La rentrée peut être source de stress avec l’inscription des enfants à diverses activités, le changement de rythme pour toute la famille, ou de nouvelles tâches ou obligations au travail.

Je vous propose un exercice facile, rapide  et amusant à faire même avec les enfants et qui va apaiser très profondément.

L’exercice de l’abeille permet de faire ralentir le rythme cardiaque et conduit à la prévalence du système nerveux parasympathique (calmant) dans le fonctionnement du système cardiovasculaire.

 

La respiration de brahmari (bourdonnement de l’abeille)

Induit un état de calme profond et même méditatif

Les études montrent montrent : 

  • Une  diminution significative de la pression artérielle (ce qui en fait un exercice intéressant pour les hypertendus ou en cas de stress
  • un effet remarquable sur le système nerveux parasympathique avec ondes gamma (état de relaxation profonde) qui restent plusieurs minutes après la pratique et que l’on retrouve 30 jours après une pratique assidue de 10mn par jour.
  • Des fonctions cognitives améliorées
  • Un effet important contre l’insomnie
  • Une réduction très importante de l’irritabilité et l’anxiété
  • Sur le groupe de personnes présentant des troubles d’acouphènes, il a été constaté un soulagement notable.

 

 

La posture de Bhring Asana (Posture de l’abeille)

 

Les effets

  • Revitalise
  • Etire du dos et toute la zone de la nuque et du cou
  • Soulage les ballonnements, crampes d’estomac et active la digestion en augmentant Agni, le feu du ventre qui permet également de « digérer » les énergies négatives
  • Facilite le transit avec une action d’Apana Vayu, l’énergie de l’élimination
  • Apporte une grande stabilité, la joie et l’enthousiasme
  • Permet l’ouverture des portes de la conscience par la transcendance des énergies purifiées
  • V – – ; P + ; K – – – 

 

 

L’exercice

  • S’installer à genoux sur le tapis
  • Placer les avant-bras au sol, coudes au niveau des genoux et s’aplatir sur les cuisses, fesses collées aux talons. Le ventre et la poitrine sont collés contre les cuisses
  • Regarder devant soi (si la nuque est douloureuse, regarder vers le bas, mais la nuque et la tête doivent rester « tonique » : ne pas s’affaisser)
  • Si vous ne pouvez pas être à genoux, vous pouvez vous asseoir en tailleur
  • Respiration normale
  • Gd Inspir : sentir le ventre en expansion contre les cuisses
  • Kumbhaka : prendre mula bandha (Contraction des sphincter de l’anus/Muscles releveurs de l’anus) 
  • Gd Expir avec la respiration de Bhramari, mais avec la bouche ( Ooooommmmm : mumming ou bourdonnement de l’abeille : il faut sentir le chatouillement de l’air sur les lèvres)
  • Kumbhaka : lâcher le mulabandha.
  • A noter : L’expir est bien plus long que l’inspir
  • De 5 à 10 minutes (ou x11 – X16 et refaire l’exercice de Bhramari 3 X ou 5X)
  • Après la série, Gd inspir avec les deux narines en restant dans la position et Gd expir, se relever et rester à genoux assis sur les talons ou s’asseoir en tailleur. Respiration normale. Placer les index sur les yeux et les pouces sur les oreilles pour les fermer. Rester dans cette position un petit moment pour écouter les sons intérieurs. Refaire l’exercice de Bhramari 3 X ou 5X
  • Pour les enfants :  pas de mulabandha 

Bonne pratique ! Dites-moi ce que vous avez ressenti à l’issue de cet exercice et sur le plus long terme!

Namaste!

%d blogueurs aiment cette page :