se tenir.
  • Gd Inspir
  • Gd Expir : basculer la jambe droite vers la gauche et déposer le genou au sol – Revenir avec l’inspir et alterner avec l’autre jambe (en synchronicité avec la respiration) ; X5
  • À la fin, relâcher complètement en savasana pour savourer la sensation

Effets : Excellent pour garder la souplesse des orteils, chevilles, genoux et pour muscler les jambes. Mis à part les points d’acupuncture activés par la position assise sur les orteils, cet exercice crée un mouvement de l’intestin qui aide le système digestif complet. Il permet de stimuler l’estomac et les intestins. Une pratique régulière de cette posture aide à soulager durablement de la constipation. L’effet est encore plus puissant après avoir bu un verre d’eau tiède à jeun le matin. On pousse l’eau vers le bas de votre corps, ce qui stimule Apana Vayu, l’air dans les intestins, de sorte qu’une pression est créée pour favoriser l’expulsion des selles. Il y a également une stimulation de la vessie, des voies urinaires et du foie pour un meilleur fonctionnement. Si vous souffrez d’incontinence urinaire ou de rétention d’eau, cette posture peut aider à soulager les symptômes. Troubles digestifs, articulations, Manipura. Conseils et Aide :  Assurez-vous que votre poids est sur vos orteils et portez des vêtements amples de sorte à ne pas exercer de pression sur le ventre.  Effectuer le mouvement avec la respiration pour obtenir un bon effet de la posture. Si vous souhaitez un effet soulageant, prenez une boisson à l’eau chaude avant d’effectuer la posture et assurez-vous que vous êtes à proximité des WC. Cela fonctionne généralement toujours ! Contre-indications : fortes douleurs dans les genoux

 

Paschimottanasana

  • S’asseoir sur le sol, avec le dos et la tête alignés
  • Mains un namaste (anjali mudra)
  • Gd Inspir : étirer le dos depuis le coccyx jusqu’en haut de la colonne
  • Gd Expir suivant, basculer sur l’avant à partir de l’articulation coxo-fémorale (dos plat) et crocheter le gros orteil droit avec l’index droit/crocheter le gros orteil gauche avec l’index gauche (si cela n’est pas possible : placer les mains sur l’arrière des jambes et s’en servir pour basculer un peu plus vers l’avant – Le dos reste le plus plat possible et la tête est relâchée vers l’avant. Rester 10 à 12 respirations normales.
  • Gd Inspir en conscience
  • Gd expir : remonter
  • A noter : Ce n’est pas la tête qui étire vers l’avant, mais bien l’extension du dos depuis le coccyx

Peut s’effectuer avec ashvini mudra

  • S’asseoir sur le sol, avec le dos et la tête alignés
  • Mains un namaste (anjali mudra)
  • Gd Inspir : étirer le dos depuis le coccyx jusqu’en haut de la colonne
  • Gd Expir suivant, basculer sur l’avant à partir de l’articulation coxo-fémorale (dos plat) et crocheter le gros orteil droit avec l’index droit/crocheter le gros orteil gauche avec l’index gauche (si cela n’est pas possible : placer les mains sur l’arrière des jambes et s’en servir pour basculer un peu plus vers l’avant – Le dos reste le plus plat possible et la tête est relâchée vers l’avant.
  • Gd Inspir : Rétention : Effectuer 7 contractions /relâchements du périnée. X5
  • Remonter dans l’expir.
  • À la fin, relâcher complètement en savasana pour savourer la sensation.
  • Concentration : 1 – Colonne vertébrale ; 2 – Organes du bas ventre /bassin/coccyx-sacrum/ventre ; 3 – ventre ou 3 – cage thoracique selon l’intention de ce qui doit être travaillé.

  Effets : Stimule la digestion et soulage des ballonnements et de l’acidité gastrique – Excellent pour stimuler tous les organes du système digestif et l’énergie d’agni, le feu – Active le métabolisme – Défatigue – Fait circuler l’énergie – Stimule et décongestionne le plexus solaire – Dissipe l’anxiété – Active la circulation lymphatique – Détente du système nerveux – Réduit le stress – Excellent pour le second chakra – Tonifie le méridien du foie -Apporte la souplesse psychologique et physique et favorise la capacité d’intériorisation, de patience et de constance – Calme la colère – Agit profondément sur le champ des émotions. Apporte de l’ancrage, de la stabilité, de l’alignement et la sérénité – Évacue les excès de Vata et renforce le système nerveux (stimule le parasympathique et détend le sympathique) – Excellent pour le lâcher-prise grâce à l’afflux sanguin au niveau de l’hypophyse qui gère le système endocrinien – Permet de garder l’énergie. Permet d’emmagasiner, de concentrer, prana Vayu, l’énergie vitale absorbée – Stimule apana Vayu, l’énergie d’élimination et d’ancrage. Active samana Vayu, l’énergie digestive qui siège au niveau du nombril. 

 Ashvini Bandha Mudra – Effets : Renforcement du plancher pelvien avec amélioration du contrôle volontaire du sphincter anal et du muscle releveur de l’anus. Contribue à lutter contre les descentes d’organes : rectum, utérus, vagin, vessie. Excellente prévention des hémorroïdes par une amélioration de la circulation sanguine dans cette zone. Cet exercice est intéressant, car il agit sur l’ensemble du système génital, en stimulant l’ensemble des organes du bas-ventre. Permet de prévenir la constipation. Relaxe la zone du bas-ventre pour faciliter la circulation énergétique. Ashvini Mudra stimule Muladhara Chakra (chakra de la base) et Svadhistana Chakra (chakra du plexus sacré) et agit directement sur Apana Vayu. (Sécurité/confiance en soi/ancrage/stabilité émotionnelle…) 

 

2 – Dhanurasana 

Se placer à plat ventre, plier les jambes (jambes écartées) vers le dos et

  • Saisir les chevilles par l’arrière avec les mains.
  • Gd Inspir et dans le Gd Expir suivant : soulever haut du corps et relever les jambes avec les bras
  • Effectuer
  • Concentration :1re fois : sur le sacrum ; 2e fois : sur le ventre ; 3e fois : sur la colonne vertébrale et l’ouverture de la cage thoracique
  • À la fin, relâcher complètement en savasana pour savourer la sensation.
  • Pour se maintenir dans la posture dans un parfait équilibre de sthira sukham, il est important de laisser le cœur s’ouvrir au fur et à mesure de la posture en évitant de forcer pour « tenir » !

Effets : Permet un étirement complet de la colonne vertébrale pour garder la souplesse jusqu’à un âge avancé ; évite les douleurs au niveau du sacrum et des lombaires ; très bon exercice pour prévenir la sciatique. Stimule le système digestif (soulage les troubles gastriques et l’aérophagie) – Fortifie le système endocrinien et le système immunitaire – Travaille les vertèbres en relation avec le foie/ la rate et le pancréas – Excellent contre la rumination – Développe la ténacité – Permet de digérer les pensées parasites – Recharge le plexus solaire en énergie vitale. Stimulation de Manipura Chakra. V ++ (ne pas tenir trop longtemps) ; P – ou + (respiration légère) . Contre-indications : Blessure au dos ; sciatique en crise ; hyperthyroïdie

Kapalabhati

Vient de «Kapala» qui signifie «crâne» en sanskrit et de «Bhati» qui signifie «faire briller», «nettoyer». « Crâne » désigne ici les conduits de l’air dans la tête : les narines, les cornets du nez et les autres passages de l’air. Kapalabhati est une technique de nettoyage. Kapalabhati apporte beaucoup d’oxygène et la sensation globale, après l’exercice est justement celui d’une tête bien
oxygénée et énergisée, qui « brille ». Classé parmi les Sat Kriyas (6 techniques de nettoyage – Les Kriyas ou Sat Karman constituent une série d’exercices de nettoyage des corps physique et énergétique). *
L’un des objectifs des pratiques du Hatha-Yoga est d’atteindre une parfaite santé sur le plan physique, énergétique et psychique. La pleine santé, et donc un niveau d’énergie élevé, sont des dispositions très favorables à la méditation et aux états d’expansion de la conscience.

  • S’asseoir en Padmasana (assise jambes croisées ou en lotus ou demi lotus). Dos droit. Épaules relâchées. Tête droite.
  • Poser les mains les genoux. Prendre le mulabandha. Prendre conscience de sa respiration, l’air qui rentre dans les poumons et l’air qui sort. Prendre conscience de la température de l’air qui rentre et de l’air qui sort des poumons.
  • Exercice de respiration où l’expir est volontaire (mouvement sec du bas ventre pour expirer l’air). L’inspiration doit durer un peu plus longtemps que l’expiration. Le thorax reste immobile pendant Kapalabhati. C’est le diaphragme et la sangle abdominale qui vont créer le mouvement expiratoire. Excellent pour soulager les troubles hormonaux.
  • Se pratique de 11 en 11 avec Gd Inspir et Gd Expir entre chaque série. Au début exécutez 5à 6 séries le matin et dix à
  • douze séries. Puis on peut augmenter 10 à 12 séries jusqu’à 100 séries.
  • Effets : Nettoyage du corps émotionnel – Réchauffe – Augmente le métabolisme – Élimine la constipation – Facilite la digestion – Nettoie le système ORL – Nourrit le corps tout entier (très grande oxygénation) – Renforce le coeur – Effet remarquable sur le stress – Massage puissant des organes abdominaux – Favorise la concentration, la mémoire – Développe l’enthousiasme et la joie. Augmente le niveau d’énergie – Agit sur tous les chakras – Redonne de la vitalité.
  • Observations : Kapalabhati se pratique à jeun ou en dehors des moments de digestion. Il est possible de pratiquer Kapalabhati en respiration alternée.
  • Contre-indications : Grossesse – Pas de pratique en cas de stress très élevé – problèmes d’otite ou glaucome (décollement de la rétine) –

 

1 – Ardha Candrasana

 

Préparation

  • Se placer debout, les jambes collées, pieds serrés au même niveau.
  • Prendre conscience de la manière dont le poids s’est réparti sous les pieds, plutôt sur l’avant, l’arrière, les bords extérieurs ou intérieurs ? Corriger, s’il y a lieu à corriger en répartissant le poids sur la surface des 2 pieds, bien centré
  • Genoux et bassin souples
  • Placer le poids dans le bassin
  • Tonique sur le bas du ventre, plancher pelvien et bas du dos
  • Épaules ouvertes et relâchées sans bomber le torse
  • Tête dans l’alignement, nuque étirée
  • Les bras pendent le long du corps
  • Revenir à la conscience des pieds en contact avec le sol et pousser légèrement dans le sol avec les gros orteils pour bien sentir l’alignement de la colonne vertébrale
  • Depuis la colonne, à partir du coccyx et du sacrum : visualiser une énorme racine qui se développe et qui s’enfonce très profondément dans la terre, jusqu’au noyau terrestre.
  • -Remonter virtuellement sur l’arrière des jambes, puis le long de la colonne vertébrale jusqu’à la fontanelle et de là, visualiser un ruban de lumière qui étire vers le ciel (la colonne s’étire, mais les épaules restent souples et relâchées ainsi que les genoux).
  • La nuque est étirée
  • Menton // au sol
  • Rester dans la conscience de la posture
  • Prendre conscience également de la respiration dans le corps, au niveau du hara
  • Placer les mains en Namaste (Anjali Mudra)

Première ronde

A – Concentration : Les reins – Gd Inspir « A » ; lumière bleu nuit qui vient du ciel – Kumbhaka – Laisser gonfler comme une petite «éponge » – Expir « Ou » ; la lumière est devenue grise et part dans la terre avec toutes les toxines et les tensions.

  • Gd Inspir, lever les bras à la verticale en étirant la colonne depuis le coccyx jusqu’en haut des cervicales, dans la conscience des reins.
  • Gd Expir : basculer vers l’arrière tout en continuant à sa grandir en gardant la concentration sur les reins.
  • Garder la posture en respiration normale.
  • Gd Inspir et dans Gd Expir suivant : plier les genoux & basculer totalement vers l’avant en pliant légèrement les jambes,
  • Tendre les jambes (tout en laissant une légère souplesse des genoux) et laisser pendre, la tête et les bras. Bien relâcher et imaginer que les tensions et toxines s’écoulent des reins et des tous le corps à travers la tête, les mains et les pieds.
  • Rester un petit moment en respiration normale.
  • Pour remonter : Expir, Gd inspir, plier les genoux, et remonter petit à petit en longeant les jambes avec les mains.
  • Observer les reins.

B – Concentration – Foie & Vésicule biliaire Gd Inspir « A » ; lumière bleu turquoise qui vient du ciel – Kumbhaka – Laisser gonfler comme une petite «éponge » – Expir « Ou » ; la lumière est devenue grise et part dans la terre avec toutes les toxines et les tensions.

  • Se placer debout de la même manière que précédemment.
  • Expir – Gd Inspir :  monter les bras en étirant le dos depuis le coccyx jusqu’en haut de la colonne en conscience du foie et de la vésicule biliaire.
  • Gd Expir : basculer sur le côté droit, la main droite longe la jambe droite et le bras gauche reste collé à l’oreille gauche. Rester un petit moment en regardant la main droite et en restant concentré sur le ventre côté droit et sur l’étirement du côté gauche (attention à ne pas tourner le bassin ; bien rester dans l’axe).
  • Expir – Gd Inspir : Prendre conscience de la pression dans le ventre côté droit avec cette inspiration.
  • Gd Expir : remonter en laissant s’étirer le bras gauche vers le ciel, dans une grande ouverture

C – Concentration – Estomac & rate Gd Inspir « A » ; lumière jaune nuit qui vient du ciel – Kumbhaka – Laisser gonfler comme une petite «éponge » – Expir « Ou » ; la lumière est devenue grise et part dans la terre avec toutes les toxines et les tensions.

  • Se placer debout de la même manière que précédemment.
  • Expir – Gd Inspir :  monter les bras en étirant le dos depuis le coccyx jusqu’en haut de la colonne en conscience de l’estomac et de la rate.
  • Gd Expir : basculer sur le côté gauche, la main gauche longe la jambe droite et le bras gauche reste collé à l’oreille gauche. Rester un petit moment en regardant la main gauche et en restant concentré sur le ventre côté gauche et sur l’étirement du côté droit (attention à ne pas tourner le bassin ; bien rester dans l’axe).
  • Expir – Gd Inspir : Prendre conscience de la pression dans le ventre côté gauche avec cette inspiration.
  • Gd Expir : remonter en laissant s’étirer le bras droit vers le ciel, dans une grande ouverture

Deuxième ronde

Concentration à la fois sur la zone pressée et l’ouverture de l’autre côté : cage thoracique et organes digestifs

  •  Idem que précédemment sauf que la tête tournera vers le haut à l’opposé de la pression exercée sur le ventre.

Troisième ronde

  • Idem que précédemment, mais en dynamique avec la respiration en gardant la concentration sur les points cités précédemment. La seule différence : Après la bascule sur le côté, c’est le bras qui longe la jambe qui remonte et se joint à l’autre au-dessus de la tête.

À la fin, relâcher complètement en savasana pour savourer la sensation.

 Effets : Excellent étirement pour tout le corps – Travail des muscles intercostaux – Soulage les douleurs sciatiques – Détend la colonne vertébrale – Permet de décongestionner les organes digestifs et le plexus solaire – Permet le lâcher-prise – Action sur le pancréas – Évite tous les problèmes de constipation.  – Excellent pour les reins et les capsules surrénales (Gestion du stress) – Étirement et Gainage. Harmonisation de l’énergie d’Ida (la lune) et de Pingala (le soleil) : alliance du lâcher-prise (Sthira) et de la fermeté (Sukham)

Le symbolisme : La lune brille parce qu’elle est illuminée par le soleil. Par ses phases de croissance et de décroissance, elle représente la transformation, les rythmes biologiques, la mort et la renaissance et permet donc le passage d’un état à un autre. Elle est aussi le symbole du féminin, de l’eau, de la fraîcheur, de la fécondité et de l’intériorité. La lune produit un breuvage appelé « Amrita », le nectar de l’immortalité, le potentiel vital et spirituel qui préside à la Réalisation du Soi : la révélation d’atman, l’énergie intemporelle et immortelle.  Ce nectar serait secrété par la glande pinéale (ou épiphyse) lors de méditations profondes et coulerait depuis la cavité du palais. De nombreuses techniques dans le yoga comme les postures inversées, ou le Kechari mudra (la langue contre le palais mou au niveau de cette cavité) évite à ce nectar de disparaître dans le feu du ventre, pour faciliter cette connexion à la conscience, au Soi.

 

2 A- Uddiyana Bandha Mudra

  Dans les écritures du yoga, uddīyānabandhamudrā est décrit comme un des bandha-mudrās les plus efficaces. Lorsqu’uddīyānabandhamudrā est maîtrisé, la libération a lieu spontanément.

Se placer debout, jambes écartées, genoux légèrement pliés, bien en appui sur les pieds. Prendre appui sur les genoux avec les mains, les fesses partent bien en arrière pour protéger le dos. Le buste est légèrement penché vers l’avant. Gd Inspir, puis Gd Expir et dans la rétention qui suit rétracter le ventre contre la colonne vertébrale. Tenir aussi longtemps que cela reste confortable sachant que l’inspir qui va suivre devra être long et prolongé, tout en se relevant. Puis Gd Inspir et Gd Expir. Effectuer 3 à 5 x de suite.  Attention : Ne ressentir aucune pression dans le cœur ou les poumons – Peut s’effectuer avec jalandhara. On l’utilise aussi en combinaison avec les exercices de purification d’Agni Sara Dhauti et Nauli. Effets : Très efficace pour activer les énergies du feu. Renforce le métabolisme.  Permet de masser les viscères pour faciliter la digestion et stimuler le métabolisme (soulage tous les troubles digestifs). Évite la constipation. Excellent contre les hémorroïdes. Apaise les asthmatiques. Permet à l’énergie de remonter dans le canal central de la colonne vertébrale (Susumna Nadi).  La contraction du plexus solaire renforce la production d’énergie vitale dans l’abdomen (Stimulation de Manipura Chakra) et la poitrine (augmente la quantité, la qualité et la distribution du prana). Préserve des affections gynécologiques. Cette énergie possède des propriétés curatives et tonifiantes et renforce notre sens de bien-être. Renforce et équilibre le système nerveux sympathique pour modérer le stress et l’anxiété. Cultive la joie et l’enthousiasme.

Uddīyāna signifie « s’envoler », et bandha « contracter ». Étant donné que pendant la pratique de ce mudra le grand oiseau (l’énergie) s’envole et peut monter dans susumna nadi, on l’appelle uddīyānabandhamudrā Contre-indications : Maladies du cœur, glaucome, ulcères de l’estomac et des intestins, femmes enceintes.

2 B- Agnisara  Kriya

Se placer debout, jambes écartées, genoux légèrement pliés, bien en appui sur les pieds. Prendre appui sur les genoux avec les mains, les fesses partent bien en arrière pour protéger le dos. Gd Inspir, puis Gd Expir et dans la rétention qui suit rétracter le ventre contre la colonne vertébrale et baratter. Tenir aussi longtemps que cela reste confortable sachant que l’inspir qui va suivre devra être long et prolongé, tout en se relevant. Effectuer 3 à 5 x Effets : stimule le feu intérieur, autour du 3e Chakra. Cette chaleur apporte différents bienfaits : brûler la graisse superflue du ventre. Peu importe la taille de votre ventre, si vous faites ce Kriya pendant 2 semaines en vous y consacrant entièrement, vous verrez la différence ! Stimule la digestion et le métabolisme, réduit les problèmes de gaz et aide pour les problèmes d’hyperacidité. Les reins ainsi  que les intestins sont stimulés et nettoyés. Excellent pour le diaphragme. Tonifie aussi le bas du dos (zone lombaire).

2 C – Nauli Kriya

Se placer debout, jambes écartées, genoux légèrement pliés, bien en appui sur les pieds. Prendre appui sur les genoux avec les mains, les fesses partent bien en arrière pour protéger le dos. Gd Inspir, puis Gd Expir et dans la rétention qui suit rétracter le ventre contre la colonne vertébrale et basculer doucement sur la jambe droite, puis sur la jambe gauche . Tenir aussi longtemps que cela reste confortable sachant que l’inspir qui va suivre devra être long et prolongé, tout en se relevant. Effectuer 3 à 5 x Effets : Très efficace pour activer les énergies du feu. Renforce le métabolisme.  Permet de masser les viscères pour faciliter la digestion et stimuler le métabolisme. Évite la constipation. Permet à l’énergie de remonter dans le canal central de la colonne vertébrale (Susumna Nadi).  La contraction du plexus solaire renforce la production d’énergie dans l’abdomen et la poitrine. Cette énergie possède des propriétés curatives et tonifiantes et renforce notre sens de bien-être. Renforce et équilibre le système nerveux sympathique pour modérer le stress et l’anxiété . Stimulation de Manipura Chakra, situé au niveau du plexus solaire, en l’inondant d’énergie vitale. Cultive la joie et l’enthousiasme.

 

Bonne détox et vous pouvez bien sûr combiner tous ces exercices!

Detox Ayurvédique Printemps